#Lecture : Les Feller – Susannah Fogel

« Je n’ai pas accroché du tout »

Hello tout le monde ! 

Comment ça va depuis le temps ? Oui je sais, je n’ai pas été très présente sur les réseaux en ce moment. J’en suis désolée. J’avais prévu de vous écrire quand même pas mal d’articles et tout et tout, mais j’ai été littéralement débordée par ce que je devais faire, j’ai dû faire face à un décès etc … bref, je ne vous ennuie pas plus avec ma vie privée. 

Aujourd’hui, je vous parle d’une récente lecture : « Les Feller » Par Susannah Fogel. 

Let’s go !

Couverture du livre : Les Feller

Crédits

Le résumé : Une mère juive envahissante ;
Un père narcissique qui adore faire sentir sa supériorité intellectuelle à son prochain ;
Une sœur délurée au langage SMS ;
Une grand-mère hilarante et jamais à courts de ragots
Une belle-mère chinoise qui ne se prive pas pour donner des conseils pour attirer les hommes…

Les Fellers forment une famille attachante, braillarde, déjantée et absolument imparfaite. Par le biais de lettres joyeuses, intrusives et toujours drôles, ils ne vont cesser de s’immiscer dans la vie de Julie, jeune femme des temps modernes et aspirante écrivain, exact pendant de Lena Dunham dans Girls.

Date de parution : 9 mai 2018

Nombre de pages : 280 pages

Prix : 13,90€

Editions : Harper Collins 

Note : 1/10

Mon avis : Bon, comme vous avez pu le comprendre à la note, je n’ai pas aimé. Je n’ai pas mis zéro parce qu’il ne le mérite pas. Pourquoi cette note ? Que je vous explique la structure du livre : au début, je m’attendais à trouver un roman épistolaire (genre littéraire que j’aime lire) et bien non ! Figurez vous que pas du tout – enfin presque – c’est un livre (je ne sais même pas si on peu appeler cela un roman) rédigé sous forme de lettres et mails, mais à sens unique. Oui oui ! vous avez bien lu ! A sens unique : Julie, la personne à qui sont destinées ces lettres / mails ne répond JAMAIS (je n’exagère pas). En gros, ce sont des pensées de membres de sa famille qui sont couchées sur papier … Voilà voilà ! 

Je suis désolée d’avance pour l’auteur, mais je vais descendre le bouquin. Revenons au commencement : j’ai eu ce livre par une box lecture que je recevais (cela faisait donc un petit moment qu’il prenait la poussière dans ma PAL) et à chaque fois que je lisais un livre, je repoussais l’échéance de la lecture. Allez savoir pourquoi ! J’ai dû avoir un sixième sens m’indiquant que ce livre était mauvais ! J’ai lu ce livre pendant un RDV à l’hôpital et bien figurez-vous que les 280 pages étaient pour moi comme une torture lente. Que je m’explique : j’ai commencé à lire le livre dans la salle d’attente et plus le temps passait plus j’avais envie de me mettre sur mon téléphone et d’abandonner la lecture. Cependant, vous me connaissez, je n’aime pas laisser un livre en suspens et surtout, je n’avais rien d’autre sous la main à part des livres de grossesse – donc bon. 

L’histoire : 

  • C’est une catastrophe, rien ne se suit, il n’y a pas d’histoire justement ! On suit les pensées des membres de sa famille comme elles viennent. 
  • Ils sont très très (vous pouvez rajouter autant de « très » que vous voulez) envahissant quand même – fais pas ci fais pas ça – il y a bien longtemps que j’aurai envoyé bouler tout ce petit monde moi ! 

A la lecture du résumé, je me suis dit que j’allais passer un bon moment de lecture : « une série de lettres aussi intrusives qu’hilarantes » tu parles ! Je n’ai ni ri, ni esquissé un sourire une seule fois pendant ma (trop longue) lecture. Cela aurait pu passer si Julie répondait mais non ! Rien ! NADA ! Niet ! Elle ne répond pas une seule fois aux lettres qu’on lui envoie ! C’est trop compliqué peut être ? Je pense que l’idée de l’auteur n’est pas là malheureusement. Pourtant généralement, 280 pages je les lis relativement vite mais là ! j’ai du mettre bien deux ou trois heures pour lire ce genre livre.

