#Livres : J’ai fait une bêtise …

« J’ai acheté près de 20 livres »

Hello tout le monde !

😋 J’espère que vous allez bien et que votre mois de juin est ensoleillé ☀️

Alors aujourd’hui je vais vous parler de ma dernière bêtise en date : je suis actuellement inscrite sur plusieurs groupes de ventes de livres sur Facebook. Et bah devinez quoi, j’ai acheté près d’une vingtaine de livres en une semaine … Oui, vous avez bien lu, une vingtaine de livre —- EN UNE SEMAINE !! Je reçois des colis pratiquement tous les jours. 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Je vous fais la liste ci-dessous :

  • La saga des MacGregor, Nora Roberts T.1 à 3 (3 Livres)
  • La disparition de Stephanie Mailer, Joël Dicker (1 livre)
  • Je t’aime … toi non plus, Mina Sheperd (1 livre)
  • L’enfant que personne n’aimait, Casey Watson (1 livre)
  • Ne le dis pas à maman, Toni Maguire (1 livre)
  • Avec toi, malgré moi, Vi Keeland et Penelope Ward (1 livre)
  • Vampire Academy T.1 à 4, Richelle Mead (4 livres)
  • Le Contrat, Tara Jones t. 1 et 2 ( 1 livre)
  • Pourtant je leur avais dit …., Cassie Harte (1 livre)
  • La saga des Wild Seasons, Christina Lauren (5 livres)
  • Une lueur d’espoir, K.A Tucker (1 livre)
  • Il était une fois : Nicholas, Emma Chase (1 livre)
  • All I want for Christmas, Emily Blaine (1 livre) 
  • Deux petits pas sur le sable mouillé, Anne-Dauphine Julliand (1 livre)

Au total, j’ai acheté pas moins de 23 Livres … Je suis incorrigible n’est-ce pas ! Autant vous dire que ces livres vont aller directement dans ma PAL. Je suis réaliste, je sais pertinemment  que je ne pourrais pas tout lire ce mois-ci, mais bon, l’espoir fait vivre n’est-ce pas ? 

Voici pour cet article – Un peu court je l’admets, mais je devais vous parler de cette « bêtise ». 

Des bisous 

See you ❤ 

Elodie

#Lifestyle / Livres : Que faire des livres qu’on ne veut plus ?

« Pour mon grand nettoyage »

Hello tout le monde! 

Comment allez-vous en cette veille de WE ? Moi ça va ! Ici il fait beau, le ciel est bleu, bref c’est le pays des bisounours quoi !! 

Aujourd’hui, je partage avec vous ce que je fais quand je souhaite me débarrasser de livres que je ne lis plus et qui du coup, prennent de la place dans ma bibliothèque qui change constamment ! 

Let’s go ! 

Deux fois par an à peu près, j’entame une grand « nettoyage de printemps » et tout y passe croyez moi ! Les vêtements, les chaussures, les livres, le maquillage !! Absolument tout ! Et si pour les vêtements et pour le maquillage j’ai trouvé la méthode Marie Kondo dont je vous parle ici. 

En revanche pour les livres, c’est une autre histoire. En effet, ayant pas moins de 3 bibliothèques pleines à craquer, je dois trouver tout le temps de la place pour mettre les nouveaux livres que j’achète et qui viennent s’ajouter à ma PAL, sans savoir quand je pourrais les lire. Sachant que je suis une grande férue de lecture et surtout ravie de pouvoir lire autre chose que des bouquins de droit ou des codes, je ne suis Jamais à court de lecture heureusement pour moi ! 

Je me suis renseignée un peu sur le net pour voir comment je pouvais faire pour me débarrer de ces livres que je ne lisais plus et qui prenaient la poussière. Plusieurs solution se sont offertes à moi. Je vous en parle la dessous. 

PS : je ne vous parle bien évidemment que des solutions que j’ai testé.

  1. La revente des livres 

Ce qui arrive en tête de liste pour se débarrasser des livres qu’on ne veut plus c’est la revente. C’est pratique pour se faire un petit peu d’argent pour racheter d’autres livres. Ainsi vous pouvez aller sur : 

!! Attention pour ces deux derniers sites, « Momox » et « Gibert », tous les livres ne sont pas repris. Parfois, ils sont repris 15 centimes parfois un peu plus !

Mon conseil : Pour optimiser vos chances de reventes, avoir sur votre téléphone ces 3 applications (c’est mon cas) et à chaque fois, vérifier à combien cela peut vous revenir. Généralement, je fini par vendre sur Priceminister puisque je peux fixer les prix moi-même. 

