#Lecture : Miroir, Miroir de Séréna Valentino

« La méchante reine n’a pas toujours été mauvaise »

Hello tout le monde ! 

Comment ça va en cette deuxième semaine de confinement ? Vous aussi vous n’en voyez plus la fin ou il n’y a que moi ? Je tourne en rond. Et du coup je lis, beaucoup. 

Aujourd’hui je vous parle de « Miroir, Miroir » de Serena Valentino

Let’s go ! 

Crédit 

RésuméLa Méchante Reine n’a pas toujours été mauvaise.

Lorsque meurt la mère de la princesse Blanche-Neige, c’est sur la tête de cette jeune fille que le roi éploré vient déposer la couronne. Entourée par l’amour du roi et de cette petite fille qu’elle aime comme sa propre enfant, la nouvelle reine s’épanouit.

Malheureusement, la guerre éclate, et le roi y laisse la vie. Le cœur de la reine se brise, se flétrit. Elle est seule, à la merci d’un miroir maudit qui lui rappelle son enfance malmenée par un père détestable.

Chaque jour qui passe l’éloigne de Blanche-Neige, chaque jour, la reine tombe sous la coupe du miroir. Jusqu’au matin où Blanche-Neige devient la plus belle de toute, et où la reine réclame son cœur…

Date de parution : 24 août 2016 – Réédité en 2020

Editions : Disney – Hachette 

Nombre de pages : 207 pages. 

Thème : Disney

Note : 6/10

Mon avis : Alors, ce qu’il faut savoir c’est que Miroir, Miroir fait partie de la série « Disney Villain » écrite par Serena Valentino. Il FAUT impérativement lire les livres dans l’ordre de sortie d’après ce que j’ai compris. Sinon, on risque de ne pas comprendre l’histoire. 

Donc, Miroir Miroir raconte l’histoire de « The Evil Queen », la méchante reine de Blanche Neige. Tout le monde connaît l’histoire de Blanche-Neige : sa beauté jalousée par sa belle-mère qui semble être une vraie marâtre, chassée par elle et sauvée par des nains et son prince Charmant (Qui accessoirement n’a pas de nom – Il s’appelle juste « Prince Charmant » déjà c’est louche). 

Je vais être franche avec vous : Blanche-Neige, même s’il s’agit du 1er Chef-d’oeuvre des studios Disney, il est loin d’être mon préféré. Dans le dessin-animé, Blanche-Neige est complètement nunuche sans déconner ! Bref, revenons à notre livre. 

Miroir Miroir, c’est donc l’histoire de la belle-mère de Blanche-Neige. C’est bien un Disney : tout est beau, dans le meilleur des mondes. Dans l’histoire narrée, La belle-mère de Blanche-Neige est peu sûre d’elle, persécutée par son père depuis son enfance. Un père qui lui fait payer le fait que son épouse soit morte en couche. 

Son père est le miroitier du royaume. En cadeau de mariage, son époux lui offre un miroir et oh, surprise, il s’agit d’un miroir enchanté. Bon, jusque là tout le monde connaît l’histoire. 

SPOILER ALERT : Dans le miroir, se trouve l’âme de son père.

Ouep, j’avoue que celle-là je ne l’avais pas vu venir. Mais en y réfléchissant bien, c’est cohérent avec l’histoire racontée. La petite fille malmenée par son père qui cherche désespérément un soutien. La phrase « Miroir, Miroir dit moi qui est la plus belle » qu’on connaît tous serait donc une phrase de son passé : son père lui répétait sans cesse qu’elle était laide ! Bonjour la confiance en soi à l’âge adulte hein. 

Bref, on a une fille mal dans sa peau, adorable qui est belle mais qui se sent laide. Miroir Miroir c’est l’histoire d’une jeune fille qui devient reine, rencontre l’amour de sa vie et qui, par manque de confiance en elle, va se trouver à commettre l’irréparable pour être la plus belle d’entre toutes. Eliminer toute forme de « concurrence » devient le principal but de sa vie. 

La mort de l’amour de sa vie, le père de Blanche-Neige, la fait vriller complètement. On pourrait dire qu’elle est « folle ». Folle de chagrin, Folle d’amour, folle de jalousie. 

