Coloriage·Lifestyle

#Lifestyle – Mon matériel de coloriage

Hello tout le monde !

Comment ça va aujourd’hui ? J’espère que votre confinement se passe bien et que vous ne tournez pas en rond comme moi. Je vous avouerai que je colorie beaucoup plus que d’habitude. Je m’étais lancé un défi à moi-même : au moins un coloriage par jour (j’avais dans l’optique de terminer mes 3 livres de coloriages mystères avant la fin de l’année — J’ai près de 300 coloriages mystères, 100 coloriages vitraux et 200 coloriages autres). Dans cet article, je vous parlais de mes coloriages disney anti-stress. 

La majorité de mes coloriages sont faits aux crayons de couleurs même s’il est vrai que certains rendent mieux avec des feutres (comme vous pouvez le voir sur Instagram). 

Dans cet article, je vais vous parler de mon matériel de coloriage. 

Let’s go !

Le plus important : les crayons de couleurs.

Quand je me suis lancée dans cette aventure du coloriage anti-stress, je coloriais avec les crayons de couleur qu’on trouve en grande surface. Je n’ai pas honte, au contraire, il faut bien commencer quelque part. Bic - Ecolution Kids Evolution Etui carton de 24 Crayons de ...

Mes crayons préférés « de grande surface » sont ceux-ci, les « bic kids évolution« .

J’ai toujours aimé colorier avec ces crayons. Certes, vous n’en n’avez que 24 mais cela suffisait amplement. J’adore aussi les crayons de papier « bic Evolution ». J’aime beaucoup leur texture et leur adhérence au papier. 

Et puis, j’ai commencé les coloriages pour adultes disney. Et je me suis rendue compte que  je n’avais pas toutes les couleurs adéquates puisqu’il n’y a pas toutes les nuances. 

Mon chéri en ayant eu marre de m’entendre râler tout le temps et de lui demander si telle ou telle couleur pouvait correspondre, m’a donc offert de nouveaux crayons de couleurs : cette magnifique boîte avec 160 crayons de couleurs  provenant de chez Zenacolors

A7D2D005-C399-49C6-A9AC-41C9C8340C54

Avec cette palette, j’ai réellement un large choix de couleurs.

De manière générale, j’arrive à colorier mes carnets de dessin avec ces crayons de couleur puisque pratiquement toutes les nuances sont dans la palette. 

La boîte contenant les crayons est noire sur les côtés et multicolore sur le dessus. Le couvercle est aimanté ce qui permet une fermeture hermétique. 

Vous avez 4 palettes à l’intérieur :

  • Vert, jaune, blanc, orange, rouge sur le 1er plateau 
  • Orange, Rose, vert, bleu sur le 2e plateau 
  • Bleu, violet sur le 3e plateau 
  • Marron, Doré, Métallique, gris, noir sur le 4e plateau. 

Les couleurs sont magnifiques et vous pouvez réellement faire pas mal de trucs avec (n’hésitez pas à checker prochainement, un article est en préparation)

C’est ma boîte de coloriage principale. Cependant, j’ai décidé de réserver ces crayons aux coloriages mystères Disney parce que ce sont des nuances que j’utiliserai plus volontiers dedans.

Pour les autres coloriages que j’ai, j’utilise généralement mes crayons de couleurs achetés en grande surface et qui font très bien le job ! Même si j’utilise les zenacolors pour certains trucs. 

Pour les marques grandes surfaces vous avez : 

  • Des Bic evolutions 
  • Monoprix 
  • Art Thérapie 
  • Auchan 

AU TOTAL : il y a environ 90 crayons de couleurs (95 avec les blancs, mais le blanc n’étant pas une couleur …). Donc, au final, entre les zenacolors et les crayons « classiques » cela fait 255 crayons de couleurs pour colorier ! 

Pour garder tout ça, j’ai investi dans 2 trousses : une rose (servant pour les crayons de couleurs) et une bleue (servant pour les feutres). Ce sont des trousses compartimentées. (Référence Ici). 

En parlant des feutres, comme je vous l’ai dit plus haut, certains rendent mieux aux feutres. Comme je vous l’ai dit plus haut, certains dessins rendent mieux aux feutres. Par conséquent, laissez-moi vous les présenter : 

21BE885E-8B36-429F-9C26-375A354AA754.jpeg

Concernant les feutres, il y a : 

  • Les stabilos 88) –> Qui me servent aussi pour faire mes fiches de révision 
  • Les stabilos pen 68 –> feutres classiques, qu’il faut avoir selon moi dans sa collection (j’envisage de l’augmenter encore)
  • Les color felt pen de la marque conté / bic 
  • Les stabilos power 
  • Les kids Colors 

Voilà les amis pour cet article. Je pense qu’il est assez complet. Je ne prétends en aucun cas être professionnelle du coloriage. A mon niveau, ce matériel suffit amplement à faire des coloriages. 