Dans le même esprit « revente », vous avez des groupes privés sur les réseaux sociaux. 

  • Les groupes de revente de livres pullulent. N’hésitez pas, je pense que vous pourrez trouver votre bonheur. 

 2. Le troc 

Vous pouvez également tenter de troquer les livres avec d’autres personnes. C’est un moyen économique et pratique pour avoir de nouveaux livres. 

3. Le don 

Pour ma part, ici il est difficile de revendre ses livres sur place « on ne lit plus », c’est la phrase qui est sortie très souvent. Aussi, les livres que je n’arrive pas à revendre ou à troquer, je les donne – Le plus souvent au secours Populaire / Catholique (je ne sais jamais ^^) – à des associations pour que tout le monde puisse bénéficier de la culture. Et puis, si cela peut faire des heureux, autant qu’ils servent. 

J’ai également donné un carton plein à la bibliothèque de ma commune. Je dois avouer que j’ai eu un pincement au coeur à me séparer de tous ces livres, mais bon, je ne les lisait plus. Du coup, j’ai préféré que quelqu’un d’autre en profite. 

Voilà ! Pour moi, ces petites astuces ont bien fonctionné. Dites moi vous dans les commentaires ce que vous faites quand vous souhaitez vous séparer de livres ! 

Des bisous 

See you ❤ 

Elodie 

#Lecture : Les Feller – Susannah Fogel

« Je n’ai pas accroché du tout »

Hello tout le monde ! 

Comment ça va depuis le temps ? Oui je sais, je n’ai pas été très présente sur les réseaux en ce moment. J’en suis désolée. J’avais prévu de vous écrire quand même pas mal d’articles et tout et tout, mais j’ai été littéralement débordée par ce que je devais faire, j’ai dû faire face à un décès etc … bref, je ne vous ennuie pas plus avec ma vie privée. 

Aujourd’hui, je vous parle d’une récente lecture : « Les Feller » Par Susannah Fogel. 

Let’s go !

Couverture du livre : Les Feller

Crédits

Le résumé : Une mère juive envahissante ;
Un père narcissique qui adore faire sentir sa supériorité intellectuelle à son prochain ;
Une sœur délurée au langage SMS ;
Une grand-mère hilarante et jamais à courts de ragots
Une belle-mère chinoise qui ne se prive pas pour donner des conseils pour attirer les hommes…

Les Fellers forment une famille attachante, braillarde, déjantée et absolument imparfaite. Par le biais de lettres joyeuses, intrusives et toujours drôles, ils ne vont cesser de s’immiscer dans la vie de Julie, jeune femme des temps modernes et aspirante écrivain, exact pendant de Lena Dunham dans Girls.

Date de parution : 9 mai 2018

Nombre de pages : 280 pages

Prix : 13,90€

Editions : Harper Collins 

Note : 1/10

Mon avis : Bon, comme vous avez pu le comprendre à la note, je n’ai pas aimé. Je n’ai pas mis zéro parce qu’il ne le mérite pas. Pourquoi cette note ? Que je vous explique la structure du livre : au début, je m’attendais à trouver un roman épistolaire (genre littéraire que j’aime lire) et bien non ! Figurez vous que pas du tout – enfin presque – c’est un livre (je ne sais même pas si on peu appeler cela un roman) rédigé sous forme de lettres et mails, mais à sens unique. Oui oui ! vous avez bien lu ! A sens unique : Julie, la personne à qui sont destinées ces lettres / mails ne répond JAMAIS (je n’exagère pas). En gros, ce sont des pensées de membres de sa famille qui sont couchées sur papier … Voilà voilà ! 

Je suis désolée d’avance pour l’auteur, mais je vais descendre le bouquin. Revenons au commencement : j’ai eu ce livre par une box lecture que je recevais (cela faisait donc un petit moment qu’il prenait la poussière dans ma PAL) et à chaque fois que je lisais un livre, je repoussais l’échéance de la lecture. Allez savoir pourquoi ! J’ai dû avoir un sixième sens m’indiquant que ce livre était mauvais ! J’ai lu ce livre pendant un RDV à l’hôpital et bien figurez-vous que les 280 pages étaient pour moi comme une torture lente. Que je m’explique : j’ai commencé à lire le livre dans la salle d’attente et plus le temps passait plus j’avais envie de me mettre sur mon téléphone et d’abandonner la lecture. Cependant, vous me connaissez, je n’aime pas laisser un livre en suspens et surtout, je n’avais rien d’autre sous la main à part des livres de grossesse – donc bon. 

