#Cinéma : Ces musiques de Film Inoubliables

Hello tout le monde ! 

Comment ça va en ce milieu de semaine ? Désolée, je n’ai pas été très présente et mon dernier article remonte au début du mois ! Il faut que je me reprenne. Comme je n’ai pas le temps de lire en ce moment – trop de Boulot, trop de tout !! J’ai décidé de vous écrire un article sur les musiques de films qui, à mon sens sont inoubliables.

Let’s go ! 

Je tiens à préciser que l’ordre que je vous mets ci-dessous n’est pas à prendre en compte. Je trouvais simplement plus simple de mettre des chiffres plutôt que de balancer des noms comme ça ! 

Toutes les chansons qui sont dans cet article sont dans mon iPod ! Je les aime trop. 


  1. « Everything I Do » / Bryan Adams

Film – « Robin Des Bois : Prince des Voleurs« , 1991

Durée de la chanson : 7 minutes environ

Les paroles

Look into my eyes – you will see
What you mean to me
Search your heart – search your soul
And when you find me there you’ll search no more

Don’t tell me it’s not worth tryin’ for
You can’t tell me it’s not worth dyin’ for
You know it’s true
Everything I do – I do it for you

Look into your heart – you will find
There’s nothin’ there to hide
Take me as I am – take my life
I would give it all – I would sacrifice

Don’t tell me it’s not worth fightin’ for
I can’t help it – there’s nothin’ I want more
You know it’s true
Everything I do – I do it for you

There’s no love – like your love
And no other – could give more love
There’s nowhere – unless you’re there

All the time – all the way

Oh – you can’t tell me it’s not worth tryin’ for
I can’t help it – there’s nothin’ I want more
I would fight for you – I’d lie for you
Walk the wire for you – ya I’d die for you

You know it’s true
Everything I do – I do it for you

Crédits 

Il s’agit de l’une des plus belles chansons d’amour pour moi. Beaucoup de personnes l’utilisent comme une première chanson de mariage – 1re danse des mariés. Preuve que cette chanson est un succès international et que même si elle a 28 ans, elle reste toujours gravée dans les esprits. 


2. I will always love You / Withney Houston

Film : BodyGuard, 1992

Durée de la chanson : 4 min 34

Les paroles : 

If I should stay
I would only be in your way
So I’ll go but I know
I’ll think of you every step of the way

I will always love you
I will always love you
You, you, my darling you (Mmm)

Bittersweet memories
That is all I’m taking with me
So goodbye Please don’t cry
We both know I’m not what you
You need

I will always love you
I will always love you
You, you, my darling you (Mmm)

I hope life treats you kind
And I hope you have all you dreamed of
And I wish to you joy and happyness
But above all this, I wish to you love

And
I will always love you
I will always love you
You, you, my darling you (Mmm)
I will always love you
I will always love you
You, you, my darling you (Mmm)
I will always love you
I will always love you
You, you, my darling you (Mmm)

You, darling I love you
Oh, I’ll always, I’ll always love you (oo-oo)

Le saviez-vous ? « I Will always love you » est une chanson chantée à l’origine par Dolly Parton, Chanteuse de Country Américaine en 1974. Pourtant, tout le monde connaît la version 1992 de Withney Houston. 

THE Chanson Romantique – Même si elle parle d’une Rupture et qu’elle n’oubliera jamais son amour – Dans les petits moments déprime, cette chanson me fait du bien, je ne sais pas pour vous ! 


3. « Men In Black » / Will Smith, 1997 

Film : Men in Black (C’est compliqué quand même à retenir ^^)

Durée de la chanson : 3 min 30 

Les paroles : 

Uh…
Here come the Men in Black
It’s the M.I.B.’s, uhh, here come the M.I.B.’s
Here come the Men in Black
They won’t let you remember

Nah nah nah

The good guys dress in black remember that
Just in case we ever face to face and make contact
The title held by me — M.I.B.
Means what you think you saw, you did not see
So don’t blink be what was there
is now gone, black suit with the black Ray Ban’s on
Walk in shadow, move in silence
Guard against extra-terrestrial violence
But yo we ain’t on no government list
We straight don’t exist, no names and no figerprints
Saw somethin strange, watch your back
Cause you never quite know where the M.I.B.’s is at

Uh and…

Here come the Men in Black (Men in Blaaaaack)
Galaxy defenders (oahhaooohh ohhhhh)
Here come the Men in Black (Men in Blaaaaack)
They won’t let you remember

Uh uh, uh uh, now
from the deepest of the darkest of night
on the horizon, bright light enters sight tight
Cameras zoom, on the impending doom
But then like BOOM black suits fill the room up
With the quickness talk with the witnesses
Hypnotizer, neuralizer
Vivid memories turn to fantasies
Ain’t no M.I.B.’s, can I please
do what we say that’s the way we kick it
Yaknahmean? I see my noisy cricket get wicked on ya 

We’re your first, last and only line of defense
against the worst scum of the universe
So don’t fear us, cheer us
If you ever get near us, don’t jeer us, we’re the fearless
M.I.B.’s, freezin up all the flack
(What’s that stand for?) Men In Black

Uhh M
The Men in Black…
The Men in Black

Let me see ya just bounce it with me, just bounce with me
Just bounce it with me c’mon
Let me see ya just slide with me, just slide with me
Just slide with me c’mon

Let me see ya take a walk with me, just walk it with me
Take a walk with me c’mon
And make your neck work
Now freeze…

Here come the Men in Black (Men in Blaaaaack)
The galaxy defenders
Right on, right on
Here come the Men in Black (Men in Blaaaaack)
They won’t let you rememberk (ohhhh nooooo)

Alright check it, let me tell you this in closin
I know we might seem imposin
But trust me if we ever show in your section
Believe me, it’s for your own protection
Cause we see things that you need not see
And we be places that you need not be

So go witcha life, forget that Roswell crap
Show love to the black suit, cause that’s the Men in
That’s the Men in…

Here come the Men in Black (here they comeeeee)
The galaxy defenders (ga-la-xy de-fenders)
Here come the Men in Black (ohhhh here they come)
They won’t let you remember (won’t, let you, rememberrrr)
Here come the Men in Black (ohhhh here they come)
Galaxy defenders (ohh ohh, ohh ohh, ohh ohh)
Here come the Men in Black
They won’t let you remember

J’aime beaucoup cette chanson, je la trouve entraînante. 


4. « My heart Will go on » – Celine Dion, 1997

Film : On ne présente plus « Titanic », 1997

Durée de la Chanson : Entre 4 minutes et 7 minutes selon les versions

Les paroles : 

Every night in my dreams
I see you, I feel you,
That is how I know you go on

Far across the distance
And spaces between us
You have come to show you go on

Near, far, wherever you are
I believe that the heart does go on
Once more you open the door
And you’re here in my heart
And my heart will go on and on

Love can touch us one time
And last for a lifetime
And never let go till we’re gone

Love was when I loved you
One true time I hold you
In my life we’ll always go on

Near, far, wherever you are
I believe that the heart does go on
Once more you open the door
And you’re here in my heart
And my heart will go on and on

You’re here, there’s nothing I fear,
And I know that my heart will go on
We’ll stay forever this way
You are safe in my heart
And my heart will go on and on

Le saviez-vous ? My Heart Will go On est l’une des chansons les plus diffusées de tous les temps. On compte également de nombreuses reprises et covers 


5. « The Time Of My Life » / Bill Medley et Jennifer Warnes, 1987

Film : Dirty Dancing,

Durée de la chanson : 4 minutes 

Les paroles 

Now I’ve had the time of my life
No I never felt like this before
Yes I swear it’s the truth
and I owe it all to you
‘Cause I’ve had the time of my life

And I owe it all to you

I’ve been waiting for so long
Now I’ve finally found someone
To stand by me
We saw the writing on the wall
As we felt this magical
Fantasy

Now with passion in our eyes
There’s no way we could disguise it
Secretly
So we take each other’s hand
‘Cause we seem to understand
The urgency just remember

You’re the one thing
I can’t get enough of

So I’ll tell you something
This could be love because

I’ve had the time of my life
No I never felt like this before
Yes I swear it’s the truth
And I owe it all to you

With my body and soul
I want you more than you’ll ever know
So we’ll just let it go
Don’t be afraid to lose control
Yes I know what’s on your mind
When you say, « Stay with me tonight »
Just remember

You’re the one thing
I can’t get enough of

So I’ll tell you something
This could be love because

I’ve had the time of my life
No I never felt like this before
Yes I swear it’s the truth
And I owe it all to you.

