Le mardi sur son 31 #4

Hello tout le monde ! 

Comment ça va en ce mardi ? 

On se retrouve aujourd’hui pour pour un nouveau mardi sur son 31, concept proposé par le blog les Bavardages de Sophie. 

Le principe est simple : il suffit de citer quelques lignes de la page 31 de notre lecture en cours. 

Let’s go ! 


Ce que je lis en ce moment

Neverwhere – Neil Gaiman 

Crédit

 » Une collection encyclopédique de pornographie soft. Il gardait les portes avec une diligence qui confinait à la monomanie, car il ne s’était jamais totalement remis d’une soirée ou l’équipement informatique de tout un étage avait disparu purement et simplement, en compagnie de deux palmiers en pot et d’un tapis d’Axminster appartenant au directeur général.

 » Alors, ce pot, c’est râpé ?
– Désolé, Garry, Lundi, Ca te va ?
– Oui, bien sûr. C’est parfait, lundi. A lundi ».

M. Figgins étudia leur paraphe, s’assura qu’ils ne transportaient sur leur personne ni ordinateur, ni palmier en pot, ni tapis, puis pressa un bouton sous son comptoir et la porte coulissa.
« Des portes », Fit richard.

Le passage souterrain bifurquait et se divisait ; elle progressait au hasard, plongeant dans les tunnels, courant, trébuchant, zigzaguant. Derrière elle déambulaient M.Croup et M. Vandemar, sereins et souriants comme des dignitaires victoriens visitant l’exposition de Crystal Palace. Quand ils parvenaient à un embranchement, M. Croup Mettait un genou à terre, repérait la tache de sang la plus proche et ils la suivaient. Comme des hyènes, ils fatiguaient leur proie. Ils pouvaient patienter. Ils avaient tout leur temps.

Pour une fois, la chance sourit à Richard. Il attrapa un taxi noir, conduit par un chauffeur particulièrement enthousiaste, qui le ramena à la maison par un invraisemblable trajet, empruntant des rues dont Richard n’avait encore jamais remarqué l’existence et discourant, comme tout chauffeur de tact de Londres doté d’un passager anglophone (Richard Avait observé le phénomène), sur les problèmes de circulation dans Londres intra-muros, la meilleure façon de résoudre la question de la criminalité et les débats politiques épineux du jour. Richard bondit du taxi, abandonnant derrière lui un pourboire et sa mallette (…)


Voilà les amis. On se retrouve la semaine prochaine pour un nouvel article. Je vous fais des bisous 

Elodie 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s