#Chroniquelittéraire : Neverwhere – Neil Gaiman

Hello tout le monde ! 

Comment ça va ? On se retrouve aujourd’hui pour une nouvelle chronique littéraire sur Neverwhere de Neil Gaiman

Let’s Go. 

Crédit

Résumé : Londres, un soir comme tant d’autres. Richard Mayhew découvre une jeune fille gisant sur le trottoir, l’épaule ensanglantée. Qui le supplie de ne pas l’emmener à l’hôpital… et disparaît dès le lendemain. Pour Richard, tout dérape alors : sa fiancée le quitte, on ne le reconnaît pas au bureau, certains, même, ne le voient plus… Le monde à l’envers, en quelque sorte. Car il semble que Londres ait un envers, la « ville d’En Bas », cité souterraine où vit un peuple d’une autre époque, invisible aux yeux du commun des mortels. Un peuple organisé, hiérarchisé, et à la tête duquel les rats jouent un rôle prépondérant. Plus rien ne le retenant « là-haut », Richard rejoint les profondeurs…

Date de parution : 1996 

Nombre de pages : 380 pages

Editions : j’ai lu 

Note : * (4/20)

Mon avis : Fuyez, passez votre chemin. J’ai eu ce livre lors d’achats groupés (2+1 gratuit). Je me suis lancée dans la lecture, après avoir lu la 4e de couverture, je me suis dit que j’allais adorer. Mais que nenni les amis, je n’ai pas accroché du tout même. 

L’histoire est longue, sans intérêt particulier. Trop d’éléments descriptifs, trop de personnages … ça je n’aime pas vraiment. Richard, le personnage principal est mou comme pas possible ! Ca doit pas être possible d’être aussi passif dans sa vie de tous les jours ! Enfin. Plein de fois en lisant, je me suis dit qu’il méritait de nombreuses claques ne serait-ce que pour le réveiller et lui dire « oh ! sois-un homme un peu, ***** assume un peu ». Des gifles ! 

La Porte (déjà c’est un prénom ? ) elle m’insupporte aussi ! Personnage féminin qu’il faut protéger. Le mec la sauve et hop là, zéro reconnaissance. Dans le genre « c****** on ne fait pas mieux ! Et quand elle le revoit, elle est dédaigneuse envers lui ….. Une haine envers cette demoiselle vous n’imaginez même pas. 

Par ailleurs, j’ai l’impression qu’il faille lire un autre livre avant de livre Neverwhere – 2 personnages sont récurrents (dans la préface, on nous le dit …) Sincèrement, je me suis dit que cela ne me dérangerait pas, mais malheureusement nope …. ça n’est pas passé. 

On m’a conseillé ce livre. Cela me prouve que je ne suis pas forcément dans la même optique que les lecteurs de Neil Gaiman. Friande de Fantasy, ce livre me prouve que décidément, le monde fantastique n’est pas pour moi. Je préfère de loin la Fantasy, beaucoup plus réaliste peut être ? 

Est-ce que je vous le recommande ? Absolument pas. 


Je vous laisse là pour cette chronique littéraire et je vous dit à bientôt mes petits bichons ! 

Des bisous 

Elodie 

4 commentaires

  1. Ce n’est pas le roman de Gaiman qui m’attire le plus donc à voir si je le lis un jour.
    En revanche, ce n’est pas parce que Richard a sauvé la Porte (oui, quel nom, en effet!) que celle-ci doit l’apprécier et je trouve bien que, sauvetage ou non, elle reste égale à elle-même en sa présence (à savoir dédaigneuse, de ce que tu dis).
    Enfin bon, comme je disais, ce roman ne m’attire pas plus que ça, que j’apprécie ou non certains points dont tu parles dans ta chronique ^^

    J'aime

    • Je suis d’accord, elle n’a pas à apprécier Richard. par contre, ne pas lui expliquer ce qui lui arrive alors que concrètement c’est à cause d’elle qu’il est comme ça … elle m’insupporte. J’étais très tentée par la 4e de couverture et on en m’en a raconté que du bien. Mais je ne sais pas, j’ai pas accroché du tout ^^

      En plus c’est tout l’intérêt de cette chronique : je ne juge pas les goûts littéraires de chacun, j’exprime juste mon opinion et je te remercie pour ta réponse 🙂

      Aimé par 1 personne

      • De toute façon, les goûts et les couleurs… 😉 Il faut accepter que les gens ne pensent pas forcément comme nous ! J’adore « Le Seigneur des Anneaux » et je ne le trouve nullement lent, long quoi quoique ce soit de ce genre mais je comprends que pas mal de monde (notamment dans mon entourage) trouve cette trilogie particulièrement fastidieuse – ou, à défaut de vraiment comprendre, j’accepte ^^

        J'aime

Répondre à Le petit Monde d'Elo Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s