#Lecture : T’en souviens-tu mon Anaïs ? – Michel Bussi

« J’ai beaucoup aimé cette nouvelle »

Hello tout le monde !

Comment ça va en ce 2e jour de quarantaine ? Pour ma part, j’en profite pour faire tout ce que je ne peux pas faire pendant le reste du temps : je colorie, je lis, j’avance dans mes projets.

Aujourd’hui je vais vous parler d’une de mes lectures récentes : « T’en souviens-tu mon AnaÏs ? et autres nouvelles » De Michel Bussi.

Let’s go !

Crédits

Résumé :

Voilà treize jours qu’Ariane a posé ses valises dans cette villa de la côte d’Albâtre. Pour elle et sa fille de 3 ans, une nouvelle vie commence. Mais sa fuite, de Paris à Veules-les-Roses, en rappelle une autre, plus d’un siècle plus tôt, lorsqu’une fameuse actrice de la Comédie-Française vint y cacher un lourd secret. Se sentant observée dans sa propre maison, Ariane perd peu à peu le fil de la raison…

Bienvenue au pays de Caux, terres de silences, de pommiers et de cadavres dans les placards…

Date de parution : 4 janvier 2018

Nombre de pages : 300 Pages.

Editions : Pocket

Thèmes : Enquête

Note : 8/10

Mon avis : Lorsque j’ai acheté le livre, je n’avais pas lu « et autres nouvelles ». Donc, je m’attendais à un petit roman. Je suis une grande fan de Michel Bussi. J’aime beaucoup ce qu’il fait. Bon j’avoue, j’étais assez réticente à acheter ce livre dans la mesure où le titre ne m’attirait guère. Et puis un jour, je suis passée devant et j’ai craqué.

L’avantage de ce livre c’est qu’il se lit vite. Le livre est composé de 4 petites nouvelles. A l’heure où j’écris cet article je n’ai pas lu les 2 dernières nouvelles. Par conséquent, je n’écrirais que sur les 2 premières. 

Le livre se compose des nouvelles suivantes :

  • T’en souviens-tu mon Anaïs ? 
  • L’armoire Normande
  • Vie de Grenier 
  • Une fugue au paradis. 

C’est parti pour mon avis sur les 2 premières nouvelles

  1. T’en souviens-tu mon Anaïs ? 

J’ai beaucoup aimé cette nouvelle. Au fil de l’histoire, j’ai anticipé une partie de la chute. L’autre partie, je ne l’avais pas vu venir en revanche. Il est vrai que Bussi est un très bon auteur. On cherche quand même le fin mot de l’histoire. Pour ma part, j’ai eu des frissons avec toute cette histoire de « je me sens épiée partout dans ma maison ». Je suis une grande flipette moi ^^ Généralement, tout ce qui est irrationnel je ne le comprends pas et j’ai horreur de ça, puisque je n’arrive pas à l’expliquer. Or, ici, il y a une explication à tout heureusement.

L’histoire est très bien menée, pour arriver jusqu’au dénouement. Concernant ledit dénouement, je vous avouerai que je m’attendais à une partie de celui-ci. C’est le secret « classique » … en revanche, l’autre partie je suis restée sur les fesses.

J’étais tellement dans ma lecture que j’ai oublié de descendre à mon arrêt ^^ Pour vous dire à quel point j’étais concentrée dedans. 

2. L’armoire Normande. 

Là, c’est l’histoire d’un Couple de Parisien qui va passer un weekend en amoureux dans un espèce de AirBnb avec un bonhomme assez spécial. Ils sont séduits par une armoire Normande à laquelle ils ne doivent impérativement pas toucher. 

Bon on est d’accord, ce qui devait arriver, arriva : ils touchent à l’Armoire Normande et là boum ! Quel dénouement. Pas certaine que mon esprit de juriste apprécie beaucoup mais en revanche mon esprit lectrice a beaucoup aimé cette histoire. 

J’ai bien ri lors de la chute. Je vous la conseille fortement. 


