Chronique littéraire #84 – Ne le dis pas à Maman – Toni Maguire

Hello tout le monde !

Comment ça va en ? En ce moment, je suis dans ma période « témoignages » et « Histoires vraies ». Je vous retrouve donc aujourd’hui pour vous parler d’un témoignage qui m’a pris aux tripes : « Ne le dis pas à maman », De Tony Maguire.

Let’s go !


Crédits

Résumé : L’enfance prometteuse d’Antoinette cache un secret qui a failli la tuer. Dès l’âge de six ans, son père abuse d’elle. Courageusement, elle révèle l’indicible à sa mère, mais cela n’y fait rien, et des années de tortures sexuelles et mentales s’ensuivent. Enceinte de son père à quatorze ans, elle dévoile à nouveau son secret. Il est incarcéré, mais Antoinette est rejetée par sa famille, ses professeurs, et ses amis. Décidée à avorter, elle manque d’y laisser sa peau. Jeune adolescente, elle ne peut compter que sur elle-même pour se sortir de ce monde de dépression et de folie…

Avec Ne le dis pas à maman, best-seller en Angleterre, Toni Maguire décrit avec simplicité et lucidité son enfance cauchemardesque et sa courageuse reconstruction, touchant au cœur des problématiques humaines extrêmement complexes : comment vivre avec une mère qui se voile la face devant l’horreur, comment se reconstruire après une enfance brisée, et surtout, comment pardonner à son entourage ? Le tout dans un style impeccable de sobriété et sans voyeurisme.

Nombre de pages : 316 pages

Date de parution : Janvier 2011

Editions : Le livre de poche

Note : C’est très difficile de noter un tel livre.

Mon avis : Je n’ai pas donné de note à ce livre tout simplement parce que j’estime que ce genre de chose n’est pas notable. Cela reviendrait à noter la souffrance de la victime qui témoigne. Ce livre m’a ému. En effet, Antoinette est victime des abus de son père depuis qu’elle a 6 ans et ce, jusqu’à ce qu’elle tombe enceinte. Sa mère se voile la face : clairement, elle a toujours préféré son mari à sa fille (même quand il a fait de la prison ….). Complexe encore plus difficile dans la mesure où l’histoire d’Antoinette se déroule en Irlande, pays très conservateur et peu enclin à discussion sur les droits de la femme et notamment le droit à l’avortement, un pays qui n’a accepté l’avortement que récemment. On lui fait porter la responsabilité de ce qu’elle a subit « avez-vous dit non ? Avez vous fait ci, avez vous fait ça ? ». Elle manque de mourir mais c’est tout de même sa faute si son père à abuser d’elle, elle n’avait qu’à dire non. Je vous promets que j’ai eu des envies de meurtre contre le médecin, contre sa mère et surtout contre son père …

Il est très difficile de juger ce qui est tiré d’une histoire vraie dans la mesure où cela relate l’horreur qui a été vécu par la personne. Ce fut malgré tout une bonne lecture, ne serait-ce que pour le côté juridique. Ayant fait des études de droit, j’ai étudié le cas de l’avortement en Irlande. J’ai trouvé ça « pas mal » de pouvoir relier juridiquement ces faits et d’avoir le point de vue de l’Irlande sur ce sujet. 


Est ce que je vous recommande ce livre ? Oui, absolument – Même s’il faut avoir les tripes bien accrochés quand même. 


Je vous souhaite une bonne soirée à tous. 

Bonnes lectures à tous. 

Elodie 

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s