L’histoire me rappelle la série « Once upon a time ». Si vous ne l’avez jamais vu, je vous la conseille fortement ! Surtout pour les fans du monde de Disney !.

SPOILER ALERT 2 : Quant à la fin du livre, je vous avouerai que je ne m’y attendais pas. Je l’ai trouvé toute mignonne. A l’image de Disney, tout est bien qui finit bien. 

Est-ce que je vous le recommande ? Je suis quand même mitigée parce que je connaissais l’histoire. J’ai bien aimé l’histoire en général – c’est un bon petit livre, qui se lit très rapidement. 

Si vous avez une heure ou deux à tuer pour faire passer le temps, n’hésitez pas. 


Je vais vous laissez ici pour cet article. 

Je vous fais des bisous ❤

See you 

Elodie 

#Serie : Locke And Key

« Au début j’étais sceptique »

Hello tout le monde ! 

Comment se passe votre confinement ? Pour ma part, je commence à trouver le temps long et je ne sais plus trop quoi faire. J’alterne entre les puzzles, les coloriages, l’écriture, la lecture et les séries. 

Je tourne en rond dans mon appartement vu que je suis toute seule l’après midi. J’en profite quand même pour avancer dans mes séries et c’est donc l’occasion pour moi de vous parler de la dernière série que j’ai terminé juste hier soir avec mon chéri : Locke and Key. C’est une série Netflix. 

Let’s go ! 


Résultat de recherche d'images pour "Locke and key"

Crédits 

Résumé : Après le meurtre de leur père à Seattle, les 3 enfants Locke (Tyler, Kinsey et Bode) emménage avec leur mère Nina à Matheson, dans la maison de famille de leur père : Keyhouse. Ils s’aperçoivent bientôt que cette maison renferme de nombreux secrets lorsqu’ils découvrent des clés magiques qui détiennent d’incroyables pouvoirs (transformer une personne en fantôme, effacer ses souvenirs …). Toutefois, ils ne sont pas les seuls à connaître l’existence de ces clés : une créature démoniaque nommée « Dodge » est également à leur recherche afin d’ouvrir la porte noire qui donnera aux démons de l’enfer l’accès à notre Monde. 

Distribution 

Acteurs principaux

  • Darby Stanchfield : Nina Locke 
  • Connor Jessup : Tyler Locke 
  • Emilia Jones : Kinsey Locke 
  • Jackson Robert Scott : Bode Locke 

Acteurs secondaires

  • Sherri Saum : Ellie Whedon 
  • Laysla De Oliveira : « Dodge »
  • Griffin Gluck : Gabe 
  • Genevieve Kag : Jackie Veda 
  • Hallea Jones : Eden Hawkins 

Acteurs récurrents

  • Bill Heck : Rendell Locke
  • Aaron Ashmore : Duncan Locke 
  • Coby Bird : Rufus, le fils adoptif d’Ellie 
  • Thomas Mitchell Barnet : Sam Lesser 
  • Felix Mallard : Lucas « Dodge » Caraggio 
  • Steven Williams : Joe Ridgeway 

Nombre d’épisodes : 10 

Liste des épisodes

  1. Bienvenue à Matheson (Welcome to Matheson)
  2. Le Piège (Trapper/Kepper)
  3. Casse-tête(Head Games)
  4. Les Gardiens des clés (The Keepers of the Keys)
  5. L’Arbre de famille (Family Tree)
  6. La Porte noire (the black Door)
  7. La Dissection (Dissection)
  8. Un rayon de soleil (Ray of F*ing Sunshine)
  9. Les Échos (Echoes)
  10. La Couronne des ombres (Crown of Shadows)

Durée : entre 40 et 56 minutes 

Thèmes : fantastique, magie 

Date de diffusion : à partir du 7 février 2020

Note : 7/10

Mon avis : Il faut savoir que la série a été adaptée d’une série de comics « Locke and Key » écrite par Joe Hill (Fils de Stefen King) et Gabriel Rodriguez. Bien, cela expliqué, maintenant passons à mon avis : je vous avouerai que j’étais sceptique au début. Quand mon chéri m’a dit « tiens si on se regardait une série Netflix » j’ai dis ok pourquoi pas, il n’y avait rien à la TV et sincèrement même pour un bruit de fond, j’aurai dit oui à n’importe quoi.