J’adore cette chanson ! Et puis, qui n’a jamais tenté le fameux porté « Dirty Dancing » ? ^^


6. « Hungry Eyes«  / Eric Camen 

Film : Là encore, il s’agit de Dirty Dancing 

Durée de la chanson : 4 min 10 

Les paroles : 

I’ve been meaning to tell you
I’ve got this feelin’ that won’t subside
I look at you and I fantasize
You are mine tonight
Now I’ve got you in my sights

With these hungry eyes
One look at you and I can’t disguise
I’ve got hungry eyes
I feel the magic between you and I

I want to hold you so hear me out
I want to show you what love’s all about
Darlin’ tonight
Now I’ve got you in my sights

With these hungry eyes
One look at you and I can’t disguise
I’ve got hungry eyes
I feel the magic between you
And I’ve got hungry eyes

Now I’ve got you in my sights

With these hungry eyes
Now did I take you by surprise ?
I need you to see
This love was meant to be

I’ve got hungry eyes
One look at you and I can’t disguise
I’ve got hungry eyes
I feel the magic between you
And I’ve got hungry eyes
Now I’ve got you in my sights
With those hungry eyes
Did I take you by surprise ?

With my hungry eyes


7. « Take My Breath Away » / Berlin, 1986

Film : Top Gun, 1986

Durée de la chanson : 4 min 10

Les paroles : 

Watching every motion in my foolish lover’s game
On this endless ocean finally lovers know no shame
Turning and returning to some secret place inside
Watching in slow motion as you turn around and say

Take my breath away
Take my breath away

Watching I keep waiting still anticipating love
Never hesitating to become the fated ones
Turning and returning to some secret place to hide
Watching in slow motion as you turn to me and say

Take my breath away

Through the hourglass I saw you, in time you slipped away
When the mirror crashed I called you, and turned to hear you say
If only for today I am unafraid

Take my breath away
Take my breath away

Watching every motion in this foolish lover’s game
Haunted by the notion somewhere there’s a love in flames
Turning and returning to some secret place inside
Watching in slow motion as you turn to me and say

Take my breath away
My love, take my breath away


8. « Reality » / Richard Sanderson 

Film : La boum 1, 1980

Durée de la chanson : 4 min 45

Les paroles : 

Met you by surprise
I didn’t realize
That my life would change forever
Saw you standing there
I didn’t know I’d care

There was something
special in the air

Dreams are my reality
The only kind of real fantasy
Illusions are a common thing
I try to live in dreams
It seems as if it’s meant to be

Dreams are my reality
A different kind of reality
I dream of loving in the night
And loving seems alright
Although it’s only fantasy

If you do exist
Honey don’t resist
Show me a new way of loving

Tell me that it’s true
Show me what to do
I feel something special about you

Dreams are my reality
The only kind of reality
Maybe my foolishness is past
And maybe now at last
I’ll see how the real thing can be

Dreams are my reality
A wond’rous world
where I like to be
I dream of holding you all night
And holding you seems right
Perhaps that’s my reality

Met you by surprise 
I didn’t realize
That my life would change forever
Tell me that it’s true
Feelings that are new
I feel something special about you

Dreams are my reality
A wond’rous world
where I like to be
Illusions are a common thing
I try to live in dreams
Although it’s only fantasy

Dreams are my reality
I like to dream of you close to me
I dream of loving in the night
And loving you seems right
Perhaps that’s my reality


9. « Unchained Melody » The Righteous Brothers 

Film : Ghost, 1990 

Durée de la chanson 

Les paroles : 

Oh, my love, my darling
I’ve hungered for your touch
A long, lonely time
And time goes by so slowly
And time can do so much

Are you still mine?
I need your love, I need your love
God speed your love to me

Lonely rivers flow
To the sea, to the sea
To the open arms of the sea
Lonely rivers sigh
« Wait for me, wait for me »
I’ll be coming home; wait for me

Oh, my love, my darling
I’ve hungered, hungered for your touch
A long, lonely time
And time goes by so slowly
And time can do so much
Are you still mine?
I need your love, I need your love

God speed your love to me

La scène de la Poterie ^^ On est d’accord hein ! 


10. « She’s Like the wind » / Patrick Swayze

Film : Dirty Dancing, 1980

Durée de la chanson : 3 min 52 

Les paroles

She’s like the wind through my tree
She rides the night next to me
She leads me through moonlight
Only to burn me with the sun
She’s taken my heart

But she doesn’t know what she’s done

Feel her breath on my face
Her body close to me
Can’t look in her eyes
She’s out of my league
Just a fool to believe
I have anything she needs
She’s like the wind

[SOLO]

I look in the mirror and all I see
Is a young old man with only a dream
Am I just fooling myself
That she’ll stop the pain
Living without her
I’d go insane

Feel her breath on my face
Her body close to me
Can’t look in her eyes
She’s out of my league
Just a fool to believe
I have anything she needs
She’s like the wind

Feel your breath on my face
Your body close to me
Can’t look in your eyes
You’re out of my league
Just a fool to believe
(Just a fool to believe)
She’s like the wind
(Just a fool to believe)
Just a fool to believe 

(She’s like the wind)
Just a fool to believe
(Just a fool to believe)
She’s like the wind
(Just a fool to believe)
Just a fool to believe
She’s like the wind

(Just a fool…)
(She’s like the wind)
(She’s like the wind)
(Just a fool…)
(She’s like the wind)
(Just a fool…)


11. You’re The One That I Want / Olivia Newton-John et John Travolta 

Film : Grease 1, 1978 

Durée de la chanson : 4 min 

Les paroles

I got chills
They’re multiplying
And I’m losing control
‘Cause the power you’re supplying
It’s electrifying!

You better shape up
‘Cause I need a man
And my heart is set on you
You better shape up
You better understand
To my heart I must be true
Nothing left
Nothing left for me to do
You’re the one that I want
You are the one I want
Oo-oo-oo, honey
The one that I want
You are the one I want
Oo-oo-oo, honey
The one that I want
You are the one I want
Oo-oo-oo, the one I need
Oh, yes indeed

If you’re filled
With affection
You’re to shy to convey
Better take my direction
Feel your way
I better shape up
‘Cause you need a man
I need a man
Who can keep me satisfied
I better shape up
If I’m gonna prove
You better prove
That my faith is justified
Are you sure?
Yes I’m sure down deep inside
You’re the one that I want
You are the one I want
Oo-oo-oo, honey 

The one that I want
You are the one I want
Oo-oo-oo, honey
The one that I want
You are the one I want
Oo-oo-oo, the one I need
Oh, yes indeed


12. « Without You » / Harry Nilsson 

Film : Le Journal de Bridget Jones 

Les paroles 

No, I can’t forget this evening
Or your face as you were leaving
But I guess that’s just the way the story goes
You always smile but in your eyes your sorrow shows