Bref, je n’ai pas accroché du tout ! Un conseil : si vous avez des ados et que vous souhaitez les mettre à la lecture surtout n’achetez pas ce livre ! cela pourrait les dégoûter ! Pour ma part, je me suis montrée trop enthousiaste et je me disais que cela faisait un certain temps que je n’avais pas eu de mauvaise lecture ! Et bah voilà ! J’ai été rattrapée au vol. 

Je vous laisse là pour cet article ! 

Je vous fais des bisous 

See you ❤ 

Elodie 

#Lecture : 16 ways to break a heart – Lauren Strasnick

« Passez votre chemin »

Hello tout le monde ! 

Comment ça va en ce début de soirée ? Ici, il commence un peu à faire froid ! Enfin je vous dirais (bon la journée il fait quand même près de 26 degrés donc c’est un froid « à peu près » ^^) 

Je vais vous parler aujourd’hui de « 16 ways to break a heart » de Lauren Strasnick

Let’s go. 

Couverture du livre : 16 Ways To Break A Heart

Crédit

Résumé : 16 Lettres, une seule issue. 
Natalie le sait, entre elle et Dan, c’est terminé. A force de disputes explosives, de non-dits jamais élucidés et d’un millier de petites choses jamais vraiment pardonnées, il ne reste plus rien de leur histoire passionnelle. Plus rien ou presque. Car aujourd’hui est un jour spécial pour la carrière de jeune réalisateur de Dan et Natalie lui a écrit 16 lettres dans lesquelles elle se révèle amoureuse, toujours, mais brisée. Et surtout déterminée à faire savoir à Dan à quel point il l’a blessée. 

Editions : Harlequin (H&)

Date de parution : 4 avril 2018 en Français. 

Nombre de pages : 225 pages

Note : 4/10 

Mon avis : Comme vous l’aurez compris à ma note, je n’ai pas du tout, mais alors pas du tout aimé ce livre. Pourquoi ? D’abord parce que l’histoire ne m’a pas touché au contraire, elle m’a fait pitié ! Oui c’est cela, j’ai eu pitié de ce pauvre Dan qui voit SON jour gâché à cause de cette égoïste de Natalie ! Soyons Francs, c’est ce qu’elle est, purement et simplement. Parce qu’il ne reste pas tout le temps avec elle et parce qu’il ne fait pas tout ce qu’elle veut, elle lui pique des crises monumentales. 

Pour moi c’est une garce dans toute sa splendeur qui n’accepte pas que les choses n’aillent pas dans le sens qu’elle souhaite et qui est prête à tout détruire parce que cela lui chante. Je suis désolée, mais c’est non ! Les filles comme ça ce sont des teignes qu’il faut prendre à coup de gifles ! Une fois de temps en temps ! Ces petites filles gâtées à qui l’on passe tout sous prétexte que …et bah non, je suis désolée mais franchement, je n’ai pas accroché à l’histoire. 

J’ai reçu ce livre dans une box lecture ! Et heureusement d’ailleurs j’ai envie de vous dire parce que j’aurai vachement regretté mon achat quand même ! J’aimais bien l’idée d’écrire des lettres pour exprimer ses sentiments (Ce qui se sert énormément en ces temps), mais elle ne fait que se plaindre, elle est d’une jalousie excessive et maladive, elle ne voit que sa petite personne, sans s’intéresser à ce qui compte réellement pour son chéri. Clairement, on ne peut pas parler d’amour entre eux parce que, ça ce n’est ni de la passion, ni de l’amour. Je dirais plutôt qu’elle veut le contrôler comme elle contrôle sa vie. Elle est légèrement psychorigide sur les bords. Ce doit être agaçant de sortir avec une personne comme elle ! Perso je ne pourrais pas – je crois que je serai capable de l’envoyer  bouler à la première remarque, surtout si elle est injustifiée et injuste. 

Franchement, je ne vous recommande absolument pas ce livre même s’il est bien écrit. Il n’en vaut pas la peine. Tournez vous vers d’autres livres beaucoup plus sympa dans la collection « new adult » parce que franchement, celui-ci – c’est une atrocité – Passez votre Chemin ! 