L’histoire : 

  • C’est une catastrophe, rien ne se suit, il n’y a pas d’histoire justement ! On suit les pensées des membres de sa famille comme elles viennent. 
  • Ils sont très très (vous pouvez rajouter autant de « très » que vous voulez) envahissant quand même – fais pas ci fais pas ça – il y a bien longtemps que j’aurai envoyé bouler tout ce petit monde moi ! 

A la lecture du résumé, je me suis dit que j’allais passer un bon moment de lecture : « une série de lettres aussi intrusives qu’hilarantes » tu parles ! Je n’ai ni ri, ni esquissé un sourire une seule fois pendant ma (trop longue) lecture. Cela aurait pu passer si Julie répondait mais non ! Rien ! NADA ! Niet ! Elle ne répond pas une seule fois aux lettres qu’on lui envoie ! C’est trop compliqué peut être ? Je pense que l’idée de l’auteur n’est pas là malheureusement. Pourtant généralement, 280 pages je les lis relativement vite mais là ! j’ai du mettre bien deux ou trois heures pour lire ce genre livre.

Bref, je n’ai pas accroché du tout ! Un conseil : si vous avez des ados et que vous souhaitez les mettre à la lecture surtout n’achetez pas ce livre ! cela pourrait les dégoûter ! Pour ma part, je me suis montrée trop enthousiaste et je me disais que cela faisait un certain temps que je n’avais pas eu de mauvaise lecture ! Et bah voilà ! J’ai été rattrapée au vol. 

Je vous laisse là pour cet article ! 

Je vous fais des bisous 

See you ❤ 

Elodie 

#lecture : Une femme insoumise – Janet Macleod Trotter

« Le fond historique du Roman »

Hello tout le monde !

Comment ça va ?!

Dans ma semaine assez chargée je n’ai eu le temps de lire qu’un seul livre : « une femme insoumise » de Janet Macleod Trotter, livre dont je vais vous parler en dessous

Let’s go !

Crédits

Résumé : À 14 ans, Clara est une adolescente bien occupée, entre le magasin de ses parents, son petit frère à surveiller, et le beau Frank, dont elle est secrètement amoureuse. Mais la vie ne lui laissera pas le temps de rêver. Ruiné par la crise qui frappe de plein fouet l’Angleterre des années 1930, son père se suicide, laissant à sa femme la charge d’élever deux enfants. À regret, Clara devra épouser Vinnie Craven, un riche homme d’affaires de la région. Séduite un temps par la vie luxueuse qu’il lui propose, elle découvre rapidement la part sombre de son mari, de plus en plus influent au sein du parti fasciste. Dans un monde en plein bouleversement, la jeune femme fera preuve de courage pour écrire son propre destin…

Date de parution : 22 juin 2017

Éditions : Poché

Genre : Romance historique, romance, Histoire de vie 

Nombre de pages : 607 pages

Note : 7/10

Mon avis : J’ai mis 2 semaines pour lire ce livre.

Concrètement ?! L’histoire se déroule sur une dizaine d’années à peu près (1928 – 1937). On suit l’évolution de la Vie de Clara, une jeune fille / femme déterminée à sauver sa famille de la ruine et à sauver les apparences. Elle travaille dur.

Au début du roman, c’est une jeune fille de 14 ans à qui tout sourit et qui profite de la vie à pleine dent. Elle est amoureuse, elle a des amis formidables etc bref tout va bien dans le meilleur des mondes.

Ce que j’ai bien aimé : le fond historique du roman. Vous le savez, j’adore l’histoire et je suis toujours curieuse d’apprendre quelque chose. S’il est vrai que dans les manuels scolaires on nous apprend l’Histoire du point de vue de la France, il ne faut pas oublier que les deux guerres 14/18 et 39/45 concernaient une grande partie des pays européens de l’époque. Généralement, on nous parle toujours de l’annexion de territoires par l’Allemagne 🇩🇪 etc pour nous parler de ce qui s’est passé. Cependant, il ne faut pas oublier que la guerre fut mondiale et de ce fait, Elle a touché d’autres pays comme le Royaume-Uni 🇬🇧

Le fait que l’auteure traite de la montée du fascisme en Angleterre est plutôt un bon point à mon sens dans la mesure où on a tendance à oublier que le fascisme et l’antisémitisme concernaient pratiquement tous les pays européens à plus ou moins grande échelle.