Concernant les 2 autres histoires, comme je vous l’ai dit, je ne les ai pas encore lues. Je mettrai cet article à jour lorsque ce sera fait. 

Je vous souhaite une bonne soirée les amis ! 

Je vous fais des bisous 

See You ❤

Elodie 

#Lecture : Le contrat – Tara Jones

« Un bon livre avec des incohérences au niveau du droit français »

Hello tout le monde ! 

Comment ça va en ce moment ? Ici, il faut un temps vraiment pourri donc vous avez le choix entre prendre un livre ou regarder les films de Noël. Même si je ne crache pas sur ces derniers, je préfère de loin lire un livre, d’autant que ma pile à lire est assez conséquente et que je me suis quand même lancée pour défi de la terminer avant la fin de l’année 2019. 

Aujourd’hui, je vais vous parler des deux premiers tomes de la Saga « Le Contrat » par Tara Jones

Let’s Go ! 


Crédits 

Résumé : « Elle lui a vendu son corps, saura-t-il conquérir son coeur ? »

Après la faillite de son père, Angeline supplie son principal créancier, Geoffrey, d’éponger ses dettes. Il lui propose alors un arrangement d’un genre particulier : un contrat de mariage aux clauses multiples et variées… Angeline accepte d’épouser cet homme qu’elle n’a jamais vu. Mais elle n’avait pas prévu qu’il soit aussi attirant… Luttant contre sa culpabilité et ses peurs, elle ne peut s’empêcher de se poser une question : pourquoi lui a-t-il proposé de l’épouser ?

Le mariage se rapproche un peu plus chaque jour. Lancaster et Angeline parviendront-il à oublier ce contrat pour se faire totalement confiance ?

Date de parution : 2017

Editions : Hugo Roman 

Nombre de pages : 437 pages. 

Note : 7/10

Mon avis : Avant de lire ce livre j’avais lu pas mal de critique – pas toutes bonnes malheureusement. Je suis quand même mitigée. C’est un bon livre attention, mais simplement, il y a beaucoup d’incohérences notamment avec le droit français.

Que je vous explique, la juriste qui est en moi a sauté au plafond dès les premières pages puisque le roman s’ouvre sur le « contrat » passé entre Angéline « Barbie » et Geoffrey Lancaster. Je vous ai dit que j’étais juriste ? Oui ?! Alors le contrat sur le corps humain étant totalement interdit en France, je suis surprise que Sarah, l’amie AVOCATE (et j’insiste sur ce point) propose des clauses qui ne sont pas très légales !! Les clauses telles que « Mlle Beaumont s’engage à remplir son devoir d’épouse. Elle ne pourra se refuser à son devoir … » ou encore « Durant la première année de mariage seulement, Mlle Beaumont sera sous pilule contraceptive …. » mais aussi il est stipulé qu’elle n’a pas le droit d’avorter … On va pas se mentir, je n’ai rien d’une féministe en herbe hein, je ne suis pas spécialement pour la supériorité des femmes sur les hommes et inversement, mais le fait que le livre s’ouvre sur de telles clauses m’a fait sauté au plafond. 

Pourquoi ? Parce qu’il n’y a pas besoin d’être féministe à fond pour qu’une femme puisse disposer librement de son corps. C’est son corps, sa vie ! Si elle souhaite avorter, qu’elle le fasse. Aucun homme ne devrait avoir à juger de ce qu’une femme peut faire ou non avec son corps. Et surtout, la juriste en moi se rappelle la Loi Simone Veil « IVG » de 1975 ! Si le livre se déroulait aux Etats-Unis, j’aurai compris un tel contrat puisque tout ou presque est autorisé là bas !  En revanche, en France, les contrats sur le corps humain sont TOTALEMENT INTERDITS !!! J’ai eu un doute au début de la lecture puis j’ai compris que l’intrigue se déroulait à Paris donc bon. J’étais en fusion tout le livre ! 

