#Lecture : How to get away with … le droit pénal – Mikaël Benillouche

« Les personnes qu’il pourrait intéresser sot les juristes, les fans de la série, (…) les curieux »

Hello les amis ! 

Comment allez vous en ce début de semaine ? La reprise n’a pas été trop dure ça va ? Pour ma part, j’ai eu un week-end chargé entre la prépa ( les examens blancs), le travail et l’organisation. 

Alors aujourd’hui je vais vous parler d’un livre que je voulais lire depuis longtemps « How to Get away with le droit pénal » de Mikaël Benillouche

Let’s go ! 

Couverture du livre : How to get away with le droit penal

Crédits 

Résumé : Comment ne pas être condamné pour meurtre ? Voici la traduction du nom de la célèbre série How to get away with murder créée par Peter Nowalk et qui met en scène les tribulations juridico-judiciaires d’une brillante avocate-enseignante (Annalise Keating) divulguant à cinq étudiants triés sur le volet les ficelles du droit pénal.

L’objectif est simple, unique et, surtout, impératif : éviter la condamnation dans chacun de ses dossiers. Les moyens sont variés et, pour y arriver, la maîtrise du droit pénal est la clef, quitte à basculer dans l’illégalité.

Analysant les principales problématiques abordées par la saison 1 de la série, cet ouvrage propose de les recenser et de les traiter sous le prisme du droit pénal français, permettant leur revue dynamique et critique. Il offre aussi une mise en exergue des limites juridiques et morales successivement franchies par les héros de la série, avocats de la défense : jusqu’où peut-on aller pour défendre un accusé ? La défense d’un accusé justifie-t-elle de passer dans l’illégalité ? L’illégalité est-elle le seul moyen d’obtenir justice ? Le droit pénal est-il fait pour être respecté ? La violation du droit pénal n’engendre-t-elle pas la spirale de la perte de sens moral ? L’art de la défense peut-il s’exercer et prospérer sans violence ?

A la manière d’Annalise Keating, Mikaël Benillouche se prête à un exercice de haute voltige : mettre son expertise au service d’un exercice pédagogique innovant pour accompagner les lecteurs dans l’apprentissage du droit pénal et leur permettre de passer de la fiction à la réalité.

Editions : Enrick Editions 

Date de Parution : Octobre 2018 

Nombre de pages : 117 pages

Note : 9/10 

Mon avis : Pour ceux qui me suivent depuis un bout de temps, vous savez que je fais des études de droit et que je prépare actuellement le concours avocat. Il faut que je vous fasse une présentation rapide de qui est Mikaël Benillouche avant de continuer : Il est Maître de Conférence en droit pénal et Directeur des études de SupBarreau (une prépa privée). 

Voilà, maintenant que la présentation est faite, laissez moi vous dire ce que j’ai pensé du livre. J’avais hâte de le lire pour quelques raisons : 

  • Le livre parle d’une série que j’adore « How to Get away With Murder » en anglais et « Murder » En France. 
  • Il parle également d’une matière à laquelle je me destine : le droit pénal (matière complexe et complète que j’étudie depuis ma 2e année de droit). 
  • Curieuse de nature, je voulais voir quelle analyse serait faite d’une série américaine versus le droit pénal français, surtout parce qu’il me semble inédit qu’un auteur face ainsi un comparatif entre deux droits pénaux. 
  • Autre avantage, ce livre est à la portée de tout le monde : juristes et non juristes ! Ça n’est pas négligeable, quand on connaît l’indigestion que provoque la lecture d’un bouquin de droit. 

Le livre est divisé en 4 parties et en petites chapitres (1 ou 2 chapitre par parties). C’est donc un livre qui se lit relativement facilement et relativement vite. Mikaël Benillouche commence par faire une rapide présentation de la Série, avec les personnages principaux. Pour écrire son ouvrage, il « part du postulat de base que la série Murder est le reflet d’une réalité sociale ». 

Il prend les Principes Généraux du Droit pénal et de la procédure pénale et va venir les appliquer au Droit américain de la série Murder. Le livre est un essai sur le droit pénal français et le droit pénal américain.

Si vous ne vous en doutiez pas, le droit pénal américain est bien différent du droit pénal français « Le droit pénal (américain est) assez différent du droit (pénal) français, malgré de réelles similitudes ». 