Yes, it shows

No, I can’t forget tomorrorow
When I think of all my sorrows
When I had you there but then I let you go
And now it’s only fair that I should let you know
What you should know

I can’t live if living is without you
I can’t live, I can’t give any more
Can’t live if living is without you
I can’t give, I can’t give any more

No, I can’t forget this evening
Or your face as you were leaving
But I guess that’s just the way the story goes
You always smile but in your eyes your sorrow shows

Yes, it shows

Can’t live if living is without you
I can’t live, I can’t give anymore
I can’t live if living is without you
Can’t live, I can’t give anymore
(Living is without you)


13. « Kissing You » / Des’ree

Film : Romeo + Juliet, 1996

Durée de la chanson : 4 min

Les paroles : 

Pride can stand
A thousand Trials
The strong will never fall
But watching stars without You
My soul cried

Heaving hard is full of pain
Oh, oh, the aching
‘Cos I’m kissing you, oh
I’m kissing you
Touch me deep
Pure and true
Gift to me forever
‘Cos I’m kissing you, oh
I’m kissing you
Yeah hey
Yeah
Where are you now?
Where are you now?
‘Cos I’m kissing you
I’m kissing you, ohh


14. « Eye Of the tiger » / Survivor 

Film : Rocky 3, 1982

Durée de la chanson : 4 min 

Paroles 

Risin’ up, back on the street
Did my time, took my chances
Went the distance, now I’m back on my feet
Just a man and his will to survive
So many times, it happens too fast
You trade your passion for glory
Don’t lose your grip on the dreams of the past
You must fight just to keep them alive
It’s the eye of the tiger, it’s the thrill of the fight
Risin’ up to the challenge of our rival
And the last known survivor stalks his prey in the night
And he’s watchin’ us all with the eye of the tiger
Face to face, out in the heat
Hangin’ tough, stayin’ hungry
They stack the odds ’till we take to the street
For the kill with the skill to survive
It’s the eye of the tiger, it’s the dream of the fight
Risin’ up to the challenge of our rival
And the last known survivor stalks his prey in the night
And he’s watchin’ us all with the eye of the tiger
Risin’ up, straight to the top
Had the guts, got the glory
Went the distance, now I’m not gonna stop
Just a man and his will to survive
It’s the eye of the tiger, it’s the dream of the fight
Risin’ up to the challenge of our rival
And the last known survivor stalks his prey in the night
And he’s watchin’ us all with the eye of the tiger
The eye of the tiger
The eye of the tiger
The eye of the tiger
The eye of the tiger

15. « Hot Stuff » – Donna Summers, 1979

Film : Full Monty, 1997 
Durée de la chanson : 4 minutes 
Les paroles : 
Sittin’ here, eatin’ my heart out waitin’
Waitin’ for some lover to call
Dialed about a thousand numbers lately
Almost rang the phone off the wallLookin’ for some hot stuff baby this evenin’
I need some hot stuff baby tonight
I want some hot stuff baby this evenin’
Gotta have some hot stuff
Gotta have some lovin’ tonight
I need hot stuff
I want some hot stuff
I need hot stuffLookin’ for a lover who needs another
Don’t want another night on my own
Wanna share my love with a warm blooded lover
Wanna bring a wild man back home

Gotta have some hot love baby this evenin’
I need some hot stuff baby tonight
I want some hot stuff baby this evenin’
Gotta have some lovin’
Got to have a love tonight
I need hot stuff
Hot love
Lookin’ for hot love

Hot, hot, hot, hot stuff
Hot, hot, hot
Hot, hot, hot, hot stuff
Hot, hot, hot

Gotta have some hot love baby this evenin’
I need some hot stuff baby tonight
Lookin’ for some hot stuff baby this evenin’
I need hot stuff baby tonight
Hot stuff baby this evening
I want hot stuff baby tonight
Hot stuff baby this evenin’
I want some hot stuff baby tonight


16. « Maniac » / Michael Sembello 

Film : Flashdance, 1983
Durée de la chanson : 5 minutes 
Just a steel town girl on a Saturday night
Lookin’ for the fight of her life
In the real-time world no one sees her at all
They all say she’s crazyLocking rhythms to the beat of her heart
Changing movement into light
She has danced into the danger zone
When the dancer becomes the danceIt can cut you like a knife, if the gift becomes the fire
On a wire between will and what will be

She’s a maniac, maniac on the floor
And she’s dancing like she’s never danced before
She’s a maniac, maniac on the floor
And she’s dancing like she’s never danced before

(crazy! crazy! crazy! crazy!)

On the ice-blue line of insanity is a place most never see
It’s a hard-won place of mystery: touch it, but can’t hold
it.
You work all your life for that moment in time, it could
come or pass you by
It’s a push-shove world, but there’s always a chance
If the hunger stays the night

There’s a cold kinetic heat, struggling, stretching for the
beat
Never stopping with her head against the wind

She’s a maniac, maniac, at your love
And she’s dancing like she’s never danced before
She’s a maniac, maniac, at your love
And she’s dancing like she’s never danced before

It can cut you like a knife, if the gift becomes the fire
On a wire between will and what will be
She’s a maniac, maniac, at your love (at your love)
And she’s dancing like she’s never danced before
She’s a maniac, maniac, at your love
And she’s dancing like she’s never danced before
Maniac, maniac, at your love
And she’s dancing like she’s never danced before


Voilà ! Ma liste s’arrête donc ici pour aujourd’hui ! 

Dites moi ce que vous en pensez et dites moi dans les commentaires quelles sont les musiques de film qui vous ont marqué ! 

Je vous fait des bisous :p 

See You ❤ 

Elodie 

#Beauté : Exfoliants pour cuir Chevelu Sensible

« Des alternatives aux shampoings classiques »

Hello tout le monde ! 

J’espère que vous allez bien ! Pour ma part, le concours se rapproche un peu plus chaque jour et je vous avouerai que je commence à flipper tellement je stresse. J’ai peur de ne pas réussir à aller jusqu’au bout – C’est épuisant physiquement et mentalement. 

Bref! Alors aujourd’hui, comme vous l’avez vu dans le titre, je vais vous parler Beauté et plus spécialement des gommages pour cuir chevelu sensible que j’utilise

Let’s go ! 

J’ai longtemps agressé mes cheveux avec des produits, des sèches cheveux … bref. J’ai toujours été une fille coquette et j’ai toujours pris soin de mes cheveux ! J’ai de la chance comparée à certaines personnes parce qu’ils sont fins, ne s’emmêlent pas et sont bouclés. Le rêve de beaucoup de filles, mais l’entretien est quand même difficile.  

L’année dernière, alors que j’étais chez le coiffeur, celui-ci me regarde scandalisé (je n’exagère qu’à peine) parce que j’avais énormément de pellicules. Pourtant, j’utilisais depuis longtemps le Shampoing Head & Shoulders, antipelliculaire classique etc. Quand je lui en ai parlé, il m’a dit que c’était mauvais ce que je faisais, tout simplement parce que les shampoings classiques sont bourrés de silicone. « Heureusement » – c’est un bien grand mot – pour moi, les pellicules que j’ai sont des pellicules sèches. Que je vous explique, en résumé : 

Il existe 2 types de pellicules : 

  • Les pellicules sèches : celles qui se détachent facilement 
  • Les pellicules grasses : Celles dues à une affection cutanée inflammatoire, caractérisée par la présence de plaques rouges sur le crâne. 

Il existe des cas plus rares dans lesquels les pellicules apparaissent suite à un psoriasis – une maladie chronique inflammatoire de la peau. 

Pour ma part, j’avais des pellicules sèches parce que mon cuir chevelu produisait trop de sébum et plus je rajoutais du silicone dans mes cheveux, plus j’avais de pellicules, alors que ça n’était pas du tout le but recherché vous vous en doutez. 