Au début, lorsqu’on a commencé la série je n’étais pas du tout emballée. En toute honnêteté j’ai même demandé à mon copain ce qu’il en pensait et il m’a dit qu’il aimait bien. Donc, déterminée à aller jusqu’au bout, j’ai finalement accroché. 

Pourquoi je n’ai pas accroché ? 

Parce qu’au début j’ai trouvé ça long. Pour résumer : 30% d’action / 70% de plat/plat qui posent l’histoire (l’histoire est quand même posée sur quelques épisodes (environ la moitié des épisodes). 

Au début, je trouvais que le jeu des acteurs n’étais pas là. Je ne les ai pas trouvé convainquant du tout. Notamment les acteurs principaux 

Pourquoi j’ai accroché ?

Parce que finalement le jeu des acteurs s’est amélioré. Je les ai trouvé plus convaincant sur la fin qu’au début. C’était beaucoup plus cohérent sur la fin des épisodes. En effet, on comprend mieux l’histoire et pourquoi le père a été tué et quel « rôle » joue le meurtre de ce dernier dans l’histoire. 

Ensuite, l’histoire s’est accélérée et il y a eu quand même un peu plus d’action. Ce qui m’a plu aussi et ce qui m’a donné envie d’en voir plus : les cliffhangers de malade à la fin ! J’avais envie d’en voir plus et du coup, j’ai continué et j’ai arrêté uniquement parce que mon chéri allait travailler. 

Hier soir quand on a repris, j’avais hâte de connaître la fin. Et au final, on ne voit pas passer le temps et les épisodes.

J’ai hâte de voir la saison 2 parce qu’elle promet d’être épique vu la fin du dernier épisode. 


Dites moi en commentaire si vous avez vu la série et ce que vous en avez pensé; et dites moi aussi si vous ne l’avez pas vu, est-ce que c’est sur votre liste de visionnage ou non ^^

Je vous fais des bisous 

See You ❤ 

Elodie 

#Lecture : Criminelles, Le mal au féminin – Pierre Bellemare et Jean-François Nahmias

« Pour augmenter un peu plus sa culture G »

Hello tout le monde !

J’espère que vous allez bien en ce 4e jour de confinement. Je vous avouerai que je commence à trouver le temps long. Une fois que le ménage, le linge et le rangement sont fait, je colorie ou je m’occupe en faisant des puzzles. Mais je vous avoue que je ressens un frénétique besoin de bouger.

Je suis plutôt du genre casanier, mais là je vous avouerai que je suis ravie de prendre un peu le soleil sur ma terrasse me rempli de la plus grande joie possible. 

Il faut bien trouver à s’occuper pendant 15 jours. Du coup, j’en profite pour lire et mettre jour la pile à lire que j’ai et qui je l’avoue, depuis le début du confinement, diminue doucement mais sûrement. 

Aujourd’hui, comme vous l’avez vu dans le titre, je vais vous parler des histoires Criminelles racontées par Monsieur Pierre Tchernia : « Criminelles – Le mal au féminin, les femmes tueuses à travers les siècles ». 

Let’s go !

Crédits

RésuméA l’heure où les femmes occupent une place grandissante dans la société, il y a un domaine, dont on parle peu: celui du crime. Tout au long de ces trente-six histoires, on s’apercevra que ces dame n’ont rien à envier à leurs collègues masculins dans la perversité et dans l’horreur.