J’ai vraiment apprécier lire ce livre : 

  • Il m’a confirmé que je voulais être pénaliste 
  • Il m’a également confirmé ma vocation 
  • Il montre bien que finalement, ce qui est décrit dans la série « Murder » est l’idéalisation de la société américaine vue par le Monde entier (la série est diffusée sur M6 / Netflix il me semble)
  • Pour les juristes, ce livre permet de montrer quelques différences et quelques similitudes entre deux systèmes de droits différents (le système Français (un système Romano-germarnique – c’est-à-dire beaucoup de droit écrit) et le système Américain basé sur le Système de la Common Law c’est-à-dire, un droit plus oral). 
  • Pour ceux qui souhaitent passer le concours avocat, ce livre peut faire office de livre « culture juridique ». Il est toujours intéressant de savoir comment ça se passe ailleurs. 
  • Pour les non juristes, ce livre est facile à comprendre. Vous ne serez pas abrutis par des termes trop techniques 

« Les personnes qu’il pourrait intéresser sont les juristes, les fans de la série, tous ceux que les faits divers fascinent, les sociologues, les psys, les curieux, les malins, les menteurs, les amateurs de polar, les futurs criminels … tous ceux qui pensent qu’il n’existe pas de frontière étanche entre la culture au sens noble du terme et la culture pop ». 

Ce livre permet aussi de comprendre comment sont vus les avocats pénalisées dans notre société. Si en droit Français, chaque avocat pénaliste est différent de l’autre, en revanche, dans la Série, il semblerait que ces derniers dévoilent qui ils sont vraiment au travers du droit pénal – Je ne vous en dit pas plus, car je ne veux vous spoiler ni le livre, ni la série si vous ne l’avez pas vue ! 

En Bref, si vous êtes attirés par tout ce qui attrait à la justice dans notre pays, je vous conseille de lire ce livre. Qu’est-ce que vous risquez ? Vous allez adorer lire ce livre et vous en parlerez autour de vous j’en suis certaine ! L’ouvrage et assez pédagogique !! Je vous le recommande ! 

Je vous fais des bisous :p 

See You ❤ 

Elodie 

#Lecture : Nos petites inconséquences – Alix Marin

« Une petite comédie romantique sympathique à lire »

Hello tout le monde ! 

Comment ça va depuis hier ? J’espère que vous allez bien ? Je vais vous faire un article que je n’avais pas prévu de faire avant la semaine prochaine, mais puisque les autres articles ne sont pas prêts, autant publier celui là ! 

Aujourd’hui je vous parle de « Nos petites inconséquences » de Alix Marin. J’avais reçu ce livre dans la dernière Box « dans ma bulle » que j’avais commandé. J’ai été chez le médecin ce matin et je me suis dit, pour faire passer le temps, que j’allais lire un petit peu. Est-ce que vous me croyez si je vous dis que j’ai eu le temps de lire la totalité du livre pendant mon attente interminable Dans la salle d’attente (Pour info, j’ai passé en tout et pour tout, 3H30 chez le docteur – j’ai lu ce livre en 3 heures). 

Let’s go !

Couverture du livre : Nos petites inconséquences

Crédits

Résumé : Et Si l’imprévu avait du bon ? France est la reine de l’anticipation, de la prévision et du contrôle. Sauf qu’elle n’avait pas prévu que le jour où elle se déciderait à dévoiler enfin ses sentiments à Jules, son meilleur ami, ce dernier la prendrait de vitesse en annonçant son mariage. Ce qu’elle n’avait pas prévu non plus, c’est qu’à son retour à Paris, Jules enverrait Émile, le meilleur ami de la future mariée, pour l’accueillir à l’aéroport. 
Résultat, elle se retrouve coincée avec ce rugbyman tout en muscles et en tatouages pour rejoindre en 4L le lieu de la cérémonie, à Bordeaux. 
Un long, très long voyage qui va vite se révéler plus plaisant qu’elle ne l’imaginait. Car Émile est vraiment charmant et… imprévisible !

Nombre de pages. 236 pages

Editions : H& / Harper Collins France

Date de parution : Décembre 2017

Note : 8/10

Mon avis : Un excellent 8/10 pour ce livre avec lequel j’ai passé un bon moment. Dans l’histoire, nous suivons les péripéties de France, qui réside aux USA mais qui revient vivre définitivement en France. Alors qu’elle s’attends à voir son meilleur ami à l’aéroport, elle tombe sur un charmant jeune homme qui lui fait de l’effet tout de suite, même si elle ne l’avouera qu’à la fin du livre ^^Miss Spontanéité hein ! Je ne peux pas parler, je me retrouve dans sa façon d’être : elle doit tout prévoir, l’imprévu lui fait peur et chamboule tout chez elle.  

Elle est drôle, plutôt jolie aussi, d’après la description qui nous ait faite de la part d’Emile – Parce que oui, ce livre se décompose en « parties » si on peut les appeler comme ça : un coup nous sommes dans la tête de France dit « princesse » pour les intimes et un coup nous sommes dans celle d’Emile dit « Viking ». J’ai bien aimé cette façon de raconter les choses parce que contrairement à d’autres livres que j’ai lu dans ce style de narration, l’histoire se suit (on n’a pas le point de vue de l’un puis de l’autre d’une même situation) : ici l’histoire suit sa cohérence, ce qui fait que le lecteur n’a pas besoin de revenir quelques pages en arrière pour comprendre où en est l’histoire – C’est de loin un très bon point !! 