Les personnages : 

  • ANGÉLINE m’a tapé sur le système tout le long ! Elle est très versatile comme femme. Enfant Gâtée, elle aime l’argent et cherche à chaque fois qu’elle le peut de son futur époux … c’est quand même un peu limite. Elle l’aime puis le déteste. Terriblement immature comme femme. Je comprends qu’elle puisse avoir ses secrets – on en a tous, mais enfin ! Pose des c**** à un moment donné ma grande ! Faut pas pousser non plus ! 
  • LANCASTER : pour sa part, j’ai bien aimé son personnage, même s’il s’agit d’un c****** fini ! Mais bon, c’est ce qui fait les meilleures histoires. On sent que grâce – à cause ?- de la jeune femme, il change de comportement. Les 2 tomes que j’ai lu se terminent sur son point de vue à lui. On a pas besoin de la dernière phrase pour comprendre ce qu’il ressent vraiment pour Angéline. Mais bon, 400 pages pour nous l’admettre …. c’est un peu long 
  • AIDEN et LUKE : Ce sont les deux meilleurs amis de GEOFFREY. De loin AIDEN est mon personnage préféré ! Il est bon vivant, a une joie de vivre à toute épreuve. Je l’ai bien apprécié dans l’histoire. Quant à Luke, on le découvre au fil du temps et bien qu’il joue les gros durs avec les filles etc et qu’il ait des pratiques sexuelles que tout le monde n’a pas, lorsqu’il rencontre JUSTINE, l’une des meilleures amies d’ANGÉLINE, c’est le drame ! Je ne vous en raconte pas plus par peur de vous spoiler. 
  • JUSTINE et SARAH : sont les deux meilleures amies d’ANGÉLINE. SARAH est l’avocate (présentée comme cela dans le livre mais pas convainquant à mon goût) et JUSTINE, architecte d’intérieur. Elles sont présentes pour leur amie quand celle-ci signe son « contrat ». 

Toutefois, il y a quand même quelques points positifs dans ce livre : 

  • Il y a beaucoup d’humour ! Beaucoup de scènes cocasses. 
  • Les liens d’amitié sont vraiment géniaux ! Ce sont des vraies amitiés ! 

Je vais vous laisser là pour cet article. 

Je vous fais des bisous, je vous dis à très bientôt pour un prochain article. 

See you ❤ 

Elodie 

#lecture : Une fille comme elle – Marc Levy

« En amour, les mendiants et les Rois sont égaux »

Hello tout le monde ! 

Oui je sais, j’avais disparu depuis pas mal de temps: d’une part, j’ai eu un problème avec mon compte Insta et d’autre part, le concours approchant rapidement (il ne reste que 12 jours), je révise et j’ai moins de temps pour faire autre chose. 

Il est 8H quand j’écris cet article. Vous vous imaginez alors la longueur de mes journées. Bref, je vous parle maintenant de ma dernière lecture : « Une fille comme elle » de Marc Lévy. Il me semble, si je ne dis pas de bêtises, qu’il s’agit de l’avant dernier livre (le dernier étant « Ghost In Love » – Au passage, j’attendrais qu’il sorte en format poche). 

Let’s Go ! 

Crédits 

RésuméNew York, sur la 5e Avenue, s’élève un petit immeuble pas tout à fait comme les autres… Ses habitants sont très attachés à leur liftier, Deepak, chargé de faire fonctionner l’ascenseur mécanique, une véritable antiquité.
Mais la vie de la joyeuse communauté se trouve chamboulée lorsque son collègue de nuit tombe dans l’escalier. Quand Sanji, le mystérieux neveu de Deepak, débarque en sauveur et endosse le costume de liftier, personne ne peut imaginer qu’il est à la tête d’une immense fortune à Bombay… Et encore moins Chloé, l’habitante du dernier étage.

Entrez au N°12, Cinquième Avenue, traversez le hall, montez à bord de son antique ascenseur et demandez au liftier de vous embarquer… dans la plus délicieuse des comédies new-yorkaises !

Date de parution : 22 mai 2018

Editions : Pocket

Nombre de pages : 360 pages. 

Note : 7/10

ATTENTION : RISQUE EVENTUELS DE SPOILERS !!

