#Lecture : Un été dans les Hamptons – Sarah Morgan

« Classique »

Hello les amis ! 

Comment ça va ? Comme vous pouvez le constater récemment, je ne suis pas très active, à la fois sur les réseaux sociaux et sur le blog ! 

Je vous parle aujourd’hui de « Un été dans les Hamptons » de Sarah Morgan que j’avais reçu dans une box lecture et que je n’ai lu que très récemment ! 

PS : Sarah Morgan est l’auteur d’une saga littéraire que j’ai lu également et que je vous recommande : « Snow Crystal » – J’essaierai de vous en parler dans un autre article (Encore un article à noter dans mon carnet) ^^

Let’s go ! 

Couverture du livre : From New-York with love, Tome 2 : Un été dans les Hamptons

Crédits 

Résumé : « Ta Vie, c’est un scénario de comédie romantique »
Si la situation n’était pas si catastrophique, Felicity éclaterait de rire, tant ces mots lui semblent éloignés de la vérité. Pour elle, tomber nez à nez avec l’homme qui lui a brisé le cœur et constater que, dix ans après, il est toujours aussi sexy et hors de portée relèverait plutôt de son mauvais karma. Ne s’était-elle pas réfugiée dans les Hamptons justement pour lui échapper ? Mais, maintenant que Seth l’a retrouvée, Felicity sait qu’elle a une décision à prendre : passer sa vie à fuir ou affronter une fois pour toutes les démons de son passé…

Date de parution : 27 août 2017 

Editions : Harlequin / H&

Nombre de pages : 423 pages. 

Note : 7/10

Mon avis : C’est un avis mitigé. Pourquoi ? 

J’adore les histoires amitié / Amour / Amour de Jeunesse ! Ce sont les plus belles histoires à mon sens. Un été dans les Hamptons est le 2e Tome de la Saga « From New-York With Love » : Le tome 1 concernant Le frère de Felicity et Le tome 3, la soeur jumelle de cette dernière. 

Les personnages : 

  • Felicity dit « Fliss » : Une jeune femme indépendante, souffre douleur de son paternel (douleur psychologique). Elle a l’apparence d’une femme forte mais est en réalité blessée et a érigé des barrières autour de son coeur et de sa personnalité. Elle a un sérieux besoin de contrôler tout ce qui touche à sa vie. 
  • Seth : « l’amoureux », l’ex ! Bref il peut passer par tous les noms dans le roman. Qui a oublié son amour de jeunesse ? Pas Félicity en tout cas. 
  • Hariet : La soeur Jumelle de Felicity, « celle que tout le monde aime » – Felicity se sentant comme le vilain petit canard de la famille. 

L’histoire :

L’histoire racontée par Sarah Morgan est un classique de l’histoire d’amitié qui se transforme en un amour – Pour certains de jeunesse, pour d’autres, le grand amour, celui qui dure toujours. Bref, chacun peut y voir midi à sa porte. 

L’histoire commence sur un « flashback » : pourquoi Felicity se trouve dans la situation dans laquelle elle est 10 ans plus tard. Cette jeune femme en apparence forte mais qui est d’une grande sensibilité et qui ne laisse rien paraître de ses émotions cherche à fuir son amour de Jeunesse, le Beau Seth, qu’elle n’a pas revu depuis 10 ans. Elle l’a croisé dans la clinique vétérinaire en bas de chez elle ! Pure coïncidence ?? Nope, puisque Seth, devenu vétérinaire, a recherché la jeune femme Afin de mettre un terme aux pensées qui le hantent. Au fil des pages, on découvre que le jeune homme était épris de Felicity dès leur adolescence, mais qu’il n’avait pas osé l’approché de peur de « représailles » de la part de Daniel, le Frère de cette dernière. 