La relation entre Emile et France est fusionnelle parce qu’ils sont attirés l’un par l’autre et faire le voyage Dans une 4L ça n’aide pas non plus je dois dire – Mais bon – choix des mariés oblige ! Ils doivent voyager dans la voiture de l’enfer ^^ Ils sont très vite proche l’un de l’autre et Emile a tendance a se montrer Jaloux dès qu’un mec regarde de trop Près sa princesse – Oui parce qu’il l’appelle comme ça – c’est mimi n’est-ce pas ? 

Bien évidemment, elle rentre en France dans l’espoir de détruire le mariage de son ami, mais on se rend compte que petit à petit, elle réfléchit et elle se dit que ça n’est finalement pas une si bonne idée que ça. Elle est et restera toujours présente pour son meilleur ami – mais il n’y a plus que de l’amitié entre eux maintenant. Arrive Ensuite Cecile, la fiancée de Jules, son meilleur ami – C’est bon ? Vous suivez encore ? (Au passage, j’adore ce prénom « Jules »). Avec France, elles ne peuvent pas s’encadrer – situation classique – mais après une bonne bagarre et quelques verres de vin, la situation se détend. 

En bref : une petite comédie romantique sympathique à lire quand vous n’avez rien d’autre à faire, pour faire passer le temps. Pour ma part, je trouve qu’on pourrait en faire un film, ça ne me dérangerait pas le moins du monde ^^Je serai la première à aller chercher mes places ^^

Sur ce, je vous fais des gros bisous ❤ 

See you ❤ 

Elodie 

#Lecture : Le prince des Ténèbres T.1 – La mort dans l’âme – Jeaniene Frost

« J’ai littéralement dévoré le premier tome »

Hello tout le monde ! 

Comment allez vous en ce dernier jour de l’année 2018 ? Hâte que cette année se termine pour ma part, afin d’en découvrir une nouvelle ^^

Aujourd’hui je vous parle de ma dernière lecture de l’année 2018. Je viens de commencer la Saga « Le prince des Ténèbres » et j’ai littéralement dévoré le premier tome. Cela faisait un petit moment maintenant que je l’avais dans ma PAL et je me suis dis que je devais conclure mon année lecture avec un livre que je serai susceptible d’aimer – Effectivement, j’ai visé juste. J’avais reçu ce livre dans une box lecture en début d’année et je n’avais pas eu l’occasion de lire depuis bien longtemps. Quand je vous dis que je l’ai dévoré, je ne mets pas, je l’ai commencé hier matin et je l’ai terminé tard dans la nuit (1h ou 2h du matin parce qu’il y a eu quelques petites interruptions obligées, sinon je l’aurai dévoré en quelques heures seulement – perdue dans mon monde fantastique). 

On y va ? 


T.1 – La mort dans l’âme 

Couverture du livre : Le Prince des ténèbres, Tome 1 : La Mort dans l'âme

Crédits

Le résumé : Leila dispose d’un pouvoir terrifiant : elle voit les secrets les plus sombres des gens qu’elle touche. Raison pour laquelle des créatures de la nuit l’enlèvent et la forcent à entrer en contact télépathique avec le plus célèbre Vampire du Monde. Lorsque Leila rencontre Vlad, la passion menace de les consumer … Mais un vieil ennemi de ce dernier rôde dans l’ombre, bien déterminé à les voir littéralement brûler. 

Catégorie : Action / Romance / humour 

Editions : Milady – Bit lit 

Nombre de pages : 358 pages. 

Date de parution : 2013

Note : 9/10 

Mon avis : J’ai A D O R É ce livre purement et simplement. L’histoire de Dracula est l’une des histoires d’amour les plus touchantes – à mon sens de la littérature vampirique – C’est le Dracula mais adapté à notre époque !! En effet, tout le monde a en tête l’histoire du Comte Dracula ou du moins, en a déjà entendu parlé au moins une fois dans sa vie (entre les films adaptés au petit écran et au grand écran, les livres bref, impossible de passer à côté). 

Les personnages : 

Dans ce premier tome, nous suivons essentiellement l’histoire de Leila et Vlad, qui s’affrontent dès les premières minutes de leur rencontre. Vous commencez à le savoir, j’adore les héroïnes de livre qui ne se démontent pas et qui ne se laissent pas faire – Je trouve ça rafraîchissant et on est certain de ne jamais s’ennuyer. 