Le livre est petit, il ne fait que 225 pages, mais ça n’est que 225 pages de trop ! Je ne connaissais pas cette auteur, je crois que je n’ai jamais lu de livres d’elle, même si j’en ai lu beaucoup. Franchement Madame, l’histoire aurait pu être mieux si vous n’aviez pas fait de Natalie une personne si jeune et déjà si aigrie !! 

Voilà, je vais m’arrêter là sinon je risque de déraper et je ne le souhaite en aucun cas. Je respecte sincèrement le choix de l’auteur mais je ne pense pas que ce fut le bon point de vue. 

Je vous fait des bisous :p 

See you ❤

#lecture : Toute résistance serait futile – Jenny T. Colgan

« Cela aurait pu être une bonne intrigue »

Hello tout le monde, comment ça va

Moi je suis en plein dans mes révisions et du coup, j’ai encore un peu de mal à tout gérer ! Mais bon, je me dit qu’il ne me reste que 2 semaines après je suis en vacances que je souffre en silence (ou pas). Comme vous l’avez vu dans le titre de l’article, je vais vous parler aujourd’hui du livre « toute résistance serait futile » de Jenny T. COLGAN

Commençons par le commencement : Le résumé. 

Couverture du livre : Toute résistance serait futile

Crédit

De quoi ça parle ? Alors, on suit les aventures de Connie, Une mathématicienne qui arrive à Cambridge en pensant qu’on lui a confié un poste de professeur. Elle se rend compte que des confrères sont là, à qui on a fait la même promesse. Les services secrets les ont en fait réunis pour décrypter un code mystérieux et les voilà « assignés à résidence ». Parmi eux se trouve un inconnu au comportement étrange et c’est peu dire pour leur petit milieu. Luke semble en savoir beaucoup plus qu’eux sur ce code et même sur la vie, l’univers et le reste …. 

Editions : Milady

Nombre de pages : 467 pages. 

Note : 2/10

Mon avis : Bon, comme vous pouvez aisément le comprendre, je n’ai purement et simplement pas aimé ce livre. Pourquoi ? Je m’explique. 

D’abord, les personnages : ce sont des mathématiciens (déjà, on est mal barré parce que je n’aime pas les maths!). Dès les premières lignes du roman, on sent que les mathématiciens présent ont tous un ego surdimensionné et que le commun des mortels n’est pas digne de leur intérêt ! Ambiance ! De plus, ils représentent les clichés : les grosses lunettes, accaparés uniquement par les sciences … bref, tout ce que j’aime ! 

Ensuite, l’intrigue : Cela aurait pu être une bonne intrigue.

Cependant, 1. je n’ai pas pigé grand chose à ma lecture !! Ce qui est un gros point négatif pour moi parce que quand je ne comprends pas quelque chose ça a légèrement tendance à m’énerver.

2. Cette histoire d’extraterrestre m’a (encore plus) tapé sur le système ! Moi qui ne croit pas à ces choses là, on en parle carrément dans tout le livre ! 

Je vais être franche avec vous, si j’ai acheté ce livre, sans lire la 4e de couverture, c’est parce que l’auteur a écrit « La petite boulangerie du bout du monde » et que je souhaitais lire ce livre mais ma FNAC n’avait plus le livre.Du coup, ce sont les critiques positives que j’avais lues sur l’auteur qui m’ont influencées pour acheter « toute résistance serait futile ».

Et quelle erreur ! Bon, dans le même temps, je suis contente parce que j’ai rempli une autre tâche de mon challenge lecture. Je m’attendais vraiment à autre chose en lisant ce livre. Pour tout vous avouer, je l’ai lu assez rapidement parce que j’ai sauté des passages ! Et oui, parfois j’avais l’impression de me trouver dans un livre de Balzac tellement il y avait de descriptions ! Un peu de Balzac ça va bien 5 minutes, mais faut pas déconner non plus ! 