Ne connaissant pas pour le coup cette partie de l’histoire, j’ai mené quelques recherche sur le BUF et Oswald Mosley parce que je ne savais pas du tout de qui il s’agissait. De ce fait, je ne comprenais pas toutes les références historiques à la montée du fascisme en Angleterre. Avec ce livre, j’ai pu comprendre comment on pouvait penser de telles atrocités. 

Ce que j’ai moins aimé : la longueur du livre. De plus, j’ai Pu anticiper certaines choses qui allaient arriver – Je ne spolierais pas le livre, je vous dis juste qu’on comprend vite. 

Concernant les personnages maintenant : Il y a de nombreux personnages mais l’histoire tourne autour de Clara, blonde comme sa mère est brune. « Elle est belle » nous dira t-on plein de fois dans le livre. Elle est courageuse, ne se laisse pas abattre par les aléas de la vie. Elle est amie avec une famille Juive venue d’Allemagne Les Leizmann qui ont changé leur nom (« Lewis »). C’est une jeune fille tolérante, humaine surtout. Elle ne critique en rien les « origines » de ses amis dans la mesure où elle est amoureuse du beau Franck, le frère de sa meilleure amie. Elle ne le laisse pas indifférent non plus à vrai dire ^^

Les circonstances de la vie ont fait qu’elle va épouser Vinnie Craven qui a quand même quelques années de plus et qui est toujours dans les jupons de sa mère, Dolly – Insupportable au passage – Qui souhaite régenter son monde et qui se prend pour ce qu’elle n’est pas. Vincent « Vinnie » Craven est un personnage despotique, hautain, mesquin, méchant et surtout fasciste qui possède quand même la moitié de la région. Son mari va lui proposer une vie luxueuse dans laquelle elle va se perdre un temps – en oubliant ses vrais amis et se rendant de soirées mondaines en soirées mondaines notamment organisées par la section des Femmes de la BUF. Au fil de la lecture, Vinnie se montre de plus en plus arrogant et méchant et le conte de fée dans lequel elle vivait tourne peu à peu au cauchemar, sans pour autant qu’elle y mette fin. Elle est complètement sous l’emprise de son époux. 

Il y a beaucoup de violences aussi dans ce livre, dans la mesure où la plupart des affrontements entre les fascistes et les communistes de l’époque étaient sanglants. J. MacLeod Trotter ne fait que reporter des faits historiques (je l’ai constaté dans mes recherches) et en cela, même si l’histoire est romancée, elle colle aux faits « historiques ». 

Avec ce livre, on peut comprendre comment Hitler, Mussolini et Accessoirement Mosley ont « enrôlés » des Personnes. C’est un très bon livre dans la mesure où Clara elle même se laisse porter parce que le fascisme peut lui apporter. Tout n’est que manipulation et trahison. 

Pour autant, ce livre finira bien. Heureusement d’ailleurs ! Ce livre m’a fait penser que je n’aurai pas pu vivre à une telle époque. Impossible, j’aime trop dire ce que je pense et je suis trop indépendante. Bien que Clara travaille en tant que journaliste, il faut dire que ses articles ne sont pas tellement objectifs puisque tout devait bénéficier « au Parti ». Je ne sais pas si j’accepterai d’être contrôlée de la sorte. Probablement que non. Bien évidemment, il faut remettre les choses dans leur contexte, dans les années 30, ça n’était pas vraiment la même chose qu’à l’époque actuelle. Mais bon, je me suis quand même fait la réflexion. 

En bref : Un petit livre bien sympathique à lire le soir avant d’aller se coucher. 

Est-ce que je vous le recommande ? Oui pour que vous vous fassiez votre propre idée du fascisme en Angleterre. Bien évidemment, il ne faut pas compter que sur le livre pour relater l’Histoire mais grâce à lui, j’ai pu apprendre deux ou trois choses que j’ignorai. 

Bonne lecture ! Je vous fais des bisous :p 

See you ❤ 

Elodie 

#Lecture : Le prince des Ténèbres T.1 – La mort dans l’âme – Jeaniene Frost

« J’ai littéralement dévoré le premier tome »

Hello tout le monde ! 