Leila travaille dans un cirque avec son ami Marty – Un vampire – Ce sont en quelque sorte des « bêtes de foire » (ils ont tous un passé qui les a changé à jamais). Leila est drôle, courageuse surtout. C’est bien le mot qui la définit. 

Vlad est « l’homme le plus arrogant, le plus dangereux et le plus effrayant » qu’elle a jamais rencontré (selon ses propres mots). Pour lui, ce sont des compliments alors que cela pourrait passer pour de gros gros défauts. tout être normalement constitué devrait se tenir à une très bonne distance de cet homme pourtant elle n’y arrive pas et souhaite l’aider du mieux qu’elle peut. 

Maximus : Bras droit de Vlad, il risque quasiment sa vie à chaque fois qu’il parle à Leila – Parce que oui, disons le clairement, cette dernière est la « propriété » de Vlad et donc, Pas touche !! 

Le méchant – Son nom est trop compliqué à prononcer et à écrire (je n’ai pas certaines lettres sur mon clavier ^^) : Un c****** de première qui a une véritable rancune contre Notre ami Dracula – Vlad pour les intimes – et qui cherche par tous les moyens à le tuer. 

L’histoire : 

J. FROST décrit Dracula comme un être sanguinaire et cruel – ce qui est peut être vrai – mais n’en reste pas moins un homme (avec des sentiments et tout et tout ^^ – Oui je sais cela paraît difficile à croire). Nous sommes entraîné en Europe, en Roumanie plus exactement – et on sent réellement que l’auteur est fascinée par le Mystère Dracula. 

En Bref

Si vous ne l’avez pas encore dans votre bibliothèque je vous conseille VIVEMENT d’aller l’acheter et de le lire pour l’année prochaine ^^.  Il s’agit d’une saga qui comporte 4 livres au total (je vous parle des 3 autres en dessous). Hier, j’ai été faire un petit tour à la FNAC et malheureusement je ne les ai pas trouvé. J’irai, dans la semaine à ma librairie habituelle, peut être que j’aurai un petit peu plus de chance. 


T.2 – A l’article de la mort 

Couverture du livre : Le Prince des ténèbres, Tome 2 : À l'article de la mort

Crédits 

Résumé : Depuis que ses pouvoirs psychiques ont disparu, Leila se demande ce que l’avenir lui réserve, d’autant plus que Vlad, Son amant, se montre distant. Incapable de comprendre ses sentiments, elle décide de retourner à son ancienne vie dans le monde du cirque. Un ennemi l’y guette dans l’ombre et un nouveau prétendant est prêt à tout pour lui faire oublier le vampire ténébreux. A qui peut-elle accorder sa confiance ? Le moindre faux pas risque de la condamner à jamais. 

Date de parution : 2014

Nombre de pages : 360 pages 

Editions : Milady Collection Bit lit 

Catégorie : Bit lit, romance, Fantastique, amour, action 


T.3 – Combustion spontanée 

Couverture du livre : Le Prince des ténèbres, Tome 3 : Combustion spontanée

Crédits 

Résumé : Leïla a beaucoup appris au cours de ses dernières années mais pas comment être un vampire ni comment être mariée au plus célèbre d’entre eux ! Se conformer à cela la place dans une situation précaire, oscillant entre la passion et le danger au moment même où le réel péril s’annonce… Vlad doit combattre un ennemi vieux de plusieurs siècles dont le pouvoir égal le sien. Et si Vlad n’a pas peur pour lui-même, il craint pour Leïla parce que son ennemi sait qu’elle est sa plus grande faiblesse. Alors que son désir de surprotéger Leïla la conduise à s’éloigner de lui, l’amour de Vlad pour sa jeune épouse n’est-il pas ce qui risque de les condamner tous les deux ?

Date de parution : 2015 

Nombre de pages : 336 pages 

Editions : Milady Collection Bit lit 

Genre : Fantastique / Action / amour 


T.4 – Au coeur des flammes 

Couverture du livre : Le Prince des ténèbres, Tome 4 : Au cœur des flammes

Crédits

Résumé : Seul depuis six siècles, Vlad ne craignait rien au monde, jusqu’à ce que sa plus grande faiblesse, sa nouvelle épouse, soit désormais exposée aux yeux de tous. Victime d’un sort qui la lie au nécromancien Mircea, Leila ressent tous les tourments qui lui sont infligés par ses ravisseurs. Pour rompre le sortilège, Vlad et Leila doivent faire appel à un allié des plus inattendus. Mais un ancien ennemi est à l’affût, guettant l’occasion de retourner contre eux même leurs amis les plus proches et de les séparer à jamais. Entre de mauvaises mains, l’amour est une arme fatale…

Date de parution : 2017

Editions : Milady – Bit Lit

genre : Action / amour / Comédie / romance / Fantastique / bit-Lit

Nombre de pages : 300 pages environ.


