#ChroniqueLittéraire : La librairie des rêves suspendus – Emily Blaine

Hello tout le monde ! 

Comment ça va ? On se retrouve aujourd’hui pour parler Chronique littéraire avec « La Librairie des rêves suspendus » de Emily Blaine

let’s go ! 

Crédits

Résumé : Sarah, libraire dans un petit village de Charente, peine à joindre les deux bouts. Entre la plomberie capricieuse de l’immeuble, les murs décrépis et son incapacité notoire à résister à l’envie d’acheter tous les livres d’occasion qui lui tombent sous la main, ses finances sont au plus mal. Alors, quand un ami lui propose un arrangement pour le moins surprenant mais très rémunérateur, elle hésite à peine avant d’accepter. C’est entendu : elle hébergera Maxime Maréchal, acteur aussi célèbre pour ses rôles de bad boy que pour ses incartades avec la justice, afin qu’il effectue en toute discrétion ses travaux d’intérêt général dans la librairie. Si l’acteur peut survivre à un exil en province et des missions de bricolage, elle devrait être capable d’accueillir un être vivant dans son monde d’encre et de papier… Une rencontre émouvante entre deux êtres que tout oppose mais unis par un même désir : celui de vivre leurs rêves..

Date de parution : 2019

Nombre de pages : 324

Editions : Harlequin

Collection H&

Note : **** / 5 (7/10)

Mon avis : Vous le savez, Emily blaine est une autrice que j’aime beaucoup et que je lis assidument. J’aime beaucoup la romance et la bibliothèque des rêves suspendus ne fait pas exception. Il s’agit d’une petite romance bien ficelée et même si on sait ce qui va arriver à la fin, je dois dire que la lecture est fluide. 

J’ai beaucoup aimé les personnages. Ce sont des personnages auxquels ont peut aisément s’identifier sans pour autant se comparer à eux. 

Maxime : La vie ne lui a pas toujours sourit. Elle a même été très vache avec lui et pendant de nombreuses années, il a vécu comme loin de lui-même. La vie de luxe et de paillettes lui convient, mais il fait aussi la une des journaux à scandale à cause de son comportement. 
Concrètement : au début du livre c’est un vrai c****** qui ne pense pas aux dégâts qu’il peut faire. 

Envoyés en travaux d’intérêt général chez Sarah, une jolie libraire qui se bat pour garder sa librairie ouverte, il va redécouvrir que bah finalement c’est pas si mal que ça la Charente et que la vie Parisienne ne correspond plus vraiment à ce qu’il souhaite. 

Sarah : Elle est petite, mais ne se laisse démonter et a pas mal de répondant. Petit à petit, elle va apprendre à connaître ce bougre de Maxime qui ne fait rien pour lui faciliter la tâche et elle va se rendre compte de tous les travaux qu’il y a à faire dans sa boutique pour qu’elle survive. Héritage de sa grand mère, on comprend aisément qu’elle ne souhaite pas s’en séparer. Elle vit un peu dans le pays des contes de fées (je ne juge pas, je suis comme elle^^). 

Vous le savez, ce genre de livre n’a pas de secret, on sait dès les premières lignes quelle sera la fin. La bibliothèque des rêves suspendus ne fait pas exception : la fin est toute tracée. Je l’ai beaucoup appréciée. 

Est-ce que j’ai aimé ce livre ? Absolument. C’est un petit livre sympathique à lire à la plage, sur le sable chaud ou encore sous un plaid en hiver, avec un chocolat et de la guimauve (bon j’avoue que le temps ne permets pas de se glisser encore sous un plaid mais vous avez l’image hein ^^). 

Est-ce que je vous le recommande ? Tout à fait. Petite lecture bien agréable pour celles et ceux qui aiment la romance toute douce. 


Je vous fais des bisous 

Elo

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s