En plus, vous retrouvez le point de vue des 6 mathématiciens dans ce livre ! Déjà avec un c’était compliqué de suivre, mais alors avec 6 ! Moi je me suis arrachée les cheveux ! Je l’ai terminé hier matin et du coup, j’ai décidé de vous écrire cet article dans la foulée parce que sinon j’allais oublié de tout noter dans ma critique de dimanche !

Ce que j’en pense ? 

  • Si vous aimez les extraterrestres, ce livre est pour vous, vous ne serez pas déçus ! 
  • Si c’est le contraire, passez votre chemin et ne dépensez pas votre argent dans ce livre ! Même s’il ne coûte que 7,90€ aux éditions milady, vous pouvez les mettre dans un autre livre, vous ne serez pas perdants ! 

En tout cas, c’est à vous de vous faire votre propre opinion sur ce livre ! 

Je vous fais des bisous :p 

See you ❤ 

#Lecture : Je n’ai pas aimé ce livre – La fille du train de Paula Hawking

« Je me suis spoilé et j’ai directement été aux derniers chapitres »

Hello tout le monde !

Comment ça va ? Désolée pour la publication tardive de cet article mais c’est un peu la course ici ! 

Alors, comme vous l’avez vu dans le titre, aujourd’hui je vais vous parler d’un livre que je n’ai absolument mais alors, absolument pas aimé (Encore une fois, cet avis n’engage que moi) : « La fille du train » de Paula HAWKING

Couverture du livre : La Fille du train

Le résumé : Entre la banlieue où elle habite et Londres, Rachel prend le train deux fois par jour : Le 8 h 04 le matin, le 17 h 56 le soir. Chaque jour elle est assise à la même place et chaque jour elle observe, lors d’un arrêt, une jolie maison en contrebas de la voie ferrée. Cette maison, elle la connaît par cœur, elle a même donné un nom à ses occupants qu’elle voit derrière la vitre. Pour elle, ils sont Jason et Jess. Un couple qu’elle imagine parfait. Heureux, comme Rachel et son mari a pu l’être par le passé, avant qu’il ne la trompe, avant qu’il ne la quitte. Rien d’exceptionnel, non, juste un couple qui s’aime. Jusqu’à ce matin où Rachel voit Jess dans son jardin avec n autre homme que Jason. Que se passe-t-il ? Jess tromperait-elle son mari ? Rachel, bouleversée de voir ainsi son couple modèle risquer de se désintégrer comme le sien, décide d’en savoir plus sur Jess et Jason. Quelques jours plus tard, c’est avec stupeur qu’elle découvre la photo de Jess à la une des journaux. La jeune femme, de son vrai nom Megan Hipwell, a mystérieusement disparu…

Edition : Sonatines

Nombre de pages : 378 longues pages

Note : 1/10 Pour le résumé. 

Mon avis : Pourquoi cette note de m***** me direz-vous ? et bien, tout simplement parce que je n’ai pas aimé le fait que l’histoire soit racontée par 3 femmes, à des moments différents, c’était compliqué pour moi de suivre. 

Wikipédia présente le livre comme un thriller psychologique : yep ! Il m’a tapé sur le système dès le début de la lecture. Celle qui raconte l’histoire principalement est Rachel, une Alcoolique qui a sombré après avoir divorcé. Pour ne rien arranger, elle fait du voyeurisme en passant devant la maison de son ex tous les jours … Creepy ! Et puis, elle passe pratiquement tout le roman à boire mais …. surprise, le lendemain matin elle ne se souvient plus de ce qu’elle a fait la veille. 

En temps normal, je dirais chacun ses problèmes et tout et tout. L’alcool peut aider …. mais là ….. C’est juste pas possible. Elle boit, elle oublie, elle espionne son ex et sa nouvelle compagne avec leur fille … Je trouve ça très malsain. 

J’ai été difficilement jusqu’au bout parce que je voulais savoir de quoi il en retournait au final. Mais, je vais être franche avec vous,  je me suis spoilé la fin et j’ai directement été aux derniers chapitres ! Non parce qu’un peu ça va mais faut pas abuser quand même. 

J’avais acheté ce livre en me basant sur « best-selling » à la FNAC. Aussi, on me l’avait conseillé. Et bah comment dire …. J’y réfléchirai à 2 fois la prochaine fois. 