Voila les amis, ce sera mon dernier article de cette année 2018 – Je vous souhaite mes meilleurs voeux et que l’année 2019 vous apporte tout ce que vous souhaitez !

Je vous fais des bisous :p et je vous dis à l’année prochaine :p 

See you ❤

Elodie  

#Lecture : L’horizon à l’envers – Marc Lévy

« Si tu as ouvert cette valise, c’est que nous aurons accompli une prouesse impossible »

Hello tout le monde ! 

Comment ça va depuis le temps ?! Bientôt les fêtes de Noël, j’espère que vos préparations se passent bien – En tout cas mieux que les miennes ^^

Cela fait maintenant un moment que je n’ai pas écrit – faute de temps (même pour rédiger les articles en avance – Oui je sais, je ne devrais pas le dire, mais mon emploi du temps ne me permet en aucun cas de faire autrement ^^ – Et puis, j’ai le mérite d’être honnête). 

Dans ce fameux emploi du temps surbooké qui est le mien, j’ai quand même trouvé un peu de temps pour lire par-ci par-là, (dans le train notamment, lorsque je n’ai pas accès à Internet). 

Ma lecture de la semaine fut « L’horizon à l’envers » de Marc Lévy. Je vous en parle ? Let’s go ! 

Petit point sur lequel j’aimerai revenir, Marc Lévy est un auteur que j’aime beaucoup. Ses romans sont hyper connus et traduits partout dans le Monde. J’ai lu la quasi-totalité de ses romans – il doit m’en manquer un ou deux je pense. Dans cet article, je vous parlais de « 7 jours pour une éternité » qui est à mon sens, le meilleur livre écrit Par l’auteur !
J’avais été presque déçue Avec ses précédents livres et du coup, quand il a fallu acheter « L’horizon à l’envers », je me suis un peu mis des freins. J’avais peur d’être à nouveau déçue. Et pour vous dire, je ne regrette absolument pas de l’avoir acheté ! Pourquoi ? Ce livre est une histoire d’amour magnifique

Je vous explique. 

IMPORTANT : Cet article va contenir des SPOILERS !! Je les indiquerai. 

Couverture du livre : L'Horizon à l'envers

Crédits

Résumé : Hope, Josh et Luke, étudiants en Neurosciences forment un trio inséparable. Lorsque Hope tombe malade, ils décident de jouer aux apprentis sorciers, alchimistes de la vie.

Peut-on sauvegarder notre conscience et la transférer ? Des laboratoires secrets de l’université de Boston jusqu’à un phare perdu au bout d’une île, s’engage une course effrénée pour défiée la mort.

Emouvant, mystérieux, plein d’humour et d’amour, ce roman innove et explore la mémoire des sentiments.

Date de parution format poche : 2 février 2017 

Editions : Pocket 

Nombre de pages : 410

Note : 9/10

Mon avis : Vous l’aurez donc compris, j’ai adoré ce livre. Moi qui ne suis en aucun cas une scientifique mais curieuse de tout, je me suis retrouvée à apprendre des choses que je ne savais pas. Et c’est une excellente chose. 

Ensuite, j’ai vraiment apprécié l’histoire d’amour entre Josh et Hope – Clairement c’est un pari contre la mort que Marc Lévy nous propose. Le Cerveau humain est réputé être difficile à cerner – sans mauvais jeu de mot – et la conscience ( ainsi que le subconscient et tout ce qui finit en « -scient » et qui est abstrait – trop abstrait pour moi). 

« Ce que nous croyons n’a pas d’importance, c’est la façon dont nous aimons qui fait de nous ce que nous sommes« . 

« Je croyais que l’on aimais adulte comme on avait été aimé enfant, je me trompais, le véritable amour consiste à donner ce dont on a manqué, sans retenue ni crainte ».

Josh à Hope 

L’histoire d’amour entre Josh et Hope est vraiment belle – Il s’agit du grand amour, le vrai, celui qu’on n’oublie jamais. – SPOILER – Ils se rencontre sur les bancs de la fac et tombent amoureux au premier regard, déjà ça commence bien. Ensuite, ils vont vivre une histoire d’amour passionnée qui va nous rappeler, quand Hope tombe malade, que la vie est courte et qu’il vaut mieux en profiter un maximum tant qu’on le peu. 