Mon avis : Vous cherchez votre prochaine lecture pour la plage ? Vous l’avez ! Sincèrement, j’en ai lu de meilleurs de Marc Levy. Une fille comme elle raconte l’histoire de Chloé et de Sanji, deux être que tout oppose … Peut être pas autant qu’ils ne le pensent. 

Sincèrement, il s’agit d’un livre que vous pouvez lire tranquillement en terrasse, sur un transat, dans votre salon … et que vous pouvez avoir toujours avec vous. 360 pages, c’est relativement petit pour un livre. En toute honnêteté, j’ai mis pratiquement 1 mois et demi pour le lire notamment parce que je suis prise avec les révisions et le travail. Je ne dors pratiquement plus et j’ai donc plus de mal à me concentrer sur autre chose. Ceci étant dit, j’ai toujours un livre sur moi notamment lorsque j’ai des RDV. J’ai pu lire dans la salle d’attente du docteur – Je crois que ça va devenir mon endroit préféré !! 

  • Sur l’histoire :

Romance, humour. Deux des choses que j’aime beaucoup dans mes lectures. C’est une belle histoire qui se joue entre Sanji et Chloé. Il s’agit d’un entremêlement de petites histoires qui font arriver à la conclusion finale. D’abord, la chute de leur liftier de nuit – faut bien commencer quelque part – Ensuite, la « prise de poste » par le Neveu de Deepak et enfin, la belle histoire qui lie les habitants de cet immeuble particulier. 

L’histoire est belle – encore une fois – pour un moment de lecture à la plage ça convient parfaitement. Ne vous attendez pas à de la grande littérature cependant. Je dois avouer que ça n’est pas mon préféré de Marc Levy (Celui que j’adore : 7 jours pour une éternité) mais il se place quand même à une bonne place dans le classement, si je devais faire une liste de tous les Lévy que j’ai lu. 

Il y a beaucoup d’humour aussi. Beaucoup d’humilité également. La « morale » de cette histoire, si on peut l’appeler comme ça, c’est qu’il ne faut jamais perdre espoir.

  • Sur les personnages : 

Ils sont très attachants. Des vieux, des jeunes, des « entre-deux ». Un immeuble normal quoi ! J’ai adoré tous les personnages autant notamment pour leur personnalité. Chaque habitant de cet immeuble a « sa place » dans l’histoire. 

Petite citation pour terminer : « En amour, les mendiants et les rois sont égaux » – Proverbe Indien. 

En bref : Une petite histoire bien sympathique à lire pendant un moment plage, détente. Il se lit relativement vite. Profitez en si vous ne voulez pas une lecture prise de tête ! 

Des bisous ❤

Elodie

#Lecture : Sang Famille – Michel Bussi

« Je suis dans ma période Thriller en ce moment »

Hello tout le monde ! 

Comment ça va ! J’espère que vous ne souffrez pas trop de la chaleur. Ici c’est l’enfer, même en bougeant le moins possible on transpire. Bref, c’est la galère et vive les douches ^^ 

Aujourd’hui je vous parle de ma lecture la plus récente (accessoirement la dernière) J’ai une semaine d’examen là et même avec toute la bonne volonté du monde, je n’arrive pas à avancer dans ma lecture : « Sang Famille » de Michel Bussi. 

Let’s go ! 

Résumé : À bientôt 16 ans, Colin est un orphelin auquel il manque des pans entiers de son histoire. En retournant sur Mornesey, l’île qui l’a vu naître, l’adolescent compte bien combler cette mémoire amputée. C’est ici, entre le phare des Enchaînés et les ruines de l’abbaye Saint-Antoine, qu’il va croiser la silhouette qui bousculera toutes ces certitudes – figure familière et inconnue. Ce fantôme serait-il son père ? Lui aurait-on menti toute sa vie ? Car les secrets pullulent sur cette île de brigands. Des secrets pour lesquels on tue. Et Colin semble être au cœur de chacun d’entre eux. Un sans-famille au sang maudit…

Crédits 

Date de parution : 1re édition (2009) / réédition en 2019 

Editions : Format Poche

Nombre de pages : 592 pages. 