J’ai donc commencé à chercher des alternatives aux shampoings classiques et j’ai envisagé pour la 1re fois des gommages du cuir chevelu (ayant le cuir chevelu très très très sensible, je ne souhaitais pas prendre le risque d’enflammer un peu plus celui-ci. 

Cet été, j’ai trouvé une 1re solution : Le Gommage Detox Anti-Pollution – Tout types de cheveux de Yves Rocher

Gommage Détox Anti-Pollution - Tous types de cheveux

Crédits

C’est une amie à moi qui me l’a fait découvrir et j’ai décidé de l’adopter.

Le point positif

  • Le gommage permet effectivement de faire une détox du cuir chevelu (pollution, petites particules …) : J’ai senti une réelle différence avant/ après. Mes cheveux étaient plus souples, moins secs, moins rêches … Et ils avaient même pris un peu de volume. 

Le point négatif : 

  • Le gommage n’exfolie pas si bien que ça dans la mesure où les grains exfoliants sont vraiment très gros (C’est du très très gros sel) et du coup, si le cuir chevelu est débarrassé de tout ce qui est pollution, en revanche, il n’est pas exfolié dès la racine. 

J’ai utilisé ce gommage pendant des mois tout simplement parce qu’il me faisait du bien au cuir chevelu. Je n’avais plus qu’à passer mon shampooing – sans silicone pour cheveux sensible et Le tour était joué ! 

Il y a quelques mois de ça, les pellicules sont revenues en force et même si je faisait des gommages régulièrement, j’avais toujours l’impression d’en avoir énormément. Ça devenait inesthétique malheureusement et je ne trouvais pas de solution, j’avais beau assécher mon cuir chevelu, l’hydrater …. bref, faire de multiples expériences sur mes cheveux, je n’arrivais pas à me débarrasser des pellicules. 

2ème solution : J’ai tenté ensuite un gommage maison dont j’avais trouvé la recette à base d’huile d’olive et de sel / Sucre. Si au début cela a eu des effets novateurs encore une fois, j’avais le cuir chevelu qui me démangeait, je me grattais au sang. Au départ, je le faisais toutes les semaines mais je me suis vite rendue compte que l’huile d’olive même si elle hydratait mes cheveux, ceux-ci régressaient plus vite. Or, ici à Ajaccio, je ne lave mes cheveux que 2 fois par semaines grand Max et encore, parce que j’ai pris cette habitude. 

3ème solution : Récemment, je suis allée faire un tour sur beauté privée et je suis tombée dans la catégorie « capillaires ». Et là, je tombe sur une nouvelle gamme « Elsève Phytoclear » et je me suis dit « pourquoi ne pas tenter ». J’ai donc opté pour le gommage du cuir chevelu, avant shampoing et la lotion antipelliculaire 7 jours. 

Elseve Phytoclear Gommage purifiant Avant-Shampooing Elsève Gommage Phytoclear purifiant avant shampoing – 150 Ml, 5€90

Elseve Phytoclear Lotion 7 Jours Antipelliculaire

Elseve Phytoclear Lotion 7 jours antipelliculaires – 100ml, 12,90€

Je ne suis absolument pas objective en vous disant que j’adore ces deux produits, je le sais et je l’assume. Pourtant, je vais être franche avec vous, ces deux produits : 

  • Font du bien au cuir chevelu parce qu’ils réduisent l’excès de sébum 
  • Permettent d’avoir un cuir chevelu plus sain 
  • Tiennent leurs promesses de lutter contre les pellicules 

J’ai remarqué des changements dès la première utilisation de ces deux produits et pour l’instant, je les ai inséré dans ma routine cuir chevelu ! Bon point également : j’ai passé leur composition dans une application dédiée et devinez quoi ! Les deux produits sortent en A !! C’est donc une merveilleuse nouvelle. 

Comment je les utilise du coup ? 

  • Je commence par mettre la lotion sur mes cheveux (je les mets sur les racines) généralement quand je ne dois pas sortir de chez moi : l’odeur c’est de l’huile essentielle mentholée. Quand je mets la lotion, j’ai l’impression d’être un bonbon à la menthe ambulant 
  • Je laisse la lotion faire effet pratiquement une journée et le lendemain généralement, j’utilise le gommage pour retirer les résidus de lotion et exfolier mon cuir chevelu. 
  • Enfin, je termine par mon shampoing Garnier Ultra Doux – Cuir chevelu sensible « Délicatesse d’avoine »

Avec cette routine que je fais une fois par semaine (deux quand j’ai le temps), mon cuir chevelu revit ! 

Je tenais à vous en parler parce que je sais que beaucoup de personnes sont dans mon cas et malheureusement, on nous vend des produits qui ne correspondent pas nécessaires à nos besoins. Depuis que j’utilise ces produits, mon cuir chevelu est plus sain, il me démange moins et surtout, j’ai moins de pellicules – Certes, pour l’instant j’en ai encore mais je vois que cela se réduit petit à petit. 

Je vais garder cette routine cheveux jusqu’à ce qu’elle ne fonctionne plus ! 

Je vous fais des bisous :p 

See You ❤ 

Elodie 

#Livres : BookHaul du mois de Mars

« 6 livres »

Hello tout le monde ! 

Désolée, je n’ai pas été très présente ces derniers temps sur les réseaux et sur le blog ! Mais bon rassurez-vous, j’ai de quoi écrire quelques articles ^^

Alors ! Comme vous l’avez vu dans le titre, aujourd’hui je vous parle du Book Haul que j’ai fait récemment – pas plus tard que ce matin ! Je vous présente 6 livres, dans des registres différents ! 

Let’s go ! 


« Sang Famille » – Michel Bussi 

Couverture du livre : Sang famille

Crédits 

Résumé : A bientôt 16 ans, Colin est un orphelin auquel il manque des pans entiers de son histoire. En retournant sur Mornesey, l’île qui l’a vu naître, l’adolescent compte bien combler cette mémoire amputée. C’est ici, entre le Phare des Enchaînés et les ruines de l’abbaye Saint-Antoine, qu’il va croiser la silhouette qui bousculera toutes ses certitudes – figure familière et inconnue. Ce fantôme serait-il son père ? Lui aurait-on mentit toute sa vie ? Car les secrets pullulent sur cette île de brigands. Des secrets pour lesquels on tue. Et Colin semble être au coeur de chacun d’entre eux. un sang-famille au sang maudit. 

Date de parution : 
– La 1re édition est sortie en 2009. 
– 2019 : réédition, version enrichie (ma version à moi). 

Nombre de pages : 590 pages environ

Editions : Pocket

Genre : Thriller, Policier 

Prix : Environ 9€


« Le dictionnaire de Ma vie » – Eric Dupond-Moretti 

Couverture du livre : le dictionnaire de ma vie

Crédits 

Résumé : Indigné, impertinent, insolent, Éric Dupond-Moretti est assurément un des avocats les plus brillants du barreau français. Célèbre pour ses cent quarante-quatre acquittements obtenus, il nous raconte ses grands procès et dévoile sa vérité sur le système judiciaire. Il dénonce les attaques contre la présomption d’innocence, la pression de l’opinion publique ou des réseaux sociaux, la magistrature paralysée par le corporatisme… On découvre également un homme haut en couleur, d’une grande générosité, qui voue un véritable culte à sa mère, qui aime la vie et ses plaisirs et, en passant, nous livre sa recette de spaghettis.