Comment allez vous en ce dernier jour de l’année 2018 ? Hâte que cette année se termine pour ma part, afin d’en découvrir une nouvelle ^^

Aujourd’hui je vous parle de ma dernière lecture de l’année 2018. Je viens de commencer la Saga « Le prince des Ténèbres » et j’ai littéralement dévoré le premier tome. Cela faisait un petit moment maintenant que je l’avais dans ma PAL et je me suis dis que je devais conclure mon année lecture avec un livre que je serai susceptible d’aimer – Effectivement, j’ai visé juste. J’avais reçu ce livre dans une box lecture en début d’année et je n’avais pas eu l’occasion de lire depuis bien longtemps. Quand je vous dis que je l’ai dévoré, je ne mets pas, je l’ai commencé hier matin et je l’ai terminé tard dans la nuit (1h ou 2h du matin parce qu’il y a eu quelques petites interruptions obligées, sinon je l’aurai dévoré en quelques heures seulement – perdue dans mon monde fantastique). 

On y va ? 


T.1 – La mort dans l’âme 

Couverture du livre : Le Prince des ténèbres, Tome 1 : La Mort dans l'âme

Crédits

Le résumé : Leila dispose d’un pouvoir terrifiant : elle voit les secrets les plus sombres des gens qu’elle touche. Raison pour laquelle des créatures de la nuit l’enlèvent et la forcent à entrer en contact télépathique avec le plus célèbre Vampire du Monde. Lorsque Leila rencontre Vlad, la passion menace de les consumer … Mais un vieil ennemi de ce dernier rôde dans l’ombre, bien déterminé à les voir littéralement brûler. 

Catégorie : Action / Romance / humour 

Editions : Milady – Bit lit 

Nombre de pages : 358 pages. 

Date de parution : 2013

Note : 9/10 

Mon avis : J’ai A D O R É ce livre purement et simplement. L’histoire de Dracula est l’une des histoires d’amour les plus touchantes – à mon sens de la littérature vampirique – C’est le Dracula mais adapté à notre époque !! En effet, tout le monde a en tête l’histoire du Comte Dracula ou du moins, en a déjà entendu parlé au moins une fois dans sa vie (entre les films adaptés au petit écran et au grand écran, les livres bref, impossible de passer à côté). 

Les personnages : 

Dans ce premier tome, nous suivons essentiellement l’histoire de Leila et Vlad, qui s’affrontent dès les premières minutes de leur rencontre. Vous commencez à le savoir, j’adore les héroïnes de livre qui ne se démontent pas et qui ne se laissent pas faire – Je trouve ça rafraîchissant et on est certain de ne jamais s’ennuyer. 

Leila travaille dans un cirque avec son ami Marty – Un vampire – Ce sont en quelque sorte des « bêtes de foire » (ils ont tous un passé qui les a changé à jamais). Leila est drôle, courageuse surtout. C’est bien le mot qui la définit. 

Vlad est « l’homme le plus arrogant, le plus dangereux et le plus effrayant » qu’elle a jamais rencontré (selon ses propres mots). Pour lui, ce sont des compliments alors que cela pourrait passer pour de gros gros défauts. tout être normalement constitué devrait se tenir à une très bonne distance de cet homme pourtant elle n’y arrive pas et souhaite l’aider du mieux qu’elle peut. 

Maximus : Bras droit de Vlad, il risque quasiment sa vie à chaque fois qu’il parle à Leila – Parce que oui, disons le clairement, cette dernière est la « propriété » de Vlad et donc, Pas touche !! 

Le méchant – Son nom est trop compliqué à prononcer et à écrire (je n’ai pas certaines lettres sur mon clavier ^^) : Un c****** de première qui a une véritable rancune contre Notre ami Dracula – Vlad pour les intimes – et qui cherche par tous les moyens à le tuer. 

L’histoire : 

J. FROST décrit Dracula comme un être sanguinaire et cruel – ce qui est peut être vrai – mais n’en reste pas moins un homme (avec des sentiments et tout et tout ^^ – Oui je sais cela paraît difficile à croire). Nous sommes entraîné en Europe, en Roumanie plus exactement – et on sent réellement que l’auteur est fascinée par le Mystère Dracula. 

En Bref

Si vous ne l’avez pas encore dans votre bibliothèque je vous conseille VIVEMENT d’aller l’acheter et de le lire pour l’année prochaine ^^.  Il s’agit d’une saga qui comporte 4 livres au total (je vous parle des 3 autres en dessous). Hier, j’ai été faire un petit tour à la FNAC et malheureusement je ne les ai pas trouvé. J’irai, dans la semaine à ma librairie habituelle, peut être que j’aurai un petit peu plus de chance. 