Les 3 compères se livrent à une véritable expérience scientifique sur des véritables cobayes humains – Josh et Hope en l’Occurrence. Josh est le cerveau De l’histoire – Un Génie comme l’appelle Luke. Il croit réellement en ses convictions – ce qui est important à comprendre pour le reste de l’histoire – SPOILER : Il sait qu’il peut défier la mort et il va tenter l’impossible pour sauver celle qu’il aime plus que tout au monde

SPOILER : Le livre commence sur le décès de Hope (On est déjà projeté dans l’histoire puisque cette scène se passera quelques temps plus tard). 

Josh à Luke : « Tu crois vraiment que cela peut marcher ? soupira-t-il. 
Luke à Josh : « Pour ce qui est du futur (…) je n’en sais rien, pour ce soir, nous avons accompli l’impossible »

Ce que j’apprécie, c’est que l’intrigue est là dès le départ ! C’est un bon point. Pendant 410 pages, on ne s’ennuie absolument pas – Même pour le commun des mortels qui ne comprend pas grand chose aux neurosciences – avec quelques notions, vous pouvez vous en sortir facilement. 

Le livre se divise en deux parties : Hope qui est Elle même et Ensuite l’histoire de Melly, jeune violoncelliste. Quel est le rapport entre les deux me direz vous ?  Pour le savoir,  il faudra lire le livre, mais je vous promets que vous ne serez pas déçus. 

« Tu as peur de la mort ? 
J’ai peur de la tienne répondit Josh, fidèle à sa promesse de dire toujours la vérité »
Josh et Hope 

Autre point important à savoir aussi concernant ce livre : Au début, les protagonistes ont une vingtaine d’année et vers la fin, ils ont la soixantaine passée. Eh oui ! 40 années se sont écoulées – Je ne veux pas vous spoiler le livre – même si je me retiens grandement ^^ – mais en gros, on est sur un laps de temps assez long, ce qui est cohérent avec les progrès de la médecine et les progrès des sciences … J’ai été réellement surprise par la deuxième partie du livre parce que je savais au fond ce que je lisais et mon esprit fit vite le rapprochement. Mais j’ai été surprise lorsqu’enfin, on a le déroulé du procédé et – je fois l’avouer, il s’agit de l’un de mes moments favoris du livre. 

En bref, j’ai réellement adoré ce livre – Si vous ne l’avez pas encore dans votre bibliothèque, je vous conseille d’aller l’acheter sur le champ et de le lire parce que vous ne serez pas déçu ! En revanche, si vous l’avez déjà lu, je vous invite à m’en parler dans les commentaires – je serais ravie de savoir ce que vous en avez pensé ! 

« Hope, Mon amour,
Si tu as ouvert cette valise, c’est que nous aurons accompli une prouesse impossible ». 

Sur ce, je vous fais des bisous :p 

See You ❤

#Lecture : Les vampires de Chicago – T.1

« Ils m’ont tuée. Ils m’ont soignée. Ils m’ont changée »

Hello Tout le monde ! 

Comment ça va ? Comme je n’aurai certainement pas le temps d’écrire en directe, je préfère écrire l’article et le programmer ^^Oui je triche un peu mais bon, en même temps sinon vous n’aurez plus beaucoup d’articles ^^

Aujourd’hui je vais vous parler de la lecture que je viens de terminer : « les Vampires de Chicago T.1 – Certains mettent les dents » de Chloe NEILL

Let’s go : 

Couverture du livre : Les Vampires de Chicago, Tome 1 : Certaines mettent les dentscrédit

Le résumé : « Ils m’ont tuée. Ils m’ont soignée. Ils m’ont changée.
Les vampires de Chicago ont décidé de révéler leur existence et ont fait de moi l’une des leurs. Certes, ma vie d’étudiante n’était pas très excitante, mais elle me convenait.
Maintenant je dois apprendre à maîtriser mes pouvoirs naissants sans pour autant jurer fidélité à Ethan Sullivan, le Maître de mon clan. D’accord, il m’a sauvé la vie, mais c’est quand même à cause de lui si je suis allergique au soleil ! S’il croit que je vais fondre sous prétexte qu’il a des siècles d’expérience en matière de séduction…
J’ai plus urgent : un tueur a une dent contre moi. Ça va saigner ! »

Date de parution : 2009 aux USA et 2011 en France. 

Editions : Milady 

Note : 9/10

Mon avis : Je viens de terminer ce livre. Je l’ai tout simplement dévoré (sans mauvais jeu de mot bien sûr). J’adore le fait que l’héroïne Mérit, ne soit pas la princesse que l’on ait nécessairement besoin de sauver puisqu’au contraire, c’est elle qui doit protéger son « maître » Ethan pour lequel elle ressent une forte attirance. 

J’aime le fait que l’histoire ait une héroïne forte, capable de se débrouiller par elle-même et surtout, qui réfléchi !!