A un moment dans le livre, Seth Dit à Felicity à propos de sa fuite  » Cela m’a permis de découvrir que tu continues de te cacher lorsque tu as peur. J’ai pu conclure aussi que je ne suis pas le seul de nous deux à avoir encore des sentiments ». Ils s’aimaient, s’aiment encore bien évidemment puisqu’ils n’ont pas pu s’empêcher de penser à l’autre pendant les 10 années qui se sont écoulées. Ils se sont brisés le coeur mutuellement aussi et c’est cela qui est le plus triste : se quitter alors qu’on s’aime encore. Quand les sentiments ne sont plus là ok, c’est compréhensible, mais quand il y a encore de forts sentiments entre les personnes, c’est beaucoup plus difficile. 

Concrètement, l’histoire se laisse lire – Un livre à lire tranquillement autour d’un café, d’un chocolat ou ce que vous voulez ou sous un plaid. Bref, un livre à lire si vous souhaitez passer u moment agréable de lecture et ne penser à rien d’autre. 

Un point négatif : j’ai trouvé que l’histoire était un peu longue parfois et que certains passages étaient superflus. 

Malgré tout, je vous le recommande si vous êtes adepte des romances H& ! 

Je vous fais des bisous :p 

See you ❤

Elodie

#Lecture : La mer en Hiver – Susanna Kearsley

« Du fantastique et du réel »

Hello tout le monde ! 

Comment ça va en ce lundi ? Moi j’ai pas mal de choses à faire et je vous avouerai que j’ai beaucoup de mal à m’organiser pour tout faire rentrer dans ma journée. 

L’article d’aujourd’hui portera sur ma lecture récente « La Mer en Hiver » De Susanna Kearsley

De quoi ça parle ? 

Couverture du livre : Slains, tome 1 : La mer en hiver

Crédits 

Résumé : Lorsque Carrie McClelland, auteur à succès, visite les ruines du château de Slains, elle est enchantée par ce paysage écossais, à la fois désolé et magnifique. La région lui semble étrangement familière, mais elle met de côté son léger sentiment de malaise afin de commencer son nouveau roman, pour lequel elle utilise le château comme cadre et l’une de ses ancêtres, Sophia, comme héroïne.

Puis Carrie se rend compte que ses mots acquièrent une vie propre et que les lignes entre fiction et faits historiques se brouillent de plus en plus. Tandis que les souvenirs de Sophia attirent Carrie encore plus au coeur de l’intrigue de 1708, elle découvre une histoire d’amour fascinante, oubliée avec le temps. Après trois cents ans, le secret de Sophia doit être révélé

Nombre de pages : 566 pages 

Editions : pocket 

Date de parution en France : 2017 

Note : 9/10

Mon avis : Je me souviens avoir reçu ce livre dans une des box lectures que je recevais. Cela faisait un bout de temps maintenant que ce livre était dans ma pile à lire et il commençait à prendre la poussière – J’ai plus lu en 4 jours que l’année dernière !! 

Ma PAL a considérablement diminué et je cherche des nouveaux livres à lire — si vous entendez parler ! Je suis preneuse ^^Bref. Revenons à nos moutons : J’avais hâte de lire ce livre parce que d’une part, il parle d’un moment de l’Histoire. Et vous le savez, moi les romans historiques j’adore ça ! Peu importe que ce soit l’Histoire de France ou celle d’un autre pays. Dès lors que je peux apprendre quelque chose dans un bouquin, cela me va !

Dans ce roman, on suit les « aventures » – un bien grand mot, mais qui a tout son importance – de Carrie, écrivain. Alors qu’elle est face au syndrome de la page blanche sur le personnage qu’elle avait choisi, elle se rend en Écosse pour en apprendre un peu plus sur celui-ci.  Elle ne s’attendait clairement pas à vivre ce qu’elle vit puisque, en effet, elle est « habitée » par les souvenirs de Sophia, 300 ans plus tôt. Elle a souvent « l’impression » que ce qu’elle vit est réel, et les recherches menées par son père, fan de généalogie, lui donneront raison. Et si au fond, elle descendait de Sophia ? Cette ancêtre dont elle ne sait rien, mais dont elle raconte l’histoire. 