On y retrouvera des personnages connus, comme l’impératrice Messaline, qui, au 1er siècle de notre ère, a multiplié les amants et les meurtres, ou la marquise de Brinvilliers, qui a empoisonné toute une partie de sa famille. Mais à côté de ces noms célèbres, on en découvrira d’autres, qui les ont bien souvent dépassés dans le crime. comme Belle Gunness, dite « Madame Landru », qui attirait les hommes en leur proposant le mariage par petites annonces; jeanne Weber , « l’ogresse de la Goutte-d’Or », étrangleuse d’enfants; ou encore Violette morris, la gestapiste tortionnaire, Isle Koch, surnommée « La chienne de Buchenwald », Germaine Leroy, la dernière femme guillotinée en France et Mary Bell, tueuse en série à l’age de 11 ans. Enfin, on ne saurait oublier la plus grande criminellle de tous les temps, la COmtesse Erzébeth Bathory, qui, au XVIème siècle, dans son château des Carpates, a tué de sa main ou fait exécuter par des complices entre 600 et 700 jeunes filles, par pur plaisir sadique…

Date de parution : 2018

Nombre de pages : 445 pages.

Editions : J’ai lu

Note : 10/10

Mon avis : Bon, vu la note je n’ai pas grand chose à dire. Comme d’habitude, les histoires racontées par Monsieur Bellemare sont géniales, apprend plein de choses. Ici, il s’agit des femmes tueuses à travers les siècles et à Travers les pays.

Les histoires sont courtes mais assez longues pour que l’on comprenne ce qu’il s’est réellement passé dans leur tête ou du moins, pour qu’on tente de comprendre. C’est un livre de 445 pages qui se lit relativement vite. Certaines histoires, je les connaissais et j’ai été ravie de connaître l’autre partie. Ravie étant un bien grand mot, mais étant juriste de formation, j’aime beaucoup tout ce qui touche, de près ou de loin au droit pénal (ça fait très légèrement psychopathe, mais je suis certaine que je ne suis pas la seule à aimer ce genre de bouquin ou d’émission ^^). 

Encore Une fois, Pierre Tchernia raconte les histoires comme s’il vous lisait une histoire le soir avant de vous endormir … Sauf qu’ici, les histoires sont glauques c’est quand même le cas de le dire. 

Je ne vois pas ce que je peux vous dire de plus. Les « histoires » racontées dans ce livre vous permettront je pense d’augmenter encore un peu plus votre culture G, comme se fut le cas pour moi. 


Sur ce, les amis, je vous souhaite une bonne nuit. 

Je vous fais des bisous et je vous retrouve bientôt. 

See you ❤

Elodie 

#Lecture : T’en souviens-tu mon Anaïs ? – Michel Bussi

« J’ai beaucoup aimé cette nouvelle »

Hello tout le monde !

Comment ça va en ce 2e jour de quarantaine ? Pour ma part, j’en profite pour faire tout ce que je ne peux pas faire pendant le reste du temps : je colorie, je lis, j’avance dans mes projets.

Aujourd’hui je vais vous parler d’une de mes lectures récentes : « T’en souviens-tu mon AnaÏs ? et autres nouvelles » De Michel Bussi.

Let’s go !

Crédits

Résumé :

Voilà treize jours qu’Ariane a posé ses valises dans cette villa de la côte d’Albâtre. Pour elle et sa fille de 3 ans, une nouvelle vie commence. Mais sa fuite, de Paris à Veules-les-Roses, en rappelle une autre, plus d’un siècle plus tôt, lorsqu’une fameuse actrice de la Comédie-Française vint y cacher un lourd secret. Se sentant observée dans sa propre maison, Ariane perd peu à peu le fil de la raison…

Bienvenue au pays de Caux, terres de silences, de pommiers et de cadavres dans les placards…

Date de parution : 4 janvier 2018

Nombre de pages : 300 Pages.

Editions : Pocket

Thèmes : Enquête

Note : 8/10

Mon avis : Lorsque j’ai acheté le livre, je n’avais pas lu « et autres nouvelles ». Donc, je m’attendais à un petit roman. Je suis une grande fan de Michel Bussi. J’aime beaucoup ce qu’il fait. Bon j’avoue, j’étais assez réticente à acheter ce livre dans la mesure où le titre ne m’attirait guère. Et puis un jour, je suis passée devant et j’ai craqué.

L’avantage de ce livre c’est qu’il se lit vite. Le livre est composé de 4 petites nouvelles. A l’heure où j’écris cet article je n’ai pas lu les 2 dernières nouvelles. Par conséquent, je n’écrirais que sur les 2 premières. 