L’histoire est racontée à la première personne ou à la troisième selon le passage dans lequel vous vous trouvez. Des fois, c’est compliqué de s’y retrouver, mais on retrouve toujours qui parle à qui etc. Je pensais qu’il y aurait beaucoup de romance entre Mérit et Ethan Notamment, mais je viens d’apprendre qu’il s’agit en réalité d’une saga d’une dizaine de livre. Donc, leur relation a tout le temps qu’elle veut pour s’épanouir ^^ comme je suis trop trop contente ! 

J’avais reçu ce livre dans une box lecture – la petit Collibri – je crois. J’ai mis un certain temps à le lire, mais je me suis dit que c’était maintenant ou jamais sinon je n’allais pas y arriver. J’ai également beaucoup aimé le style d’écriture de l’auteure. 

Les personnages : 

  • Personnages classiques du Monde de la Romance 

Le macho, grand blond et sexy qui est tellement sûr de lui que cela en fait trembler les murs 

Une héroïne qu’on aime aimer ! Elle est fraîche, ne se laisse pas convaincre facilement … bref elle est tout ce que j’aime : forte, indépendante, attachée à sa liberté. 

Les amis : toujours de bon conseil et toujours présent quand on a besoin mais qui ont eux aussi leur propre histoire que l’on a très envie de découvrir !!

  • Les méchants : des montres … 

Je recommande ? Oui **** 

Des bisous 

See you ❤

#Livre : Quelqu’un pour qui trembler – Gilles Legardinier

« Profitez de l’instant et du moment de lecture »

Hello tout le monde !

Comment ça va depuis le temps ? Oui, je sais, j’ai été absente pas mal de temps depuis la dernière fois mais j’ai été débordée. J’essaie de me tenir un emploi du temps, mais c’est relativement compliqué avec les études que je fais et tout ce que j’ai à retenir. Bientôt, je ne dormirai plus et j’aurai des cernes de 3 m de long ^^

Alors, comme vous l’avez vu dans le titre, aujourd’hui, je vous parle de « Quelqu’un pour qui trembler », un livre de Gilles LEGARDINIER.

J’avais flashé dessus et cela faisait longtemps que je souhaitais le lire. J’adore la couverture. La 4e de couverture me faisait également envie, alors je me suis dit pourquoi pas. Contrairement aux autres livres de cette taille que je lis généralement en une seule journée, j’ai été obligée de lire ce livre sur une période étalée dans le temps : quand je prenais le bus ou autre transports en commun (notamment le train). Je ne pouvais pas travailler sur l’ordinateur parce que le degré de concentration n’était pas atteint, mais je pouvais lire tranquillement (j’avais généralement deux ou trois heures à tuer).

Couverture du livre : Quelqu'un pour qui trembler

crédit

Le résumé : Pour soigner ceux que l’on oublie trop souvent, Thomas a vécu des années dans un village perdu en Inde. Lorsqu’il apprend que la femme qu’il a autrefois quittée a eu une fille de lui, ses certitudes vacillent. Il lui a donné la vie, mais il a moins fait pour elle que pour n’importe quel inconnu. Est-il possible d’être un père quand on arrive si tard ? Comment vit-on dans un mode dont on ne connaît pas les codes ? Pour approcher celle qui est désormais une jeune femme et dont il ne sait rien, secrètement, maladroitement, Thomas va devoir tout apprendre, avec l’aide de ceux que le destin placera sur sa route. 

Date de parution : 2015 (1re date de parution) / 2018 au format poche

Edition : Pocket

Note :  8,5/10

Mon avis : C’est un livre excellent. Je ne regrette absolument pas de l’avoir acheté. Pourquoi ? Tout simplement parce que dans ce livre, on rencontre plein de gens attachants et qui vont tout faire pour que l’entreprise de Thomas fonctionne. 

Concernant les personnages : 

  • Thomas : C’est le personnage principal. Tout tourne autour de sa vie et de sa rencontre avec sa fille. C’est une personne qui n’a absolument pas confiance en lui, qui est prêt à donner sa vie pour sauver celle des autres. C’est un personnage que j’ai beaucoup apprécié parce qu’il est vraiment touchant. Il réapprend à vivre dans une société « de consommation » (Il revient en France après 20 ans d’absence), alors qu’en Inde, il ne se contentait que du strict minimum en faisant avec les moyens du bord. On sent, au fil de la lecture, qu’il a très envie de rencontrer sa fille – ce qui est tout à fait légitime – et qu’il est bouleversé la première fois qu’il fait sa rencontre. Il arrive dans un monde  » de fous » où tout ce qu’il a connu jusqu’à présent va être mis à mal.
  • Pauline : C’est l’infirmière de la maison de retraite dont Thomas est le directeur / gestionnaire. Elle est mère célibataire et fait de son mieux, même si la vie ne l’a pas gâtée jusque ici. Elle ressent une forte attirance pour le médecin dès son arrivée et est fascinée par ce personnage un peu atypique qui va faire chavirer son coeur.