Editions : Kero 

Date de parution : 14 mars 2018 

Nombre de pages : 223 pages 

Genre : Vérité, droit , Avocat, personnalité, Dictionnaire 

Prix : 17€


« Le droit d’être libre, Dialogue avec Denis Lafay » – Eric Dupond-Moretti 

Couverture du livre : Le droit d'etre libre

Crédits 

Résumé : Ce livre est une plaidoirie : la « radicalisation des esprits » oxyde la société française, l’« hyper » puritanisme, aseptisation, uniformisation, conformisme, hygiénisme, sécurité, transparence, contrôle infecte les consciences, et le contexte technologique, communicationnel, médiatique, marchand bouleverse les comportements. Éric Dupond-Moretti nous prévient : la société contemporaine et la civilisation en devenir se soumettent à des diktats et acceptent des compromis qui menacent les libertés. Ce dialogue avec Denis Lafay doit être lu comme un combat, un manifeste pour la Liberté qui interpelle le lecteur au plus loin dans son intimité, son humanité. Et ses responsabilités. Car il n’y a pas de droit d’être libre sans devoirs à l’égard de la liberté.

Editions : L’aube, Collection « Le monde en soi »

Date de parution : 2018 

Nombre de pages : 170 pages environ 

Prix : 16€


« Famille Parfaite » – Lisa Gardner 

Couverture du livre : Famille parfaite

Crédits 

Résumé : Les Denbe semblaient sortir tout droit des pages des magazines glamour : mariage modèle, ravissante fille de quinze ans, demeure somptueuse dans la banlieue chic de Boston… une vie de rêve.

Jusqu’au jour où ils disparaissent tous les trois sans laisser de traces. Pas d’effraction, pas de témoin, pas de demande de rançon ni de motifs. Juste une famille parfaite soudainement envolée. Pourtant, pour la détective Tessa Leoni, l’enlèvement ne fait aucun doute. Que pouvait bien cacher une existence en apparence aussi lisse ?

Un suspense qui va bien au-delà des codes du genre : n°1 sur la liste des best-sellers du New York Times, le nouveau thriller de Lisa Gardner nous plonge dans les peurs, le sentiment d’insécurité et la vulnérabilité de cette famille au-dessus de tout soupçon.

Editions : Le livre de poche 

Date de parution : 3 janvier 2018 (Poche)

Nombre de pages : 580 pages environ 

Genre : Thriller 

Prix : 8,90€


« Repenti » Claude Chossat 

Couverture du livre : Repenti

Crédit 

Résumé : Pendant deux ans, Claude CHossat a servi la Brise de Mer, le fameux gang mafieux corse. D’abord petit truand, il a grimpé l’échelle sociale du grand banditisme à la vitesse de l’éclair en servant de chauffeur et de confident à Francis Mariani, le plus violent et le plus fou des membres de la Brise.

Une ascension qui s’est arrêtée net le 23 avril 2008, lorsque « Francis » décide de tuer l’un de ses frères : Casanova, « le roi Richard ». Claude Chossat doit fuir, le gang et la Corse. Il se réfugie en Suisse avant de se livrer à la justice et de tout raconter.

Même s’il est aujourd’hui libre, Claude Chossat ne bénéficie d’aucune protection. Il vit caché, pour protéger sa famille de représailles qui peuvent surgir à tout moment. Une situation intenable qui le pousse à tout raconter.

Il nous livre ici un témoignage choc qui ouvre, pour la première fois, les portes du célèbre gang de la Brise de Mer.

Editions : Le livre de poche 

Date de parution : 6 février 2019

Nombre de pages : 230 pages 

Genre : témoignage 

Prix : 7,90€


« Les messagers des vents : la saga des 4 éléments » – Clélie Avit 

Crédit 

RésuméUne seule mèche de ses cheveux avait dépassé. Rien qu’une seule, mais il n’avait suffit que d’un rai de lumière pour que les hommes y perçoivent le reflet bleuté. Elle rageait de n’avoir pas été plus prudente. Quand les hommes avaient vu, ils s’étaient aussitôt élancés à sa poursuite. Heureusement, ils n’avaient pas vu le collier. 
Fuir, rester sur le qui-vive, son arc à la main, c’est le Quotidien d’Eriana. Dans sa course éperdue, elle va pourtant croiser la route de Setrian. Le messager des Vents doit l’initier à un terrible secret : sa communauté est menacée par une prophétie et seule une jeune femme bien particulière pourra la sauver. Mais Eriana hésite à lui faire confiance. Et si les prophètes avaient eu tort ? 
Alors que ses doutes servent le jeu des ennemis, la sentence se rapproche. Eriana aura-t-elle la force de mener une quête dont les enjeux la dépassent ? 

Editions : Le livre de poche

Date de parution : 2017 (poche)

Nombre de pages : 695 pages 

Prix : Livre offert pour l’achat de deux livres « le livre de poche » chez la FNAC AJACCIO 

NB : Saga de 4 livres. 


Voilà les amis, j’en ai fini pour le bookhaul ! J’ai été obligée de sortir de la FNAC parce que sinon j’étais capable de dépenser encore plus !! Je suis plutôt fière de moi. Ces Livres vont bien évidemment dans ma PAL, pile que j’avais réussi à diminuer (il ne m’en restait plus que 4 sur la dizaine que j’avais présentée). Avec ces 6 livres, on revient à une dizaine de livre à terminer (sachant que j’ai des livres à lire avant ceux-ci que je n’ai pas achetés, qui appartiennent à ma soeur et qui sont en Anglais (il doit y avoir au moins 5 livres). Vous croyez que je vais réussir à tout lire ? Je l’espère !! 

Je vous fait des bisous :p 

See you ❤ 

Elodie 

#Lecture : How to get away with … le droit pénal – Mikaël Benillouche

« Les personnes qu’il pourrait intéresser sot les juristes, les fans de la série, (…) les curieux »

Hello les amis ! 

Comment allez vous en ce début de semaine ? La reprise n’a pas été trop dure ça va ? Pour ma part, j’ai eu un week-end chargé entre la prépa ( les examens blancs), le travail et l’organisation. 

Alors aujourd’hui je vais vous parler d’un livre que je voulais lire depuis longtemps « How to Get away with le droit pénal » de Mikaël Benillouche

Let’s go ! 

Couverture du livre : How to get away with le droit penal

Crédits 

Résumé : Comment ne pas être condamné pour meurtre ? Voici la traduction du nom de la célèbre série How to get away with murder créée par Peter Nowalk et qui met en scène les tribulations juridico-judiciaires d’une brillante avocate-enseignante (Annalise Keating) divulguant à cinq étudiants triés sur le volet les ficelles du droit pénal.

L’objectif est simple, unique et, surtout, impératif : éviter la condamnation dans chacun de ses dossiers. Les moyens sont variés et, pour y arriver, la maîtrise du droit pénal est la clef, quitte à basculer dans l’illégalité.

Analysant les principales problématiques abordées par la saison 1 de la série, cet ouvrage propose de les recenser et de les traiter sous le prisme du droit pénal français, permettant leur revue dynamique et critique. Il offre aussi une mise en exergue des limites juridiques et morales successivement franchies par les héros de la série, avocats de la défense : jusqu’où peut-on aller pour défendre un accusé ? La défense d’un accusé justifie-t-elle de passer dans l’illégalité ? L’illégalité est-elle le seul moyen d’obtenir justice ? Le droit pénal est-il fait pour être respecté ? La violation du droit pénal n’engendre-t-elle pas la spirale de la perte de sens moral ? L’art de la défense peut-il s’exercer et prospérer sans violence ?

A la manière d’Annalise Keating, Mikaël Benillouche se prête à un exercice de haute voltige : mettre son expertise au service d’un exercice pédagogique innovant pour accompagner les lecteurs dans l’apprentissage du droit pénal et leur permettre de passer de la fiction à la réalité.