Le livre se compose des nouvelles suivantes :

  • T’en souviens-tu mon Anaïs ? 
  • L’armoire Normande
  • Vie de Grenier 
  • Une fugue au paradis. 

C’est parti pour mon avis sur les 2 premières nouvelles

  1. T’en souviens-tu mon Anaïs ? 

J’ai beaucoup aimé cette nouvelle. Au fil de l’histoire, j’ai anticipé une partie de la chute. L’autre partie, je ne l’avais pas vu venir en revanche. Il est vrai que Bussi est un très bon auteur. On cherche quand même le fin mot de l’histoire. Pour ma part, j’ai eu des frissons avec toute cette histoire de « je me sens épiée partout dans ma maison ». Je suis une grande flipette moi ^^ Généralement, tout ce qui est irrationnel je ne le comprends pas et j’ai horreur de ça, puisque je n’arrive pas à l’expliquer. Or, ici, il y a une explication à tout heureusement.

L’histoire est très bien menée, pour arriver jusqu’au dénouement. Concernant ledit dénouement, je vous avouerai que je m’attendais à une partie de celui-ci. C’est le secret « classique » … en revanche, l’autre partie je suis restée sur les fesses.

J’étais tellement dans ma lecture que j’ai oublié de descendre à mon arrêt ^^ Pour vous dire à quel point j’étais concentrée dedans. 

2. L’armoire Normande. 

Là, c’est l’histoire d’un Couple de Parisien qui va passer un weekend en amoureux dans un espèce de AirBnb avec un bonhomme assez spécial. Ils sont séduits par une armoire Normande à laquelle ils ne doivent impérativement pas toucher. 

Bon on est d’accord, ce qui devait arriver, arriva : ils touchent à l’Armoire Normande et là boum ! Quel dénouement. Pas certaine que mon esprit de juriste apprécie beaucoup mais en revanche mon esprit lectrice a beaucoup aimé cette histoire. 

J’ai bien ri lors de la chute. Je vous la conseille fortement. 


Concernant les 2 autres histoires, comme je vous l’ai dit, je ne les ai pas encore lues. Je mettrai cet article à jour lorsque ce sera fait. 

Je vous souhaite une bonne soirée les amis ! 

Je vous fais des bisous 

See You ❤

Elodie 

#Lifestyle – Les coloriages anti-stress

« Une centaine de dessins »

Hello tout le monde !

J’espère que vous allez bien. De mon côté, il y a beaucoup de fatigue et beaucoup de stress en ce moment. Je suis surmenée et les médecins pensent que je dois ralentir le rythme sinon, je ne tiendrais malheureusement pas la distance. En effet, je cumule deux jobs, je gère pas mal de trucs qui font que j’ai un peu de mal à reprendre – littéralement – ma respiration. 

Une chose qu’il faut savoir à mon propos : je suis une grande stressée (à tel point que l’homéopathie ne fait plus effet ^^. J’ai du bon stress et du mauvais stress. C’est ce dernier qui est plutôt présent récemment. 

Pour lutter contre ce stress, j’ai donc été obligée de trouver un « remède » autre. Je suis tombée par hasard, en déambulant dans les rayons de la FNAC et de l’espace culturel du Leclerc à Ajaccio sur les coloriages anti-stress.

Qu’est-ce que c’est ? 

Il faut retenir qu’il existe plusieurs carnets de dessins : les animaux, les plantes, les fleurs, les mandalas … pour ne citer que les plus classiques. Vous trouvez aussi des coloriages mystère Harry Potter (Prochainement sur ma liste d’achat) et Disney. 

Pour ma part, j’ai choisi les Grands Classiques Disney

Vous souvenez vous quand on était petit, à l’école, notamment en cours de mathématiques, nous devions colorier des coloriages mystères d’une certaine couleur pour obtenir un dessin ? Eh bien, ici, les coloriages Mystères des Grands classiques Disney, c’est le même principe. Vous avez des numéros, ces numéros correspondent à une couleur et à la fin vous obtenez un personnage ou une scène d’un dessin animé Disney. 