T.2 – A l’article de la mort 

Couverture du livre : Le Prince des ténèbres, Tome 2 : À l'article de la mort

Crédits 

Résumé : Depuis que ses pouvoirs psychiques ont disparu, Leila se demande ce que l’avenir lui réserve, d’autant plus que Vlad, Son amant, se montre distant. Incapable de comprendre ses sentiments, elle décide de retourner à son ancienne vie dans le monde du cirque. Un ennemi l’y guette dans l’ombre et un nouveau prétendant est prêt à tout pour lui faire oublier le vampire ténébreux. A qui peut-elle accorder sa confiance ? Le moindre faux pas risque de la condamner à jamais. 

Date de parution : 2014

Nombre de pages : 360 pages 

Editions : Milady Collection Bit lit 

Catégorie : Bit lit, romance, Fantastique, amour, action 


T.3 – Combustion spontanée 

Couverture du livre : Le Prince des ténèbres, Tome 3 : Combustion spontanée

Crédits 

Résumé : Leïla a beaucoup appris au cours de ses dernières années mais pas comment être un vampire ni comment être mariée au plus célèbre d’entre eux ! Se conformer à cela la place dans une situation précaire, oscillant entre la passion et le danger au moment même où le réel péril s’annonce… Vlad doit combattre un ennemi vieux de plusieurs siècles dont le pouvoir égal le sien. Et si Vlad n’a pas peur pour lui-même, il craint pour Leïla parce que son ennemi sait qu’elle est sa plus grande faiblesse. Alors que son désir de surprotéger Leïla la conduise à s’éloigner de lui, l’amour de Vlad pour sa jeune épouse n’est-il pas ce qui risque de les condamner tous les deux ?

Date de parution : 2015 

Nombre de pages : 336 pages 

Editions : Milady Collection Bit lit 

Genre : Fantastique / Action / amour 


T.4 – Au coeur des flammes 

Couverture du livre : Le Prince des ténèbres, Tome 4 : Au cœur des flammes

Crédits

Résumé : Seul depuis six siècles, Vlad ne craignait rien au monde, jusqu’à ce que sa plus grande faiblesse, sa nouvelle épouse, soit désormais exposée aux yeux de tous. Victime d’un sort qui la lie au nécromancien Mircea, Leila ressent tous les tourments qui lui sont infligés par ses ravisseurs. Pour rompre le sortilège, Vlad et Leila doivent faire appel à un allié des plus inattendus. Mais un ancien ennemi est à l’affût, guettant l’occasion de retourner contre eux même leurs amis les plus proches et de les séparer à jamais. Entre de mauvaises mains, l’amour est une arme fatale…

Date de parution : 2017

Editions : Milady – Bit Lit

genre : Action / amour / Comédie / romance / Fantastique / bit-Lit

Nombre de pages : 300 pages environ.


Voila les amis, ce sera mon dernier article de cette année 2018 – Je vous souhaite mes meilleurs voeux et que l’année 2019 vous apporte tout ce que vous souhaitez !

Je vous fais des bisous :p et je vous dis à l’année prochaine :p 

See you ❤

Elodie  

#Lecture : L’horizon à l’envers – Marc Lévy

« Si tu as ouvert cette valise, c’est que nous aurons accompli une prouesse impossible »

Hello tout le monde ! 

Comment ça va depuis le temps ?! Bientôt les fêtes de Noël, j’espère que vos préparations se passent bien – En tout cas mieux que les miennes ^^

Cela fait maintenant un moment que je n’ai pas écrit – faute de temps (même pour rédiger les articles en avance – Oui je sais, je ne devrais pas le dire, mais mon emploi du temps ne me permet en aucun cas de faire autrement ^^ – Et puis, j’ai le mérite d’être honnête). 

Dans ce fameux emploi du temps surbooké qui est le mien, j’ai quand même trouvé un peu de temps pour lire par-ci par-là, (dans le train notamment, lorsque je n’ai pas accès à Internet). 

Ma lecture de la semaine fut « L’horizon à l’envers » de Marc Lévy. Je vous en parle ? Let’s go ! 

Petit point sur lequel j’aimerai revenir, Marc Lévy est un auteur que j’aime beaucoup. Ses romans sont hyper connus et traduits partout dans le Monde. J’ai lu la quasi-totalité de ses romans – il doit m’en manquer un ou deux je pense. Dans cet article, je vous parlais de « 7 jours pour une éternité » qui est à mon sens, le meilleur livre écrit Par l’auteur !
J’avais été presque déçue Avec ses précédents livres et du coup, quand il a fallu acheter « L’horizon à l’envers », je me suis un peu mis des freins. J’avais peur d’être à nouveau déçue. Et pour vous dire, je ne regrette absolument pas de l’avoir acheté ! Pourquoi ? Ce livre est une histoire d’amour magnifique

Je vous explique. 