Editions : Enrick Editions 

Date de Parution : Octobre 2018 

Nombre de pages : 117 pages

Note : 9/10 

Mon avis : Pour ceux qui me suivent depuis un bout de temps, vous savez que je fais des études de droit et que je prépare actuellement le concours avocat. Il faut que je vous fasse une présentation rapide de qui est Mikaël Benillouche avant de continuer : Il est Maître de Conférence en droit pénal et Directeur des études de SupBarreau (une prépa privée). 

Voilà, maintenant que la présentation est faite, laissez moi vous dire ce que j’ai pensé du livre. J’avais hâte de le lire pour quelques raisons : 

  • Le livre parle d’une série que j’adore « How to Get away With Murder » en anglais et « Murder » En France. 
  • Il parle également d’une matière à laquelle je me destine : le droit pénal (matière complexe et complète que j’étudie depuis ma 2e année de droit). 
  • Curieuse de nature, je voulais voir quelle analyse serait faite d’une série américaine versus le droit pénal français, surtout parce qu’il me semble inédit qu’un auteur face ainsi un comparatif entre deux droits pénaux. 
  • Autre avantage, ce livre est à la portée de tout le monde : juristes et non juristes ! Ça n’est pas négligeable, quand on connaît l’indigestion que provoque la lecture d’un bouquin de droit. 

Le livre est divisé en 4 parties et en petites chapitres (1 ou 2 chapitre par parties). C’est donc un livre qui se lit relativement facilement et relativement vite. Mikaël Benillouche commence par faire une rapide présentation de la Série, avec les personnages principaux. Pour écrire son ouvrage, il « part du postulat de base que la série Murder est le reflet d’une réalité sociale ». 

Il prend les Principes Généraux du Droit pénal et de la procédure pénale et va venir les appliquer au Droit américain de la série Murder. Le livre est un essai sur le droit pénal français et le droit pénal américain.

Si vous ne vous en doutiez pas, le droit pénal américain est bien différent du droit pénal français « Le droit pénal (américain est) assez différent du droit (pénal) français, malgré de réelles similitudes ». 

J’ai vraiment apprécier lire ce livre : 

  • Il m’a confirmé que je voulais être pénaliste 
  • Il m’a également confirmé ma vocation 
  • Il montre bien que finalement, ce qui est décrit dans la série « Murder » est l’idéalisation de la société américaine vue par le Monde entier (la série est diffusée sur M6 / Netflix il me semble)
  • Pour les juristes, ce livre permet de montrer quelques différences et quelques similitudes entre deux systèmes de droits différents (le système Français (un système Romano-germarnique – c’est-à-dire beaucoup de droit écrit) et le système Américain basé sur le Système de la Common Law c’est-à-dire, un droit plus oral). 
  • Pour ceux qui souhaitent passer le concours avocat, ce livre peut faire office de livre « culture juridique ». Il est toujours intéressant de savoir comment ça se passe ailleurs. 
  • Pour les non juristes, ce livre est facile à comprendre. Vous ne serez pas abrutis par des termes trop techniques 

« Les personnes qu’il pourrait intéresser sont les juristes, les fans de la série, tous ceux que les faits divers fascinent, les sociologues, les psys, les curieux, les malins, les menteurs, les amateurs de polar, les futurs criminels … tous ceux qui pensent qu’il n’existe pas de frontière étanche entre la culture au sens noble du terme et la culture pop ». 

Ce livre permet aussi de comprendre comment sont vus les avocats pénalisées dans notre société. Si en droit Français, chaque avocat pénaliste est différent de l’autre, en revanche, dans la Série, il semblerait que ces derniers dévoilent qui ils sont vraiment au travers du droit pénal – Je ne vous en dit pas plus, car je ne veux vous spoiler ni le livre, ni la série si vous ne l’avez pas vue ! 

En Bref, si vous êtes attirés par tout ce qui attrait à la justice dans notre pays, je vous conseille de lire ce livre. Qu’est-ce que vous risquez ? Vous allez adorer lire ce livre et vous en parlerez autour de vous j’en suis certaine ! L’ouvrage et assez pédagogique !! Je vous le recommande ! 

Je vous fais des bisous :p 

See You ❤ 

Elodie 

#Lecture : Sorties littéraires de la Semaine 7

« Ma liste vient de s’allonger de quelques livres »

Hello tout le monde ! 

Comment ça va en ce dimanche ? Pour moi c’est beaucoup de travail et écriture des articles ! Et oui, j’ai ENFIN trouvé le temps de m’organiser ^^ Bon vous verriez mon emploi du temps vous tomberiez par terre tellement j’ai eu du mal à tout faire rentrer à l’intérieur. C’est Court 24H dans une journée. 

Alors, vous le savez, le dimanche généralement, je vous présente les livres qui vont sortir la semaine suivante et qui vont aller tout droit dans ma liste « envie ». 

Let’s go ! 


On s’était donné rendez-vous – Celine Rouillé 

Couverture du livre : On s'était donné rendez-vous

Crédits

Résumé : Adolescents, Valentine et Benjamin s’étaient fait la promesse de ne pas laisser le temps ternir leur amitié. Dix ans plus tard, alors qu’elle est sur le point de se marier, Valentine part à la recherche de cet ami perdu de vue. Les retrouvailles sont heureuses et les souvenirs affluent, effaçant les années. Mieux encore : la jeune femme devient très vite amie avec Lauren, la compagne de Benjamin. Trop vite ? Peu à peu, Valentine est perturbée par cette nouvelle amitié : Lauren devient exigeante, tyrannique, insupportable. En quelques mois, la vie de Valentine est empoisonnée par cette relation très toxique. Ne parvenant plus à faire face, elle décide de tout quitter pour se réfugier, seule, au bord de la mer. Dans ces conditions, Benjamin voudra-t-il tenir la promesse d’être toujours là pour elle ? 

Date de parution : 13 février 2019 

Editions : Roman City


Ô-Fée-Li – Hélène Caruso

Couverture du livre : Ô-Fée-Li

Crédits 

Résumé : Ophéli est une jeune fille de dix-sept ans, née le jour de la Saint-Valentin. Recueillie par Steve et Molly Puttnam, elle est élevée avec Cooper et James, qu’elle considère comme des frères. Mais les garçons cachent un lourd secret : ils ont des pouvoirs. Cooper peut prendre l’apparence de n’importe quelle personne et James est un loup-garou. À la veille de son dix-huitième anniversaire, sans pouvoir, Ophéli désespère également de trouver l’amour. Mais sa rencontre avec Reed pourrait bien lui donner des ailes.

Date de parution : 13 février 2019


Une lueur d’espoir : et si c’était possible ?  – K.A Tucker 

Couverture du livre : Une lueur d'espoir

Crédits

Résumé : Catherine Wright habite dans une petite ville. Elle est serveuse et s’occupe de sa fille de cinq ans. Une nuit, alors qu’elle rentre dans le brouillard, elle tombe sur une voiture encastrée dans un arbre. Elle intervient et parvient à sauver la vie d’un des occupants avant que le véhicule s’embrase. Elle ne saura que bien plus tard qui elle a sauvé : Brett Madden. La star de hockey, héros national.

Mais Catherine ne souhaite pas que son nom soit révélé. Jusqu’au jour où elle trouve l’homme qu’elle a sauvé devant sa porte. Il veut juste la remercier, mais il va bouleverser sa vie. L’amitié qu’ils ressentent l’un pour l’autre, dès les premiers mots échangés, se transforme peu à peu en quelque chose de plus profond qu’ils ne s’attendaient à ressentir.

Comment une super-star comme Brett Madden pourrait-il s’intéresser à une femme aussi normale que Catherine ? Combien de temps avant que cette étincelle qu’elle voit briller dans ses yeux ne s’éteigne ?