Comme je vous le disais plus haut, je suis une grande fan de Harry Potter et de Disney (Oui, j’ai beau aller sur mes 28 ans, je ne me lasse jamais de regarder un Disney, c’est toute mon enfance et je l’assume totalement). Quoi de plus naturel donc que de me tourner vers des coloriages que je prendrais plaisir à colorier, sans trop me prendre la tête. 

Les Grands Classiques Disney sont séparés en 7 tomes différents. A l’heure où j’écris cet article je ne possède que 3 tomes sur les 7. 

Le tome 1, acheté récemment

Crédits

Le tome 2, acheté en deuxième position

Crédits

Le tome 4, acheté en premier. Oui, j’avoue que j’ai craqué pour Simba Enfant ! Et aussi parce qu’ils n’avaient pas les autres tomes ^^

Crédits

Chaque tome est composé d’une centaine de dessins. Cela prend du temps pour faire chaque dessin. Mon temps moyen est de 2H, en fonction du dessin que c’est. Comme je vous le disais, il existe 4 autres tomes. Donc, si vous faites un rapide calcul, j’ai 3 tomes donc 300 coloriages (Oui, j’en ai au moins pour une année de coloriage – en sachant que j’ai également des marques pages Disney (Une cinquantaine) …

Vous avez donc les dessins sur les pages recto/verso – Ce que je trouve dommage car si on veut découper une page pour l’encadrer, il ne faut pas aimer le dessin derrière. Vous avez aussi les solutions des dessins. 

En version Disney vous Avez aussi :
– Les chats dans les Disney 
– Les Trompe-L’oeil Disney / PIXAR (2 tomes)
– Mickey & Cie
– Les Cercles Magiques 
– Les Pixels 

Comme je vous le disais, j’ai commencé le tome 4 puisque c’est le premier que j’ai eu. Certaines personnes de mon entourage colorient également sur ces cahiers et font les dessins dans le désordre. Pour ma part, j’aime l’ordre, donc je les fais à la suite. Je vous l’ai dit plus haut, il y a les solutions mais je ne les regarde pas. Ce serait de la triche à mon sens. Par contre, quand j’ai un doute sur une couleur, je demande à mon chéri de regarder la solution pour qu’il puisse me dire vers quelle couleur me tourner, mais il ne me dévoile pas le dessin. 

Info prix –> Chaque tome des coloriages mystères est au Prix de 12,90€

Ci-Dessous, quelques dessins qui sont terminés ! Comme vous pouvez le voir, je fais mes dessins au crayon à papier, je trouve cela beaucoup plus pratique. En revanche, les contours et le chiffre « 1 » sont fait au feutre noir, afin que le dessin rende bien.

Attention, si vous ne voulez pas vous spolier, merci d’aller directement à la fin de cet article. 



Voilà, je pense que je vais m’arrêter là pour cet article. Dites moi dans les commentaires si comme moi, vous faites des coloriages anti-stress. 

Je vous fais des bisous. 

Je vous souhaite une bonne journée 

See You ❤ 

Elo

#Lifestyle : Comment je range ma bibliothèque ?

« Ca commençait à devenir n’importe quoi »

Hello tout le monde ! 

Comment ça va ? Ici les beaux jours sont de retour et sincèrement, ca donne envie de sortir etc etc mais bon, faut travailler. 

Alors dans un précédent article je vous ai dit que j’avais déménagé et donc, j’en ai profité pour ranger ma bibliothèque; faut dire qu’avant le déménagement, elle ne ressemblait à plus rien !! J’avais des livres à lire avec ceux déjà lu, bref pas facile de s’y retrouver. 