Note : 8/10

Avis : Comme vous avez pu le remarquer, je suis dans ma période Thriller en ce moment ! En effet, j’ai terminé le livre de Lisa Gardner dont je vous parle ici, et j’ai terminé « sang famille » récemment. J’enchaîne avec La Jeune fille et la nuit de Guillaume Musso (dont je vous parlerai certainement dans les prochaines semaines). Bref, je ne sais pas, j’ai des périodes comme ça, pendant lesquelles je ne lis qu’un type de livres. Allez comprendre ! 

Bussi est un auteur que j’aime particulièrement beaucoup. En effet, mis à part « Nymphéas noirs » que je n’ai pas encore eu le temps de lire, il me semble que j’ai tout lu de lui. J’aime beaucoup son style d’écriture, c’est simple mais recherché : en effet, on sent bien que ce livre fut son tout premier (avant Nymphéas Noirs), qu’il était hésitant sur certains moments. 


L’histoire tourne autour de Colin, un adolescent orphelin, à la recherche des ses racines et qui va les retrouver en se rendant sur l’île qui l’a vu naître. Il cherche des réponses à ses questions – trop nombreuses – et c’est, me semble t-il tout à fait normal pour quelqu’un qui n’a plus ses deux parents. Il est intelligent et vif. 

C’est son histoire que nous suivons à travers ses yeux notamment, mais également à travers de ceux de Casanova, un « policier » de l’île qui va mener l’enquête : Principalement de son point de vue à lui. Le livre est divisé comme tel : quelques pages consacrées à Colin et ses amis, quelques pages consacrées aux recherches de « Casa ». Rapidement, on se rend compte que les deux « histoires » sont liées. J’avoue, elles sont très bien amenées. On ne se perd pas dans la lecture – Bon Point ! Parce que généralement, avec des « simultanéités » dans les histoires, moi j’ai tendance à m’y perdre ! Un vrai labyrinthe. Ici, au contraire, On enquête avec Colin ou Casa. 

Autre point positif, Casa est étudiant en droit et donc, ça m’a permis d’enquêter (tout ce que j’aime) et de rassembler les faits pour les mettre dans l’ordre le plus cohérent possible ^^


Les personnages : Tous les personnages sont intéressants. Il y a quand même de l’humour à l’intérieur. Bien évidemment, il y a des personnages que vous ne sentez pas dès le départ – Puisque vous les voyez avec les yeux de Colin. 

Les premières pages – beaucoup – sont dédiées au placement de l’histoire – il faut quand même attendre 3 ou 4 chapitres pour que l’histoire se lance réellement. Tout commence vraiment au moment où Colin croit apercevoir son père sur les bords de mer dans une camionnette.

Il va rencontre le journaliste de l’île qui va lui indiquer que son père était quelqu’un de bien et qu’il était connu sur l’île. Il commence réellement à se poser des questions à ce moment là. 


Je ne vous en dirais pas plus sinon je risque de vous gâcher le livre. Cependant, sachez que si vous êtes amateurs de thriller, je vous le recommande ! Même si vous ne l’êtes pas d’ailleurs. C’est un bon livre qu’on peut lire sur une serviette au bord de l’eau, tranquille

Il se lit relativement vite. 

Je vous fais des bisous 

See you ❤ 

Elodie 

#Lecture : Chasing Red – Isabelle Ronin

« Se laisse facilement lire »

Hello à tous ! 

Comment ça va en cette première semaine de juillet bien entamée ? En vacances ? Vous profitez un peu pour lire ? Moi je n’ai pas le temps mais je ne désespère pas de le trouver pour pouvoir lire ! 

Cela fait un moment que je n’ai pas écrit d’articles, tout simplement parce que je n’ai pas trop de temps, j’ai quand même pas mal de chose à régler. 

Ensuite, je pensais aussi diversifier les articles sur le blog en créant d’autres catégories (lifestyle, mode, beauté, lecture, drama …), dites moi si vous seriez intéressés ! 