Editions : Hugo Romance / New Romance

Date de parution : 14 février 2019


Des lys Blancs pour Eva – Marie H. Marathée 

Couverture du livre : Des lys blancs pour Eva

Crédits 

Résumé : Une enveloppe oubliée, un bouquet de lys blancs, un mystérieux prénom…
Emilie mène sa vie à la baguette. Pragmatique, elle ne croit plus aux contes de fées depuis bien longtemps. Pourtant, l’apparition d’un étrange vieillard va bouleverser cet équilibre. Une enveloppe oubliée, un bouquet de lys blancs, et la jeune femme se lance sur les traces d’une mystérieuse Eva. Elle ne se doute pas alors que ce curieux voyage va faire resurgir les fantômes de son passé. Et si la clef de son avenir se trouvait justement au coeur de ses souvenirs ?

Date de parution : 14 février 2019 

Editions : Editions Plumes Solidaires


Ceux qui te mentent – Nuala Ellwood 

Couverture du livre : Ceux qui te mentent

Crédits 

Résumé : Reporter de guerre, traumatisée par la mort d’un enfant syrien, Kate revient dans sa ville natale. Là où son petit frère est mort. Là où, toutes les nuits, elle entend un petit garçon crier dans la maison voisine. Mais il n’y pas d’enfant chez les voisins… Cauchemar ? Hallucination ? Ou la plus perverse des manipulations ? Un premier roman parfaitement machiavélique…

Date de parution : 14 février 2019 

Editions : Michel Lafon


Il était une fois T.1 : Nicholas – Emma Chase 

Couverture du livre : Il était une fois, Tome 1 : Nicholas

Crédits

Résumé :  Nicholas Pembrook est le prince héritier du trône de Wessco. Son Délice Royal, comme le nomment les médias est incroyablement sexy, il a un charme fou mais il est incroyablement arrogant… en même temps, comment ne pas l’être quand tout le monde s’incline constamment devant vous ?

Par une nuit froide, sous les flocons de neige à Manhattan, le prince rencontre une ravissante brune qui ne baisse pas les yeux et ne fait pas de révérence… mais qui lui envoie une tarte en pleine figure. Nicholas tombe sous le charme et est prêt à tout pour parvenir à ses fins.

Olivia Hammond, serveuse à New York se fiche de la royauté et n’avait jamais imaginé rencontrer un prince. Il était une fois une Reine austère et inflexible, un prince héritier de secours complètement instable et des paparazzis acharnés. Même si le royaume a échangé son carrosse contre une Rolls Royce et qu’aucune tête n’est tombée depuis bien longtemps, la famille royale n’entend pas accepter de roturière sur le trône.

Nicholas a grandi les yeux rivés sur lui, mais aujourd’hui c’est pire, avec l’échéance d’un mariage royal, le monde entier scrute ses moindres mouvements. Mais le plus important, au-delà de ce qu’il représente, le prince devra décider qui il veut être : un roi…ou l’homme qui aimera Olivia pour toujours.

Date de parution : 14 février 2019 

PS : Ce livre fait partie d’une saga littéraire « Il était une fois » composée de 4 tomes.

Editions : Hugo Roman


Livré par erreur – Eugénie B. 

Couverture du livre : Livré par erreur

Crédit 

Résumé : Brooke, jeune étudiante célibataire, mène une vie paisible à Los Angeles. Un soir, elle trouve un colis au nom d’Aidan Torres dans sa boîte aux lettres. Que contient-il ? Faut-il laisser la curiosité l’emporter dans ce genre de situation ?
Aidan, entrepreneur sûr de lui, donne rendez-vous à la jeune femme afin de récupérer son bien. Hasard ou coïncidence, l’échange se fera le 14 février…

Editions : Lips & Co / Collection Gourmandises Lips 

Date de Parution : 14 février 2019 


J’hésite ou je tente ma chance ? – Valéry Hardiquest 

Couverture du livre : J'hésite ou je tente ma chance ?

Crédits 

Résumé : Prenez Mélanie, une bibliothécaire passionnée et idéaliste, ajoutez Franck, un trentenaire maladroit et hors du temps, vous obtiendrez le début d’une aventure aux allures de road-trip rocambolesque, qui va les emmener de Beaune à Paris, en passant par la Normandie, la Lozère et la Provence !

La vie ou rien d’autre ! – Marie-Isabelle Tasset 

Couverture du livre : La vie... ou rien d'autre !

Crédits 

Résumé : Elle est une auteure de best-sellers maintes fois primée. Il est une star de la pop et du RnB. Dix années et un univers de préjugés les séparent.
Le destin, facétieux, a décidé de se jouer de ces deux écorchés vifs. La vie semble leur avoir tout donné, mais les apparences sont souvent trompeuses.

Date de parution : 16 février 2019

PS : Si j’ai mis ces deux livres dans la même section, c’est parce « La vie … ou rien d’autre ! » est un cross-over de « Je tente ma chance ou pas ? »


Voilà les amis, ma liste « envie » vient de s’allonger de quelques livres encore. 

Je vous fais des bisous :p 

See you ❤ 

Elodie

#Lecture : Un été dans les Hamptons – Sarah Morgan

« Classique »

Hello les amis ! 

Comment ça va ? Comme vous pouvez le constater récemment, je ne suis pas très active, à la fois sur les réseaux sociaux et sur le blog ! 

Je vous parle aujourd’hui de « Un été dans les Hamptons » de Sarah Morgan que j’avais reçu dans une box lecture et que je n’ai lu que très récemment ! 

PS : Sarah Morgan est l’auteur d’une saga littéraire que j’ai lu également et que je vous recommande : « Snow Crystal » – J’essaierai de vous en parler dans un autre article (Encore un article à noter dans mon carnet) ^^

Let’s go ! 

Couverture du livre : From New-York with love, Tome 2 : Un été dans les Hamptons

Crédits 

Résumé : « Ta Vie, c’est un scénario de comédie romantique »
Si la situation n’était pas si catastrophique, Felicity éclaterait de rire, tant ces mots lui semblent éloignés de la vérité. Pour elle, tomber nez à nez avec l’homme qui lui a brisé le cœur et constater que, dix ans après, il est toujours aussi sexy et hors de portée relèverait plutôt de son mauvais karma. Ne s’était-elle pas réfugiée dans les Hamptons justement pour lui échapper ? Mais, maintenant que Seth l’a retrouvée, Felicity sait qu’elle a une décision à prendre : passer sa vie à fuir ou affronter une fois pour toutes les démons de son passé…

Date de parution : 27 août 2017 

Editions : Harlequin / H&

Nombre de pages : 423 pages. 

Note : 7/10

Mon avis : C’est un avis mitigé. Pourquoi ? 

J’adore les histoires amitié / Amour / Amour de Jeunesse ! Ce sont les plus belles histoires à mon sens. Un été dans les Hamptons est le 2e Tome de la Saga « From New-York With Love » : Le tome 1 concernant Le frère de Felicity et Le tome 3, la soeur jumelle de cette dernière. 

Les personnages : 

  • Felicity dit « Fliss » : Une jeune femme indépendante, souffre douleur de son paternel (douleur psychologique). Elle a l’apparence d’une femme forte mais est en réalité blessée et a érigé des barrières autour de son coeur et de sa personnalité. Elle a un sérieux besoin de contrôler tout ce qui touche à sa vie. 
  • Seth : « l’amoureux », l’ex ! Bref il peut passer par tous les noms dans le roman. Qui a oublié son amour de jeunesse ? Pas Félicity en tout cas. 
  • Hariet : La soeur Jumelle de Felicity, « celle que tout le monde aime » – Felicity se sentant comme le vilain petit canard de la famille. 