Ce roman se compose d’une histoire dans l’histoire : La première histoire parlant de l’écriture du nouveau roman de Carrie. La 2e nous transporte près de 300 ans auparavant, dans le Château de Slains, pour vivre la vie et la romance de Sophia qui vient d’atterrir chez La comtesse d’Erroll. Elle va être amenée à croiser des personnages hauts en couleur de l’Histoire de l’Écosse. 

Son histoire d’amour avec Moray est vraiment belle dans le sens où elle se passe en 1700 et des brouettes ! Du coup, les « techniques de dragues » n’étaient pas les mêmes, tout comme le fait qu’auparavant, on prenait le temps de courtiser une femme. C’est ce qu’il se passe entre Sophia et Moray ! J’ai bien apprécié leur histoire d’amour romantique. 

Sophia et Moray sont épris l’un de l’autre et se font la promesse de n’avoir aucun autre partenaire de vie. Les évènements tragiques de l’Histoire écossaise ont fait qu’ils ont été séparés. Au fur et à mesure qu’elle écrit – Carrie – elle se rend compte que quelque chose ne colle pas avec les recherches généalogiques effectuées par son père. Petit à petit, elle découvrira quelque chose de plus profond. 

Je ne veux absolument pas vous spoiler le livre. Ce que je peux vous dire en revanche c’est : 

  • Le livre est vraiment bien écrit. Le style d’écriture est fluide. 
  • On comprend facilement dans quelle « dimension » nous nous trouvons : le présent ou 300 ans plus tôt. 
  • Au même titre que Sophia, Carrie va elle aussi vivre une romance
  • En plus, on apprend encore un peu plus l’Histoire de l’Écosse. 

Le fait que l’histoire soit racontée à différentes époques ne m’a pas dérangé dans la mesure où on suit parfaitement le fil de celle-ci : les passages d’écriture de Carrie nous permettent de situer temporellement les personnages de son histoire. Le fait également qu’elle rencontre des gens passionnés par l’histoire de leur pays, Graham ou encore le Dr Weir entre autres, permet également d’en apprendre un peu plus. Cela n’apporte pas un fil discontinu à l’histoire et c’est vraiment agréable de lire une histoire pareille. 

Pour le genre, on est un peu dans le fantastique puisque Carrie « remonte le temps » grâce aux souvenirs de Sophia. 

J’ai mis un peu plus de 5 heures pour lire ce livre – J’ai dû interrompre à de nombreuses reprises ma lecture, mais je pense qu’il se lit relativement vite. 

Je vais m’arrêter là pour aujourd’hui ! 

Je vous fais des bisous :p 

See you ❤ 

Elodie 

#Lecture : Nos petites inconséquences – Alix Marin

« Une petite comédie romantique sympathique à lire »

Hello tout le monde ! 

Comment ça va depuis hier ? J’espère que vous allez bien ? Je vais vous faire un article que je n’avais pas prévu de faire avant la semaine prochaine, mais puisque les autres articles ne sont pas prêts, autant publier celui là ! 

Aujourd’hui je vous parle de « Nos petites inconséquences » de Alix Marin. J’avais reçu ce livre dans la dernière Box « dans ma bulle » que j’avais commandé. J’ai été chez le médecin ce matin et je me suis dit, pour faire passer le temps, que j’allais lire un petit peu. Est-ce que vous me croyez si je vous dis que j’ai eu le temps de lire la totalité du livre pendant mon attente interminable Dans la salle d’attente (Pour info, j’ai passé en tout et pour tout, 3H30 chez le docteur – j’ai lu ce livre en 3 heures). 

Let’s go !