IMPORTANT : Cet article va contenir des SPOILERS !! Je les indiquerai. 

Couverture du livre : L'Horizon à l'envers

Crédits

Résumé : Hope, Josh et Luke, étudiants en Neurosciences forment un trio inséparable. Lorsque Hope tombe malade, ils décident de jouer aux apprentis sorciers, alchimistes de la vie.

Peut-on sauvegarder notre conscience et la transférer ? Des laboratoires secrets de l’université de Boston jusqu’à un phare perdu au bout d’une île, s’engage une course effrénée pour défiée la mort.

Emouvant, mystérieux, plein d’humour et d’amour, ce roman innove et explore la mémoire des sentiments.

Date de parution format poche : 2 février 2017 

Editions : Pocket 

Nombre de pages : 410

Note : 9/10

Mon avis : Vous l’aurez donc compris, j’ai adoré ce livre. Moi qui ne suis en aucun cas une scientifique mais curieuse de tout, je me suis retrouvée à apprendre des choses que je ne savais pas. Et c’est une excellente chose. 

Ensuite, j’ai vraiment apprécié l’histoire d’amour entre Josh et Hope – Clairement c’est un pari contre la mort que Marc Lévy nous propose. Le Cerveau humain est réputé être difficile à cerner – sans mauvais jeu de mot – et la conscience ( ainsi que le subconscient et tout ce qui finit en « -scient » et qui est abstrait – trop abstrait pour moi). 

« Ce que nous croyons n’a pas d’importance, c’est la façon dont nous aimons qui fait de nous ce que nous sommes« . 

« Je croyais que l’on aimais adulte comme on avait été aimé enfant, je me trompais, le véritable amour consiste à donner ce dont on a manqué, sans retenue ni crainte ».

Josh à Hope 

L’histoire d’amour entre Josh et Hope est vraiment belle – Il s’agit du grand amour, le vrai, celui qu’on n’oublie jamais. – SPOILER – Ils se rencontre sur les bancs de la fac et tombent amoureux au premier regard, déjà ça commence bien. Ensuite, ils vont vivre une histoire d’amour passionnée qui va nous rappeler, quand Hope tombe malade, que la vie est courte et qu’il vaut mieux en profiter un maximum tant qu’on le peu. 

Les 3 compères se livrent à une véritable expérience scientifique sur des véritables cobayes humains – Josh et Hope en l’Occurrence. Josh est le cerveau De l’histoire – Un Génie comme l’appelle Luke. Il croit réellement en ses convictions – ce qui est important à comprendre pour le reste de l’histoire – SPOILER : Il sait qu’il peut défier la mort et il va tenter l’impossible pour sauver celle qu’il aime plus que tout au monde

SPOILER : Le livre commence sur le décès de Hope (On est déjà projeté dans l’histoire puisque cette scène se passera quelques temps plus tard). 

Josh à Luke : « Tu crois vraiment que cela peut marcher ? soupira-t-il. 
Luke à Josh : « Pour ce qui est du futur (…) je n’en sais rien, pour ce soir, nous avons accompli l’impossible »

Ce que j’apprécie, c’est que l’intrigue est là dès le départ ! C’est un bon point. Pendant 410 pages, on ne s’ennuie absolument pas – Même pour le commun des mortels qui ne comprend pas grand chose aux neurosciences – avec quelques notions, vous pouvez vous en sortir facilement. 

Le livre se divise en deux parties : Hope qui est Elle même et Ensuite l’histoire de Melly, jeune violoncelliste. Quel est le rapport entre les deux me direz vous ?  Pour le savoir,  il faudra lire le livre, mais je vous promets que vous ne serez pas déçus. 

« Tu as peur de la mort ? 
J’ai peur de la tienne répondit Josh, fidèle à sa promesse de dire toujours la vérité »
Josh et Hope 

Autre point important à savoir aussi concernant ce livre : Au début, les protagonistes ont une vingtaine d’année et vers la fin, ils ont la soixantaine passée. Eh oui ! 40 années se sont écoulées – Je ne veux pas vous spoiler le livre – même si je me retiens grandement ^^ – mais en gros, on est sur un laps de temps assez long, ce qui est cohérent avec les progrès de la médecine et les progrès des sciences … J’ai été réellement surprise par la deuxième partie du livre parce que je savais au fond ce que je lisais et mon esprit fit vite le rapprochement. Mais j’ai été surprise lorsqu’enfin, on a le déroulé du procédé et – je fois l’avouer, il s’agit de l’un de mes moments favoris du livre. 