Let’s go ! 

« Chasing Red » T.1

Crédit

Le résumé : « Caleb est la star de l’université. Il est beau, riche et insouciant. Aucune fille ne lui résiste. Aucune, sauf Véronica Strafford a.k.a « Red » qui occupe toutes ses pensées depuis qu’il l’a vue danser, tellement irrésistible dans sa robe rouge. 
Quand il découvre que Red s’est fait expulser de chez elle et n’à plus nulle par où dormir, il lui Propose de loger dans son immense appartement. Mais la jeune femme est difficile à apprivoiser. Elle n’attend jamais rien de personne. 
Ou plutôt si : Elle s’attend toujours à ce qu’on l’abandonne. 

Nombre de pages : 410 pages

Editions : BMR 

Note 8/10

Mon avis : Comme tout le genre « Young Adult », ce livre se laisse lire facilement (je n’ai mis que 2 heures pour le lire, donc il se lit très vite). C’est l’histoire classique du mec le plus brillant et le tombeur de l’université, qui tombe fou amoureux de la seule fille qui lui résiste vraiment. 

On connaît l’histoire, on sait très bien que cela va se finir bien (pardon pour le spoiler) et qu’ils vont vivre ensuite dans le monde des bisounours et tout et tout. ! Un classique moderne du « ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants » qu’on connaît tous hein on ne va pas se mentir ! 

On sait très bien que lorsqu’on lit une histoire pareil, c’est purement de la fiction mais je pense que cela nous fait espérer de choses qui s’en se réalisent que dans les livres ou dans les films. 

Si vous voulez passer un bon moment de lecture je pense que vous ne serez pas déçus ! 

Des bisous 😛

See you ❤

#Lecture : Un peu, Beaucoup, à la folie ! – Romane Rose

Hello tout le monde ! 

Comment ça va ? Je ne suis pas très présente sur les réseaux sociaux parce que je vous prépare de nombreux articles qui prennent pas mal de temps ! J’avouerai aussi que je n’ai pas anticipé ^^

Aujourd’hui, je vous parle d’une de mes lecture récente : « Un Peu, beaucoup, à la folie! » de Romane Rose

Crédit

Le résumé : « En s’installant à Harrington pour remplacer l’institutrice de la petite ville, Béa ne s’attendait pas à un accueil en grande pompe; mais entre le tapis rouge et la franche hostilité, il y a un juste milieu, tout de même. Certes, elle est la fille du richissime homme d’affaire Sean Newel qui menace de racheter la chocolaterie qui fait vivre la ville, mais sa venue n’à rien à voir avec ces histoires d’acquisition. Elle a bien essayé de l’expliquer à Tomas Harper, le jeune maire, mais ce dernier s’obstine à la traiter avec mépris et froideur. Tomas Harper, un homme aussi séduisant qu’odieux et désagréable. Encore un qui la prend pour une petite héritière stupide et insouciante. Mais peu importe : à lui aussi, elle va prouver qu’elle n’est pas celle qui pense ! »

Éditions : Harlequin 

Nombre de pages : 251 pages. 

Note : 7/10

Avis : J’avais eu ce livre dans un box lecture. Je l’ai lu d’une traite et j’ai bien aimé. Sincèrement, c’est une histoire qui se laisse lire, idéal pour la plage  ou les transports en commun (le livre est petit, du coup, il se glisse facilement dans un sac). 

Béa ne ressemble pas aux autres héroïnes de Harlequin : oui, elle est peut-être forte, mais elle est aussi très très puérile. Je n’ai commencé à l’apprécier qu’à la moitié du livre à peu près. Elle veut montrer à cette petite ville qu’elle n’est pas la riche héritière qu’elle croit mais bien quelqu’un avec un diplôme. 

Dans le livre, on nous explique comment elle a eu son diplôme et franchement, c’est d’un navrant : parce que le professeur était mignon … Pas convaincue que ça fasse l’affaire. Elle est incapable de faire quelque chose par elle-même. Ça en deviendrait presque lassant. 