Couverture du livre : Nos petites inconséquences

Crédits

Résumé : Et Si l’imprévu avait du bon ? France est la reine de l’anticipation, de la prévision et du contrôle. Sauf qu’elle n’avait pas prévu que le jour où elle se déciderait à dévoiler enfin ses sentiments à Jules, son meilleur ami, ce dernier la prendrait de vitesse en annonçant son mariage. Ce qu’elle n’avait pas prévu non plus, c’est qu’à son retour à Paris, Jules enverrait Émile, le meilleur ami de la future mariée, pour l’accueillir à l’aéroport. 
Résultat, elle se retrouve coincée avec ce rugbyman tout en muscles et en tatouages pour rejoindre en 4L le lieu de la cérémonie, à Bordeaux. 
Un long, très long voyage qui va vite se révéler plus plaisant qu’elle ne l’imaginait. Car Émile est vraiment charmant et… imprévisible !

Nombre de pages. 236 pages

Editions : H& / Harper Collins France

Date de parution : Décembre 2017

Note : 8/10

Mon avis : Un excellent 8/10 pour ce livre avec lequel j’ai passé un bon moment. Dans l’histoire, nous suivons les péripéties de France, qui réside aux USA mais qui revient vivre définitivement en France. Alors qu’elle s’attends à voir son meilleur ami à l’aéroport, elle tombe sur un charmant jeune homme qui lui fait de l’effet tout de suite, même si elle ne l’avouera qu’à la fin du livre ^^Miss Spontanéité hein ! Je ne peux pas parler, je me retrouve dans sa façon d’être : elle doit tout prévoir, l’imprévu lui fait peur et chamboule tout chez elle.  

Elle est drôle, plutôt jolie aussi, d’après la description qui nous ait faite de la part d’Emile – Parce que oui, ce livre se décompose en « parties » si on peut les appeler comme ça : un coup nous sommes dans la tête de France dit « princesse » pour les intimes et un coup nous sommes dans celle d’Emile dit « Viking ». J’ai bien aimé cette façon de raconter les choses parce que contrairement à d’autres livres que j’ai lu dans ce style de narration, l’histoire se suit (on n’a pas le point de vue de l’un puis de l’autre d’une même situation) : ici l’histoire suit sa cohérence, ce qui fait que le lecteur n’a pas besoin de revenir quelques pages en arrière pour comprendre où en est l’histoire – C’est de loin un très bon point !! 

La relation entre Emile et France est fusionnelle parce qu’ils sont attirés l’un par l’autre et faire le voyage Dans une 4L ça n’aide pas non plus je dois dire – Mais bon – choix des mariés oblige ! Ils doivent voyager dans la voiture de l’enfer ^^ Ils sont très vite proche l’un de l’autre et Emile a tendance a se montrer Jaloux dès qu’un mec regarde de trop Près sa princesse – Oui parce qu’il l’appelle comme ça – c’est mimi n’est-ce pas ? 

Bien évidemment, elle rentre en France dans l’espoir de détruire le mariage de son ami, mais on se rend compte que petit à petit, elle réfléchit et elle se dit que ça n’est finalement pas une si bonne idée que ça. Elle est et restera toujours présente pour son meilleur ami – mais il n’y a plus que de l’amitié entre eux maintenant. Arrive Ensuite Cecile, la fiancée de Jules, son meilleur ami – C’est bon ? Vous suivez encore ? (Au passage, j’adore ce prénom « Jules »). Avec France, elles ne peuvent pas s’encadrer – situation classique – mais après une bonne bagarre et quelques verres de vin, la situation se détend. 

En bref : une petite comédie romantique sympathique à lire quand vous n’avez rien d’autre à faire, pour faire passer le temps. Pour ma part, je trouve qu’on pourrait en faire un film, ça ne me dérangerait pas le moins du monde ^^Je serai la première à aller chercher mes places ^^

Sur ce, je vous fais des gros bisous ❤ 

See you ❤ 

Elodie 

#Lecture : N’y pense même pas – Kristan Higgins

« Dernière lecture de l’année 2018 »

Hello tout le monde ! 