Je vais vous laissez là pour cet article. 

Je vous dis à bientôt pour un nouvel article. 

See you ❤ 

Elodie 

Ces livres à lire·Lectures de la Semaine·Ma bibliothèque·Piles à lire·Point Lecture

#Lecture : Le saut de l’ange, Lisa Gardner

Hello tout le monde !

Comment ça va depuis le temps ? Cela fait un moment que je n’ai pas écrit et pour cause, je ne savais pas sur quoi écrire. Je trouve des idées au fur et à mesure, et je prépare les articles dans la foulée – comme ça je n’oublie rien. 

Aujourd’hui je vais vous parler de ma dernière lecture : « Le saut de l’ange » de Lisa Gardner.

Let’s go !

Crédits

Résumé : Nuit noire et pluvieuse sur le New Hampshire : au détour d’une route, une voiture fait une violente embardée. Au volant, Nicole ne se souvient de rien, sauf d’une chose : sa fille, qui était avec elle, a disparu. Si les recherches de la police confirment la présence d’une autre personne lors de l’accident, le mari de Nicole prétend que l’enfant n’a jamais existé… Qui croire ? Que s’est-il réellement passé cette nuit-là ?

Date de parution : 2017 au format broché et 2019 au format Poche.

Editions : Le livre de poche

Genre : Thriller, drame, Policier

Nombre de pages : 522 pages

Note : 8,5/10

Mon avis : Si vous me lisez depuis quelques temps maintenant, vous savez que je ne raffole pas spécialement des thrillers et des policiers. Pourtant, cela fait maintenant plusieurs fois que j’achète des policiers à chaque fois que je me rends dans une librairie.

{Je reste néanmoins avec des auteurs déjà lus et dont je connais le style d’écriture}. 

Dans le saut de l’Ange, nous suivons Nicole Frank, victime d’un accident de la Route. Une enquête banale somme toute : un accident de la route, une femme en état d’ivresse.

L’histoire est racontée du « point de vue » de Nicky. Je mets des guillemets car Nicky parle beaucoup de Véro (et on ne sait plus trop quel âge elle a : si c’est une petite fille, une adolescente ou une « pré-femme »). Elle « parle » beaucoup (notamment dans sa tête), avec Véro : au début de la lecture, on ne sait pas trop si cette Véro est réelle ou si elle sort tout droit de « l’imagination » de Nicky qui a subi pas moins de 3 traumatismes crâniens et commotions cérébrales en 6 mois.

D’un banal accident de la route, on se trouve emportés dans une chasse au passé. Elle est perdue dans ses souvenirs et ne se souvient pas si ce sont des souvenirs ou des flashback de son enfance. Je dois avouer que c’est perturbant au début et ensuite, on s’y fait. 

Concrètement, la narration est contée sur 2 ou 3 jours pour mener une enquête hors du commun : en effet, pendant ce laps de temps, les enquêteurs découvrent une histoire de moeurs impliquant notamment des enfants et des violences conjugales. Histoire qui remonte à plus de 30 ans. 

Je dois dire que Lisa Gardner a très bien écrit son livre. En effet, toutes les « certitudes » que vous croyez acquises au fil de la lecture tombent une à une. Au début on aura tendance à se dire « ah oui effectivement c’est possible » puis on enchaine avec « C’est quand même un peu tiré par les cheveux non ? » et « Puis finalement pas tant que ça … ».
Bref, on est plongé au coeur de la lecture et
il est difficile de s’arrêter de lire. 

Pour ma part, je lisais ce livre sur ma terrasse au soleil, le matin pendant une heure ou deux et il m’est arrivé d’attraper un coup de soleil tellement j’étais prise dedans ! 

Tous les personnages qui sont « rencontrés » au cours de l’enquête jouent un rôle, même minime dans l’histoire. Tous, sans exception. 

Je ne veux pas vous spoliez davantage le livre. 

En conclusion : Est-ce que je vous recommande ce livre ? tout à fait. Ne serait-ce que pour l’écriture et le suspense. Jusqu’au bout on essaie de comprendre comment une personne disparue trente ans plus tôt peut refaire surface d’un seul coup. Les derniers chapitres nous donnent enfin la solution de cette énigme et j’avoue, pour le coup, je m’y attendais un peu (j’ai compris qui était qui au fil des derniers chapitres, quand les souvenirs de Nicky deviennent plus cohérents). 

Vous avez un peu de temps à tuer ? n’hésitez pas à vous lancer dans la lecture de ce livre. 


Ce sera tout pour cet article, 

Je vous fais des bisous, je vous dis à bientôt 

See You ❤

Elodie