J’ai bien aimé l’histoire autour de la chocolaterie et le fait que ce soit grâce à elle que la Petite ville peut sauver sa chocolaterie avec un accord entre elle et Son père. 

L’histoire est belle, elle se laisse lire sans problème ! Je vous la recommande. 

Des bisous :p 

See you ❤

#Lecture : Les vraies histoires d’amour commencent à Paris – Cathy Kelly

« Un bon moment lecture »

Hello Tout le monde

Comment ça va aujourd’hui ? Moi bien, je suis en repos, donc j’en profite pour écrire quelques articles ! Vous avez commencé les soldes ? Moi pas encore, mais j’ai déjà fait du repérage ^^

Alors aujourd’hui, je vais vous parler de ma dernière lecture : « Les vraies histoires d’amour commencent à Paris » de Cathy Kelly. J’avais eu ce livre dans une des deux box lecture que je recevais. Ça faisait un moment maintenant qu’il était sur ma PAL, tout en haut, et du coup, j’ai eu enfin le temps de lire ! 

Let’s Go ! 

D9D6D383-6B1A-4B4B-A672-50754B984D60

Alors Concrètement ça parle de quoi ? « En haut de la Tour Eiffel, Michael demande sa main à Katy, son premier amour. À leur retour en Irlande, les préparatifs du mariage commencent et ont des répercussions sur tout leur entourage. 
Meilleures amies de la mariée, Leila et Susie sont aussitôt désignée demoiselles d’honneur, mais, brouillées depuis quelques temps, elles refusent de se parler. Le mariage leur permettra t-il de retrouver leur complicité d’antan ? De son côté, Birdie, la mère de Katy, vit dans l’ombre de son mari Howard. Grâce à une révélation inattendue, les noces seront pour elles l’occasion de commencer une nouvelle vie.
Entre une demande romantique en diable et une noce féérique à souhait, la route n’est pas toute tracée ». 

Nombre de pages : 600 pages. 

Éditions : Pocket 

Date de parution : 2016. 

Note : 8/10 

Mon avis : J’étais hyper contente de recevoir un tel livre ! Quand j’ai lu la 4ème de Couverture, je me suis dit que j’allais tomber dans le cliché pur et dur de l’amour à Paris. En réalité, pas du tout : j’ai franchement bien aimé cette petite histoire. Elle est sympathique. 

Petit SPOILER : On commence notre lecture par la demande La plus merveilleuse qui soit ! C’est juste magnifique cette demande sur les hauteurs de Paris.

Après, la lecture se poursuit sur l’introduction des différents personnages. Chacun a son moment dans ce livre ! Des paragraphes leur sont consacrés et donc, on suit un petit fil conducteur jusqu’au grand Jour, le jour du Mariage de Katy Et Michael. 

On comprend aussi que ce mariage entre les deux tourtereaux va tout changer dans la vie de leurs amis et de leur famille puisqu’il y aura des remises en question ainsi que des interrogations. Certains comprendront que les choix qu’ils ont fait n’étais peut être pas les bons et d’autres, auront la certitude qu’ils sont bons. 

Ce livre traite aussi de phénomènes de sociétés comme les troubles alimentaires par exemple et de familles recomposées. Ce que j’ai apprécié dans le livre, c’est que malgré la multitude de personnages, on ne se pert pas dans les  histoires compliqué et on comprend que toutes ces histoires ont un certain lien entre elles et que, à un moment donné, ils vont tous être amenés à se croiser. 

Comme je l’ai dit dans un précédent article, on connaît pratiquement tout de la vie des personnages : leurs pensées, leur passé, leur présent.

Je n’avais jamais lu un livre de Cathy Kelly et je n’ai pas été déçue. Je pense que je vais aller jeter un coup d’œil en librairie pour voir un peu de quoi parlent ses autres livres. 

Si vous souhaitez passer un bon moment lecture, je vous invite à lire ce livre 🙂 

Je vous fais des bisous :p 

See you ❤