Une photo de ma bibliothèque rangée : 

IMG_3850.jpeg

Comme vous pouvez le remarquer il y a des livres debout et des livres couchés. Que je vous explique : 

  • Sur la première étagère : il y a mes tous mes carnets (vides ou non) et mes livres de cuisine (ouais, fallait bien leur trouver une place ^^) 
  • Sur la deuxième étagère : Les livres couchés correspondent à ma PAL. Comme vous pouvez le remarquer, il y en a devant et derrière. Il y a bien une quarantaine de livres à lire, sans compter ceux que j’ai acheté récemment (vous avez la liste ici). 
  • Sur la troisième étagère, les livres que j’ai lu en format poche –> Rangés dans l’ordre alphabétique. (Vous avez Deux piles, une devant et l’autre à l’arrière)
  • Sur la quatrième étagère, les livres lus, mais en format un peu plus grand
  • Sur la Cinquième étagère : Les livres de Guillaume Musso et de Marque Levy + Quelques autres grands lus 
  • Sur la sixième étagère : Photos et divers . 

Pour moi, ce rangement est plus clair que mon ancien rangement qui commençait à devenir n’importe quoi. Je vais arrêter d’acheter des livres en grand format je pense parce que ça prend beaucoup de place. Bon, je vais réfléchir sur ce point. 

Je vous fais des bisous ❤ 

See you, 

Elodie

#Livres : Book haul spécial Soldes

« Je suis faible »

Hello tout le monde ! 

Comment ça va en ce début de weekend ? J’espère que votre début d’année se passe pour le mieux. Comme vous avez pu le remarquer, je n’ai pas été très présente récemment notamment sur les réseaux et sur le blog : trop de choses à faire, deux déménagement consécutifs …. bref la galère et sincèrement, l’absence de volonté de me mettre sur l’ordinateur et d’écrire des articles. J’espère être un peu plus présente dorénavant ^^

Bref, ce petit point expliqué, laissez moi vous présenter mes achats faits à l’espace Culturel du Leclerc Baléone (Ajaccio). A l’origine, je n’y suis pas allée pour acheter quoi que ce soit. J’attendais mon amoureux et je me suis dit, tient pourquoi pas monter au rayon livre (oui parce que l’espace culturel est grand, très grand et que vous avez une gamme phénoménale de produits divers et variés : Funko, enceinte …. livres …). Oui, je suis faible (puisque j’au une PAL énorme à lire mais j’en rajoute encore et encore)

Let’s go pour ma liste d’achats : 

  • « Nymphéas Noirs », Michel Bussi 

Crédits

Résumé : Le jour parait sur Giverny.
Du haut de son moulin, une vieille dame veille, surveille. Le quotidien du village, les cars de touristes… Des silhouettes et des vies. Deux femmes, en particulier, se détachent : l’une, les yeux couleur nymphéa, rêve d’amour et d’évasion ; l’autre, onze ans, ne vit déjà que pour la peinture. Deux femmes qui vont se trouver au cœur d’un tourbillon orageux. Car dans le village de Monet, où chacun est une énigme, où chaque âme a son secret, des drames vont venir diluer les illusions et raviver les blessures du passé…

Nombre de pages : 493 pages 

Date de parution : Septembre 2013 au format poche et 2011 pour le format classique. 

Editions : Pocket

Catégorie : Policier, thriller 

Prix : 7,51€ (Prix Leclerc)


  • « T’en souviens-tu mon Anaïs ? », Michel Bussi 

Crédits 

Résumé : Voilà treize jours qu’Ariane a posé ses valises dans cette villa de la côte d’Albâtre. Pour elle et sa fille de 3 ans, une nouvelle vie commence. Mais sa fuite, de Paris à Veules-les-Roses, en rappelle une autre, plus d’un siècle plus tôt, lorsqu’une fameuse actrice de la Comédie-Française vint y cacher un lourd secret. Se sentant observée dans sa propre maison, Ariane perd peu à peu le fil de la raison…

Bienvenue au pays de Caux, terres de silences, de pommiers et de cadavres dans les placards…

Nombre de pages : 299 pages 

Date de parution : 4 janvier 2018

Editions : Pocket

Catégorie : Policier, Enquête

Prix : 6,60€


  • Le saut de l’ange – Lisa Gardner

Crédits

Résumé : Nuit noire et pluvieuse sur le New Hampshire : au détour d’une route, une voiture fait une violente embardée. Au volant, Nicole ne se souvient de rien, sauf d’une chose : sa fille, qui était avec elle, a disparu. Si les recherches de la police confirment la présence d’une autre personne lors de l’accident, le mari de Nicole prétend que l’enfant n’a jamais existé… Qui croire ? Que s’est-il réellement passé cette nuit-là ?