En bref, j’ai réellement adoré ce livre – Si vous ne l’avez pas encore dans votre bibliothèque, je vous conseille d’aller l’acheter sur le champ et de le lire parce que vous ne serez pas déçu ! En revanche, si vous l’avez déjà lu, je vous invite à m’en parler dans les commentaires – je serais ravie de savoir ce que vous en avez pensé ! 

« Hope, Mon amour,
Si tu as ouvert cette valise, c’est que nous aurons accompli une prouesse impossible ». 

Sur ce, je vous fais des bisous :p 

See You ❤

#Lecture : Les sorties livresques #semaine 50

« Je commanderai peut être pour Noël »

Hello tout le monde ! 

J’espère que vous allez bien !! Noël se rapproche à grand pas et je vous avouerai que je suis à la bourre la plus complète !! 

Je vais quand même prendre le temps de vous publier l’article parce que sinon je risque fort de me laisser déborder. 

Alors, aujourd’hui c’est dimanche, et le dimanche, vous le savez, je fais un tour d’horizon des sorties livresques de la semaine qui arrive (sorties qui vont directement dans mes envies de livres – Que je commanderai peut être pour Noël je ne sais pas encore ^^). 

Let’s go ! 


« A Cran, à Croc : l’intégrale » – K. Aisling

Couverture du livre : A cran, à crocs : l'intégrale

Crédits 

Résumé : Quelques fois, le destin est étrange, voire surprenant, en mettant sur notre chemin des personnages qui perturberont notre quotidien. J’en ai fait l’expérience et je peux vous assurer que, même dans mes rêves ou mes cauchemars les plus fous, jamais je n’aurais imaginé être liée à de tels évènements.

Je m’appelle Lyra. Je suis mécano dans un garage new-yorkais et j’aime ma vie que j’ai durement acquise. Seulement, une nuit, je me fais agresser par un type infecté d’un virus inconnu, le V, et je me retrouve ligotée dans un lit d’hôpital d’un bâtiment classé top-secret. Dès lors, on me propose deux options : postuler à la dissection afin de découvrir pourquoi j’ai survécu à l’attaque ou retrouver le premier V. Inutile de dire que le choix est vite fait !

Cette quête ne sera pas sans risque et elle me mènera dans un monde qui m’est totalement inconnu. Des rencontres troublantes. Des vérités révélées. Un bouleversement total et irréversible. Néanmoins, pour rien au monde je n’échangerais ma place, car, pour la première fois, je me sens entière… grâce à lui.

Date de parution : 11/12/18

Editions : Sharon Kena 

Genre(s) : Bit-Lit, Vampires, Fantasy, romance Paranormale, action

Nombre de pages : 300 pages 


« After Him » – Jaelyn Foster 

Couverture du livre : After him

Crédits 

Résumé : Dans la vie, pour certaines personnes, il est important de laisser la place à l’imprévu. Mais Cassie, elle, a tranché depuis longtemps : l’inattendu n’est pas le bienvenu !
Son quotidien est organisé entre son travail, ses amies, sa fille et quelques rencards tout au plus. Des journées cadencées selon un rythme précis. Mais que se passe-t-il quand un grain de sable vient enrayer la machine ?
Et c’est dans la personne de « Perfecto bleu » que le destin se fait joueur, plaçant Cassie dans une posture inhabituelle. 
Que veut cet homme ? De quel droit se permet-il d’insister ? A-t-il compris que la jeune femme ne demande finalement qu’à succomber ? 
Après tout, il est peut-être temps pour elle de se laisser aller, surtout quand la tentation a si belle allure…

Date de parution : 12/12/2018

Editions : Lips & Co Editions, Collection  » Lips & Roll »

Genre(s) : Romance contemporaine, New adult  


Voilà pour cet article sur les sorties de la semaine et qui vont aller directement dans ma liste « envie ». 

Je me suis renseignée un petit peu et j’ai cru comprendre que Malheureusement en cette période de fête, très peu de livres allaient paraître. J’ai pu aller faire un petit tour à la FNAC ces derniers temps et je me suis rendue compte qu’il y avait beaucoup de rééditions de livres façon « édition limitée ». 

J’en ai déjà repérés quelques un, qui sait, peut être que je vais me laisser tenter ^^

Sur ce, je vous fais des bisous :p 

See you ❤