Je peux comprendre que les gens l’aime mais ce n’est pas mon cas. Déjà, je n’étais pas fan de thriller, celui-ci m’a déçu et je dois dire qu’il m’a un peu refroidi dans mes achats de Thriller. Certes, j’ai une PAL conséquente, mais bon … changer un peu ses habitudes de lecture des fois ça peut être bien. Et là, grosse déception. 

Je n’ai pas pour habitude de ne pas lire les livres jusqu’au bout. Mais là, je ne pouvais pas ! Le pathétisme dont elle fait preuve tout au long du livre …. NO WAY ! Et puis, l’histoire racontée par 3 femmes, pourquoi pas, mais je ne voyais pas où l’auteur souhaitait en venir. Je ne comprenais pas l’histoire. 

Ce livre est quand même arrivé à la première place des meilleures ventes de fiction de 2015 pendant 13 semaines consécutives. Des millions d’exemplaires ont été vendus. 

De plus, un film a été tiré de ce livre : Dreamworks Pictures a acheté les droits d’adaptation du film. 

Résultat de recherche d'images pour "la fille du train"

Réalisation : Tate Taylor. 

Adaptation scénario : erin Cressida Wilson 

Le Cast

  • Emily Blunt : Rachel Watson 
  • Luke Evans : Scott Hipwell
  • Justin theroux : Tom Watson
  • Rebecca Ferguson : Anna Watson
  • Haley Bennett : Megan Hipwell

Genre : Thriller, Drame 

Durée : 122 minutes. 

Sortie : 26/10/2016

Bref, vous l’aurez compris, je ne vous recommande absolument pas ce livre. Trop prise de tête à mon goût … 

Voilà … 

Des bisous ! 

See You ❤ 

 

#Lecture : Je n’aime pas ce(s) livre(s) !

« Clairement ce n’était pas possible ! »

Hello tout le monde ! 

Comment ça va depuis hier ! Chez nous il fait gris et on attend avec impatience le printemps ! Quant à moi, j’avais hâte de commencer cette nouvelle chronique si je puis dire chronique ! Il y aura au moins 2 articles c’est certain dans cette catégorie (peut-être plus si j’arrive à trouver !). 

Let’s go ! Aujourd’hui je vais vous parler de la Saga « After » de Anna TODD. Alors oui, je vous entends déjà crier et hurler que je suis complètement folle de ne pas aimer cette saga mais vous allez vite comprendre pourquoi je ne l’aime pas. 

POUR INFO :
J’ai acheté les deux premiers tomes ! Je n’achèterai pas les 3 autres parce que ce serait de l’argent jeté par les fenêtres ! J’ai des copines qui l’ont, je vais demander à ce qu’on me les prête, mais si les 3 derniers tomes sont comme les deux premiers, je risque de faire une overdose de Hardin et Tessa !!


  • After Saison 1 « Avant lui, elle contrôlait sa vie »

Le résumé : Tessa est une jeune fille ambitieuse, volontaire, réservée. Elle contrôle sa vie. Son petit ami Noah est le gendre idéal. Celui que sa mère adore, celui qui ne fera pas de vagues. Son avenir est tout tracé : de belles études, un bon job à la clé, un mariage heureux … Mais ça, c’était avant qu’il ne la bouscule dans le dortoir. Lui, c’est Hardin, bad boy, sexy, tatoué et piercé. Grossier, provocateur et cruel : c’est le type le plus détestable que Tessa ait jamais croisé. Et pourtant, le jour où elle se retrouve seule avec lui, elle perd tout contrôle. Cette homme ingérable fait naître en elle une passion sans limites. Une passion qui, contre toute attente, semble réciproque. Initiation, sexe, jalousie, mensonges, entre Tessa et Hardin, est-ce une liaison destructrice ou un amour absolu ? 

Crédit image

Edition : Le livre de poche 

Nombre de pages : 810 pages (beaucoup trop à mon avis !!)