L’histoire :

L’histoire racontée par Sarah Morgan est un classique de l’histoire d’amitié qui se transforme en un amour – Pour certains de jeunesse, pour d’autres, le grand amour, celui qui dure toujours. Bref, chacun peut y voir midi à sa porte. 

L’histoire commence sur un « flashback » : pourquoi Felicity se trouve dans la situation dans laquelle elle est 10 ans plus tard. Cette jeune femme en apparence forte mais qui est d’une grande sensibilité et qui ne laisse rien paraître de ses émotions cherche à fuir son amour de Jeunesse, le Beau Seth, qu’elle n’a pas revu depuis 10 ans. Elle l’a croisé dans la clinique vétérinaire en bas de chez elle ! Pure coïncidence ?? Nope, puisque Seth, devenu vétérinaire, a recherché la jeune femme Afin de mettre un terme aux pensées qui le hantent. Au fil des pages, on découvre que le jeune homme était épris de Felicity dès leur adolescence, mais qu’il n’avait pas osé l’approché de peur de « représailles » de la part de Daniel, le Frère de cette dernière. 

A un moment dans le livre, Seth Dit à Felicity à propos de sa fuite  » Cela m’a permis de découvrir que tu continues de te cacher lorsque tu as peur. J’ai pu conclure aussi que je ne suis pas le seul de nous deux à avoir encore des sentiments ». Ils s’aimaient, s’aiment encore bien évidemment puisqu’ils n’ont pas pu s’empêcher de penser à l’autre pendant les 10 années qui se sont écoulées. Ils se sont brisés le coeur mutuellement aussi et c’est cela qui est le plus triste : se quitter alors qu’on s’aime encore. Quand les sentiments ne sont plus là ok, c’est compréhensible, mais quand il y a encore de forts sentiments entre les personnes, c’est beaucoup plus difficile. 

Concrètement, l’histoire se laisse lire – Un livre à lire tranquillement autour d’un café, d’un chocolat ou ce que vous voulez ou sous un plaid. Bref, un livre à lire si vous souhaitez passer u moment agréable de lecture et ne penser à rien d’autre. 

Un point négatif : j’ai trouvé que l’histoire était un peu longue parfois et que certains passages étaient superflus. 

Malgré tout, je vous le recommande si vous êtes adepte des romances H& ! 

Je vous fais des bisous :p 

See you ❤

Elodie

#Lecture : La mer en Hiver – Susanna Kearsley

« Du fantastique et du réel »

Hello tout le monde ! 

Comment ça va en ce lundi ? Moi j’ai pas mal de choses à faire et je vous avouerai que j’ai beaucoup de mal à m’organiser pour tout faire rentrer dans ma journée. 

L’article d’aujourd’hui portera sur ma lecture récente « La Mer en Hiver » De Susanna Kearsley

De quoi ça parle ? 

Couverture du livre : Slains, tome 1 : La mer en hiver

Crédits 

Résumé : Lorsque Carrie McClelland, auteur à succès, visite les ruines du château de Slains, elle est enchantée par ce paysage écossais, à la fois désolé et magnifique. La région lui semble étrangement familière, mais elle met de côté son léger sentiment de malaise afin de commencer son nouveau roman, pour lequel elle utilise le château comme cadre et l’une de ses ancêtres, Sophia, comme héroïne.

Puis Carrie se rend compte que ses mots acquièrent une vie propre et que les lignes entre fiction et faits historiques se brouillent de plus en plus. Tandis que les souvenirs de Sophia attirent Carrie encore plus au coeur de l’intrigue de 1708, elle découvre une histoire d’amour fascinante, oubliée avec le temps. Après trois cents ans, le secret de Sophia doit être révélé

Nombre de pages : 566 pages 

Editions : pocket 

Date de parution en France : 2017 

Note : 9/10

Mon avis : Je me souviens avoir reçu ce livre dans une des box lectures que je recevais. Cela faisait un bout de temps maintenant que ce livre était dans ma pile à lire et il commençait à prendre la poussière – J’ai plus lu en 4 jours que l’année dernière !! 

Ma PAL a considérablement diminué et je cherche des nouveaux livres à lire — si vous entendez parler ! Je suis preneuse ^^Bref. Revenons à nos moutons : J’avais hâte de lire ce livre parce que d’une part, il parle d’un moment de l’Histoire. Et vous le savez, moi les romans historiques j’adore ça ! Peu importe que ce soit l’Histoire de France ou celle d’un autre pays. Dès lors que je peux apprendre quelque chose dans un bouquin, cela me va !

Dans ce roman, on suit les « aventures » – un bien grand mot, mais qui a tout son importance – de Carrie, écrivain. Alors qu’elle est face au syndrome de la page blanche sur le personnage qu’elle avait choisi, elle se rend en Écosse pour en apprendre un peu plus sur celui-ci.  Elle ne s’attendait clairement pas à vivre ce qu’elle vit puisque, en effet, elle est « habitée » par les souvenirs de Sophia, 300 ans plus tôt. Elle a souvent « l’impression » que ce qu’elle vit est réel, et les recherches menées par son père, fan de généalogie, lui donneront raison. Et si au fond, elle descendait de Sophia ? Cette ancêtre dont elle ne sait rien, mais dont elle raconte l’histoire. 

Ce roman se compose d’une histoire dans l’histoire : La première histoire parlant de l’écriture du nouveau roman de Carrie. La 2e nous transporte près de 300 ans auparavant, dans le Château de Slains, pour vivre la vie et la romance de Sophia qui vient d’atterrir chez La comtesse d’Erroll. Elle va être amenée à croiser des personnages hauts en couleur de l’Histoire de l’Écosse. 

Son histoire d’amour avec Moray est vraiment belle dans le sens où elle se passe en 1700 et des brouettes ! Du coup, les « techniques de dragues » n’étaient pas les mêmes, tout comme le fait qu’auparavant, on prenait le temps de courtiser une femme. C’est ce qu’il se passe entre Sophia et Moray ! J’ai bien apprécié leur histoire d’amour romantique. 

Sophia et Moray sont épris l’un de l’autre et se font la promesse de n’avoir aucun autre partenaire de vie. Les évènements tragiques de l’Histoire écossaise ont fait qu’ils ont été séparés. Au fur et à mesure qu’elle écrit – Carrie – elle se rend compte que quelque chose ne colle pas avec les recherches généalogiques effectuées par son père. Petit à petit, elle découvrira quelque chose de plus profond. 

Je ne veux absolument pas vous spoiler le livre. Ce que je peux vous dire en revanche c’est : 

  • Le livre est vraiment bien écrit. Le style d’écriture est fluide. 
  • On comprend facilement dans quelle « dimension » nous nous trouvons : le présent ou 300 ans plus tôt. 
  • Au même titre que Sophia, Carrie va elle aussi vivre une romance
  • En plus, on apprend encore un peu plus l’Histoire de l’Écosse. 

Le fait que l’histoire soit racontée à différentes époques ne m’a pas dérangé dans la mesure où on suit parfaitement le fil de celle-ci : les passages d’écriture de Carrie nous permettent de situer temporellement les personnages de son histoire. Le fait également qu’elle rencontre des gens passionnés par l’histoire de leur pays, Graham ou encore le Dr Weir entre autres, permet également d’en apprendre un peu plus. Cela n’apporte pas un fil discontinu à l’histoire et c’est vraiment agréable de lire une histoire pareille. 

Pour le genre, on est un peu dans le fantastique puisque Carrie « remonte le temps » grâce aux souvenirs de Sophia. 

J’ai mis un peu plus de 5 heures pour lire ce livre – J’ai dû interrompre à de nombreuses reprises ma lecture, mais je pense qu’il se lit relativement vite. 

Je vais m’arrêter là pour aujourd’hui ! 

Je vous fais des bisous :p 

See you ❤ 

Elodie