Comment ça va en ce 3 janvier 2019 ? J’espère que vous avez passé de bonnes fêtes et que vous avez été gâtés à Noël ! J’espère également que votre réveillon s’est bien passé ! Que tous vos voeux se réalisent cette année ^^

Alors quoi de mieux que de commencer cette nouvelle année avec Une lecture ? Je vais vous parler du dernier livre de l’année 2018 que j’ai lu : « N’y pense même pas » de Kristan Higgins. Comme vous le savez, je suis une grande grande fan de Cette auteure ! N’y pense même pas fait partie d’une saga de 5 livres « Blue Heron » (J’en ai lu 4/5 je crois). J’ai reçu ce livre dans la dernière box lecture que j’avais commandé. 

On y va ? c’est parti ! 

Couverture du livre : Blue Heron, Tome 4 : N'y pense même pas !

Crédits

Le résuméCherche partenaire pour (aller à un) mariage…A trente ans (peut-être un peu plus), Emmaline n’a que deux passions: son chiot et un taser qu’elle rêve d’utiliser… Aussi lorsque l’ex qui l’a larguée pour sa coach sportive l’invite à son mariage, à Malibu, lui faut-elle laisser ses hobbies et trouver un partenaire, et vite! La petite ville de Manningsport abrite la cible parfaite : Jack Holland, bel homme charismatique, désormais à la tête du vignoble familial… A la grande surprise d’Emm, il accepte de jouer le petit ami idéal. C’est que Jack ressent le besoin de s’échapper : le récent sauvetage d’un groupe adolescents lui confère une aura qu’il n’est pas prêt à assumer. Pas plus, d’ailleurs, que le retour de son ex-femme-parfaite en ville, bien décidée à le reconquérir (quitte à le harceler) ! 

Date de parution : Juin 2017

Editions : Milady / Harper Collins

Nombre de pages : 454 pages.

Note : 7/10

Mon avis :

Les personnages 

Je dois avouer que ça n’est pas mon préféré de la saga. J’ai bien aimé cependant les personnages principaux parce qu’ils sont « normaux ». Je m’explique :

Emmaline est « flic », elle fait respecter la loi et l’ordre. C’est une héroïne comme je les aime (forte, libre, indépendante, qui n’a pas besoin d’un garçon pour lui lacer ses chaussures bref ! vous l’aurez compris depuis maintenant un bout de temps que je vous le répète, elle est INDEPENDANTE).

John Holland 4e Du nom « Jack » pour les Intimes est le « prince » de la ville. En effet, la ville a été fondée par ses ancêtres et il est le seul garçon d’une fratrie de 4 enfants. Si ses soeurs ont leur caractère, Jack quant à lui est honnête, travailleur et souhaite retirer cette étiquette de héros qui lui colle à la peau. Pour arranger le tout, il ressemble à un Dieu Grec ! Bref, le genre de héros qu’on aime aimer quoi ^^

Ils se connaissent puisqu’ils vivent dans la même ville depuis quelques années maintenant. Il dit « oui » à tout le monde et pour tout, histoire de se changer les idées parce que le sauvetage mine de rien lui pèse sur la conscience – « et si j’avais fait plus ? » J’adore leurs dialogues et leur interaction : ils sont très complices, un peu amoureux sans se l’avouer tout de même, faut pas abuser. Il essaie de se débarrasser de ses démons et elle va l’aider en restant elle-même. Il fera tout pour se rapprocher d’elle ^^

Les autres personnages : on les retrouve dans les romans de la saga – Ils sont drôles, émouvants, touchants, adorables – c’est le genre d’amis qu’on aimerai avoir près de soi – tout le temps, partout. 