Note : 7/10 (parce que j’ai laissé sa chance au produit)

Mon avis

Déjà, j’ai attendu qu’il sorte en livre de poche, je ne voulais pas l’acheter comme tout le monde en grand format et j’ai TRÈS bien fait ! Alors, au début, cela a été une bonne surprise. Ce tome 1 ne m’a ravi qu’à moitié ! Lorsque j’ai commencé cette saga, je me suis dit que c’était bien écrit, qu’il y avait un certain potentiel et j’avais hâte de lire la suite ! Mais j’ai très vite déchanté ! Que je vous explique : 

  • Les personnages : 

HARDIN : j’ai bien aimé ce personnage, au début, mais il se comporte en véritable c****** avec Tessa pratiquement la plupart du temps et du coup, il a commencé à me taper sur le système bien bien ! Il lui fait les pires choses qu’un mec peut faire et elle cette c***** elle revient en courant ! Qui fait ce qu’elle fait dans la réalité ! Je ne veux pas spoiler pour ceux qui n’auraient pas lu le premier tome mais bon, il y a une scène particulièrement qui m’a choqué et qui a fait que je n’ai pas compris sa réaction : celle où Hardin montre le drap avec la tâche de sang après qu’ils ont fait l’amour ! Euh … quel genre de fille retourne vers un c****** pareil ? Pas moi assurément ! J’ai quand même un peu plus de fierté que ça ! Il en fait son jouet et elle, cette dinde elle se laisse faire !

TESSA : Elle est plus qu’insupportable cette cruche ! Elle fait la grande dame, celle qui gère sa vie et qui la contrôle de A à Z, mais elle a une vie merdique jusqu’à ce qu’elle rencontre Hardin ! Avec lui elle va commencer à s’amuser ou du moins, elle va se sortir le balai – Pardon ! LES BALAIS – qu’elle a où je pense. Elle se prétend mature et réfléchie, mais dans sa petite vie minable, elle porte des jugements assez rapides sur l’apparence de Hardin. Au fond, la vie avec Noah lui convenait bien puisqu’elle pouvait avoir un toutou à la maison. Cependant, avec Hardin elle n’aura pas ça et devra sortir de sa zone de confort. Elle s’accommode bien vite de ce qu’il peut lui proposer : exemple flagrant de l’emménagement ensemble alors qu’ils n’ont que quelques mois de relation ! Où est la maturité là dedans s’il vous plaît ! 

LES AUTRES PERSONNAGES : ils sont sans intérêt pour la plupart ! Entre leurs histoires de coeur et de c** j’en pouvais plus à la fin du premier tome ! 


  • After Saison 2 « Avant, il n’avait rien à perdre »

Résumé : Après un début tumultueux (c’est le cas de le dire), la relation de Tessa et Hardin semblait s’arranger. Jusqu’au moment où Tessa découvre les secrets du passé de Hardin qui la bouleversent. Elle savait qu’il pouvait être cruel, mais à ce point …. est-il vraiment l’homme dont elle est tombée amoureuse, où ment-il depuis le début ? Ce n’est pas si facile. Le souvenir de leurs nuits passionnées trouble son jugement. Tessa n’est pas sûre de supporter une autre promesse non tenue, mais elle a besoin de lui pour avancer. Hardin sait qu’il a fait une erreur, peut-être la plus grande de sa vie, et qu’il peut perdre Tessa. Il sait aussi qu’il faut parfois se méfier de ses amis. Il veut se battre pour elle, mais pourra-t-il changer par amour ?

Crédit image 

Edition : Le livre de poche 

Nombre de pages : 857 INTERMINABLES pages. 

Note : c’est un GRAND et MAGNIFIQUE 2/10

Mon avis

J’ai eu ENORMEMENT de mal à aller jusqu’au bout ! 857 pages ce n’est pas cela qui m’arrête mais là, clairement ce n’était pas possible ! Les disputes toutes les pages ça va 5 minutes mais trop de redondance tue la redondance ! Ils se disputent pour rien ! Cette dindonne elle le voudrait en bon toutou gentil et lui il veut pas qu’elle sorte, qu’elle voit du monde … Le malaise ! Hardin et Tessa m’ont purement et simplement soûlé ! Je ne peux pas dire mieux ! Ou si, je pourrais, mais je vais être vulgaire et vaut mieux pas