L’interaction entre Pauline et Thomas est mignonnette. On sent que ces deux là ils sont faits l’un pour l’autre et qu’ils ne vont plus se quitter. J’adore leurs joutes verbales et Pauline, qui n’a pas sa langue dans sa poche, rajoute du piment dans leurs relations. 

  • Les petits vieux de la maison de retraite : eux aussi, ce sont des personnages haut en couleurs. Ils sont malicieux, joueurs, adorables, rigolos. Ce sont les grands parents idéaux. Ils adorent jouer avec le petit Théo et même s’ils ne se l’avouent pas, ils s’adorent. Ils se lancent des piques mais comme on dit « qui aime bien châtie bien ». Ce proverbe leur convient à merveille je pense.

Mon avis général ? Franchement, il s’agit d’un bon moment de lecture. J’ai beaucoup hésité avant de faire mon choix parce que j’avais lu pas mal d’avis négatifs sur ce livre. Mais bon, comme je suis plutôt du genre à me faire un avis par moi même, je ne les ai pas pris en compte. C’est fou comme certains livres plaisent à un grand nombre alors que d’autres sont de purs navets incompréhensibles. Après, je ne critique absolument pas les critiques, chacun est libre de penser ce qu’il veut. Ici, je ne vous donne que mon avis sincère – qui n’engage que moi – (si vous pensez comme moi tant mieux, sinon, grand bien vous fasse). 

J’ai bien ri aussi à certains endroit du livre. Notamment vers la fin. (mais je ne vous en dis pas plus, surtout si vous n’avez pas encore ouvert de livre =p)

Pour finir, c’est un livre que je vous recommande fortement si jamais vous souhaitez passer un petit moment lecture tranquille. Surtout en cette période : on arrive en hiver (oui bon c’est dans quelques mois, mais la saison des plaids étant ouverte, c’est tout comme ^^). Alors munissez vous de ce fameux plaid, au coin du feu, pendant que le mode « détente » est activé et profitez ! Profitez de l’instant et du moment de lecture que nous offre ce petit joyeux. 

Je vous laisse là pour ce soir ! Bonne lecture 

Des bisous les amis 

See you ❤

#Lecture : Chasing Red – Isabelle Ronin

« Se laisse facilement lire »

Hello à tous ! 

Comment ça va en cette première semaine de juillet bien entamée ? En vacances ? Vous profitez un peu pour lire ? Moi je n’ai pas le temps mais je ne désespère pas de le trouver pour pouvoir lire ! 

Cela fait un moment que je n’ai pas écrit d’articles, tout simplement parce que je n’ai pas trop de temps, j’ai quand même pas mal de chose à régler. 

Ensuite, je pensais aussi diversifier les articles sur le blog en créant d’autres catégories (lifestyle, mode, beauté, lecture, drama …), dites moi si vous seriez intéressés ! 

Let’s go ! 

« Chasing Red » T.1

Crédit

Le résumé : « Caleb est la star de l’université. Il est beau, riche et insouciant. Aucune fille ne lui résiste. Aucune, sauf Véronica Strafford a.k.a « Red » qui occupe toutes ses pensées depuis qu’il l’a vue danser, tellement irrésistible dans sa robe rouge. 
Quand il découvre que Red s’est fait expulser de chez elle et n’à plus nulle par où dormir, il lui Propose de loger dans son immense appartement. Mais la jeune femme est difficile à apprivoiser. Elle n’attend jamais rien de personne. 
Ou plutôt si : Elle s’attend toujours à ce qu’on l’abandonne. 

Nombre de pages : 410 pages

Editions : BMR 

Note 8/10

Mon avis : Comme tout le genre « Young Adult », ce livre se laisse lire facilement (je n’ai mis que 2 heures pour le lire, donc il se lit très vite). C’est l’histoire classique du mec le plus brillant et le tombeur de l’université, qui tombe fou amoureux de la seule fille qui lui résiste vraiment. 

On connaît l’histoire, on sait très bien que cela va se finir bien (pardon pour le spoiler) et qu’ils vont vivre ensuite dans le monde des bisounours et tout et tout. ! Un classique moderne du « ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants » qu’on connaît tous hein on ne va pas se mentir ! 

On sait très bien que lorsqu’on lit une histoire pareil, c’est purement de la fiction mais je pense que cela nous fait espérer de choses qui s’en se réalisent que dans les livres ou dans les films. 

Si vous voulez passer un bon moment de lecture je pense que vous ne serez pas déçus ! 

Des bisous 😛

See you ❤