L’histoire

Classique : elle a besoin d’aide, lui est chevalier servant – sans son armure – mais chevalier tout de même. Ils ont leurs propres démons, mais sont complémentaires. Dans cette histoire on parle de « BodyShaming » (un truc très à la mode en ce moment) – Je ne regrette pas du coup d’avoir lu ce livre en cette période. Le fait de s’accepter comme on est, surtout pour une femme, c’est important. Le tout, c’est de se sentir bien dans sa tête et bien dans son corps. Si vous commencez à écouter tous ceux qui n’ont pas le même point de vue que vous, alors vous n’avez pas fini de changer – Au contraire, il faut rester soi-même et s’accepter.

J’ai mis pas mal de temps à le comprendre pour ma part – Je n’ai jamais été très mince, mais je ne suis absolument pas du genre à me contenter d’une salade verte pour le repas. Et sincèrement, je l’assume. JE me suis retrouvée un peu dans cette héroïne commune parce qu’elle ne se prend pas la tête sur son poids et n’hésite pas à avaler un pot d’une célèbre marque entier !! 

J’ai mis une journée à le lire – J’ai pris un peu de temps pour moi – et comme je suis immobilisée, j’ai décidé de réduire ma PAL et du coup, j’ai pris le premier livre qui s’y trouvait. 

Je vous fais des bisous :p 

See you ❤ 

Elodie

Ma Pile à Lire de la rentrée 2018

« Ils sont présents dans ma PAL depuis quelques temps maintenant »

Hello tout le monde !

Je me suis rendue compte que mes articles avaient du mal à se publier si je ne me connecte pas ! Aujourd’hui vous aurez donc trois articles au lieu d’un seul.

Comme vous avez pu le voir dans le titre, d’abord je vais vous parler de ma Pile à lire de la rentrée. Il faut savoir que dans cette pile je n’ai pas mis les 3 derniers livres que je viens de recevoir (Dans la Box du Mois d’août dont je vous parlerais bientôt). Par conséquent, vous aurez ceux qui sont déjà présents dans ma PAL depuis quelques temps maintenant !

Let’s go !

PS : Ils seront notés dans l’ordre dans lequel ils seront lus.


« 16 Ways to break a heart » – Lauren Stranisnick

Couverture du livre : 16 Ways To Break A Heart

Crédits

Le résumé16 Lettres, une seule issue. Natalie le sait, entre Dan et elle, c’est terminé. A force de disputes explosives, de non-dits jamais élucidés et d’un millier de petites choses jamais vraiment pardonnées, il ne reste plus rien de leur histoire passionnelle. Plus rien ou presque. Car aujourd’hui est un jour spécial pour la carrière de jeune réalisateur de Dan, et Natalie lui a écrit 16 lettres. 16 lettres dans lesquelles elle se révèle amoureuse, toujours, mais brisée. Et surtout déterminée à faire savoir à Dan à quel point il l’a blessée …

Editions : H&

Nombre de pages : 225

Prix : 14.90€

>> Je l’ai lu : je vous en parle dans un autre article <<


« Quelqu’un pour qui trembler » – Gilles Legardinier

Couverture du livre : Quelqu'un pour qui trembler

Crédit

Le résumé : Pour soigner ceux que l’on oublie trop souvent, Thomas a vécu dans un village perdu en inde. Lorsqu’il apprend que la femme qu’il a autrefois quittée a eu une fille de lui, ses certitudes vacillent. Il lui a donné la vie, mais il a moins fait pour elle que pour n’importe quel inconnu. Est-il possible d’être un père quand on arrive si tard ? Comment vit-on dans un monde dont ne connaît plus les codes ? Pour approcher celle qui est désormais une jeune femme et dont il ne sait rien, secrètement et maladroitement, Thomas va devoir tout apprendre avec l’aide de ceux que le destin place sur sa route.

Editions : Pocket

Nombre de pages : 464

Prix : 7.80€

Date de sortie au format poche : 7 juin 2018.