Autant avant de lire la saga, je trouvais que le « bad boy / guy et la petite nouvelle fraîche, vierge (bref le combo) qui vient d’arriver à l’université et qui est loin de chez elle » c’était romantique au possible ! Mais là, je n’ai ABSOLUMENT pas aimé ce « bad guy » là, je n’ai pas aimé son comportement et encore moins son arrogance. Elle elle, cette c***** elle revient en pleurant et en disant qu’il est essentiel à sa vie ! Pour quelqu’un qui voulait être indépendant elle me paraît bien soumise ! Dans ce tome, j’avais envie de claquer Tessa à chaque fois qu’elle ouvrait la bouche (soit tout le livre !) et Hardin, je n’en parle même pas ! Il ne fait que lui crier dessus ! Alors ça va bien 5 minutes mais bon, si tu peux pas communiquer autrement qu’en criant, il faut consulter parce que c’est pas possible et c’est invivable sinon ! 


  • After Saison 3 « Avant, rien n’aurait pu les séparer »

Le résumé
Au moment où Tessa s’apprête à prendre la plus importante décision de sa vie, son père, absent, réapparaît, désireux de réparer les pots cassés. Ce retour inattendu est loin d’enchanter Hardin, pour qui le pardon ne s’accorde pas si facilement. Lorsqu’il apprend que Tessa envi­sage d’accepter une proposition qui l’éloignera de lui, Hardin tente le tout pour le tout, au risque de saboter leur relation. Ébranlée dans sa conviction que leur amour triompherait de toutes les épreuves, Tessa ne peut s’empêcher de douter. Parviendra-t-elle à sauver Hardin de ses démons, ou sera-t-elle terrassée par eux?

Crédit image


  • After Saison 4 « Avant, personne n’aurait osé les déchirer »

Le résumé
Pendant que Tessa entame sa nouvelle vie à Seattle, Hardin se rapproche de plus en plus de Richard, le père de sa bien-aimée. C’est l’occasion pour lui de prouver qu’il a changé et que Tessa peut lui accorder toute sa confiance. Ragaillardie par cette touchante attention, Tessa se jette de nouveau à corps perdu dans cette liaison tumultueuse. Pourtant, elle n’a pas fini d’en voir de toutes les couleurs… Un cruel coup du destin fait ressortir les pires côtés d’Hardin juste au moment où il semblait revenir sur le droit chemin. Reste-t-il un espoir pour Tessa et son incorrigible bad boy? Le combat qu’elle devra mener pour sauver son couple promet d’être des plus ardus. 

Crédit image


  • After Saison 5 « Avant, ils ne l’auraient jamais imaginé »

Le résumé

La vie n’a jamais été rose pour Tessa et Hardin, mais chaque nouveau défi auquel ils doivent faire face renforce leur amour et le lien passionné qui les unit est de plus en plus solide. Mais quand un pan de son passé, qu’il n’aurait pu imaginé, lui est révélé, Hardin est touché au cœur. Tessa de son côté subit une tragédie. Les deux amants vont-ils résister à tant de cruauté ?

Finalement leur histoire familiale, si elle est choquante, ne semble pas très différente l’une de l’autre. Et Tessa n’est plus la douce et gentille fille qu’elle était quand elle a rencontré Hardin, pas plus qu’il n’est le cruel et sombre garçon dont elle est tombée amoureuse. Elle comprend toutes les troublantes émotions sous la carapace d’Hardin et sait qu’elle est la seule qui peut le calmer. Il a besoin d’elle.

Mais plus le passé d’Hardin resurgit, plus il est inquiet et triste, et plus il repousse Tessa et tous les autres au loin. Tessa n’est pas sûre de pouvoir le sauver sans se sacrifier. Elle refuse de l’abandonner sans se battre, mais combattre qui : Hardin ou elle-même ?

Crédit image


Voilà pour ce qui est de cet article, un peu long !! Encore une fois, il ne s’agit que de mon avis, vous êtes totalement libres d’aimer cette saga. Peut-être que quand je serais moins échaudée, je lirais les 3 derniers tomes qu’il me reste à lire, mais pour l’instant, ce n’est pas dans mes projets ! 

En tout cas, je vous fait des bisous

See You ❤

Elodie