Nombre de pages : 522 pages 

Date de parution : 2017 pour le format Broché et 2019 pour le format Poche 

Editions : Le livre de poche

Catégorie : Policier, Enquête, Thriller

Prix : 8,27€


  • « Preuves d’amour » – Lisa Gardner

Crédits

Résumé : Tessa Leoni, officier de police respecté, a abattu son mari en lui tirant trois balles dans le corps avec son arme de service. Elle ne supportait plus la violence de ce dernier. C’est la version qu’elle donne à l’inspectrice D.D. Warren lorsque celle-ci arrive sur les lieux. Mais, si les bleus sur le visage de la jeune femme sont irréfutables, il y a une chose que D.D. Warren ne s’explique pas : sa petite fille de six ans a disparu, et Tessa reste évasive à ce sujet. Que cherche-t-elle à cacher ? Les deux femmes vont s’affronter pour une même cause : la survie de l’enfant.

Nombre de pages : 515 pages 

Date de parution : 2013 pour le format Broché et 2015 pour le format Poche 

Editions : Le livre de poche

Catégorie : Policier, Enquête, Thriller

Prix : 7,51€


  • « Un hiver sous le signe De l’amour » – Nora Roberts

Crédits

Résumé :

Une famille pour Noël

Après des années passées à l’étranger loin de tout et de tous, Jason prend la décision de revenir à Quiet Valley, le village de son enfance scintillant sous son manteau de neige. Et tandis que chacun prépare sapin et cadeaux pour passer les fêtes en famille, il n’espère qu’une seule chose : reconquérir celle qu’il n’a jamais cessé d’aimer et qui avait promis de l’attendre…

Un Noël dans les Catskills

Si elle veut hériter de la maison familiale des Catskills, Pandora doit héberger durant six mois Michael Donahue, un homme arrogant, mais que ses proches tenaient en haute estime. Et, alors que la neige les isole peu à peu, elle se promet de tout faire pour que cette cohabitation se passe au mieux. Même si Michael la trouble beaucoup trop à son goût.

Nombre de pages : 393 pages 

Date de parution : Novembre 2019 

Editions : Harlequin

Catégorie : Romance, Noël

Prix : 17,10€


  • « Criminelles, Le mal au féminin » – Pierre Bellemare et Jean-François Nahmias

Crédits

Résumé : A l’heure où les femmes occupent une place grandissante dans la société, il y a un domaine, dont on parle peu: celui du crime. Tout au long de ces trente-six histoires, on s’apercevra que ces dame n’ont rien à envier à leurs collègues masculins dans la perversité et dans l’horreur.

On y retrouvera des personnages connus, comme l’impératrice Messaline, qui, au 1er siècle de notre ère, a multiplié les amants et les meurtres, ou la marquise de Brinvilliers, qui a empoisonné toute une partie de sa famille. Mais à côté de ces noms célèbres, on en découvrira d’autres, qui les ont bien souvent dépassés dans le crime. comme Belle Gunness, dite « Madame Landru », qui attirait les hommes en leur proposant le mariage par petites annonces; jeanne Weber , « l’ogresse de la Goutte-d’Or », étrangleuse d’enfants; ou encore Violette morris, la gestapiste tortionnaire, Isle Koch, surnommée « La chienne de Buchenwald », Germaine Leroy, la dernière femme guillotinée en France et Mary Bell, tueuse en série à l’age de 11 ans. Enfin, on ne saurait oublier la plus grande criminellle de tous les temps, la COmtesse Erzébeth Bathory, qui, au XVIème siècle, dans son château des Carpates, a tué de sa main ou fait exécuter par des complices entre 600 et 700 jeunes filles, par pur plaisir sadique…

Nombre de pages : 444 pages 

Date de parution : 2017

Editions : J’ai lu

Catégorie : Enquête, Policier, Histoires vraies

Prix : 7,60€


Voilà les amis, c’est tout pour ma liste des soldes. C’est déjà pas mal. 

Je vous fais des bisous ❤

A bientôt 

Elodie