« Driven Saison 1 » – K. Bromberg

Couverture du livre : Driven, tome 1 : Driven

Crédit

Le résumé : Colton a fait irruption dans ma vie comme une tornade, sapant mon self-control et franchissant sans le vouloir la barrière de protection qui entoure mon coeur convalescent. Il a ébranlé mon monde structuré et prévisible. Je ne peux pas lui donner ce qu’il veut, pas plus qu’il ne peut me donner ce dont j’ai besoin. Sexuellement, notre alchimie est indéniable. Individuellement, notre besoin respectif de ne jamais lâcher prise est irréfutable. Mais lorsque nos univers entreront en collision, cette alchimie suffira-t-elle à nous rapprocher ou bien les secrets que nous taisons nous conduiront-ils vers la séparation ?

Driven est le premier Tome d’une histoire d’amour torride entre une jeune femme qui cherche à se reconstruire et un pilote de course intrépide, qui repousse toujours plus loin ses limites comme celles des autres. 

Editions : Le livre de poche

Nombre de pages : 508

Prix : 7.90€

Date de sortie au format poche : 22 février 2017


« La mer en hiver » – Susanna Kearsley

Couverture de Slains, tome 1 : La mer en hiver

Crédits

Le résumé : Au printemps 1708, une flotte de soldats français et écossais échoue à faire revenir James Stewart, le roi exilé, sur ses terres d’Ecosse afin de réclamer sa couronne. De nos jours, Carrie McClelland, écrivain à succès, s’inspire de cet épisode historique pour son nouveau roman. Installée aux abords du château de Slains, au coeur d’un paysage écossais désolé et magnifique, elle crée une héroïne portant le nom d’une de ses ancêtres, Sophia. Très vite, les lignes se brouillent entre fiction et faits historiques. Tandis que les souvenirs de Sophia attirent Carrie encore plus au coeur de l’intrigue de 1708, elle découvre une histoire d’amour fascinante, oubliée avec le temps. 
Après 300 ans, le secret de Sophia doit être révélé … 

Date de publication : 19 octobre 2017

Editions : Pocket

Nombre de pages : 566


« L’horizon à l’envers » – Marc Levy 

Crédits

Le résumé : Hope, Josh et Luke, étudiants en neurosciences forment un trio inséparable. Lorsque Hope tombe malade, ils décident de jouer aux apprentis sorciers, alchimistes de la vie. Peut-on sauvegarder notre conscience et la transférer ? Des laboratoires secrets de l’université de Boston jusqu’à un phare perdu au bout d’une île, s’engage une course effrénée pour défier la mort. 

Date de parution : 2 février 2017

Editions : Pocket

Nombre de pages : 411


« La Vie Commence à 20H10 » – Thomas Raphaël

Couverture du livre : La vie commence à 20h10

Crédits 

Le résumé : Si, si tout va bien, je vous assure. Après, à 30 ans, j’avoue, j’imaginais ma vie un peu différemment. J’aurai bien aimé avoir terminé ma thèse. Avoir un job, un salaire, tout ça. Et si un éditeur avait pu accepter le roman que j’ai écrit en secret. 
Quand une productrice propose à Sophie tout à la fois un job et la promesse que son roman sera publié, ça sort du coeur : oui! Malheureusement pour elle, le job en question consiste à fabriquer un feuilleton télé. Un Feuilleton TV ? Quelle horeur ! En même temps, une double vie ça n’est pas si compliqué  … 

Editions : J’ai lu 

Prix : 7.90€ 

Date de parution : 01 juin 2011

Nombre de pages : 506


« Coup de foudre à Austenland » – Shannon Hale

Couverture du livre : Coup de foudre à Austenland

Crédits 

Le résumé : Jane Hayes, 33 ans, est une jeune femme parfaitement normale et équilibrée. Ou du moins le serait-elle sans l’adaptation par la BBC de « Orgueil et Préjugés » qui a viré chez elle à l’obsession et réduit sa vie sentimentale à néant. En effet, quel homme au monde pourrait soutenir la comparaison avec Monsieur Darcy joué par Colin Firth ? Et quand une parente lui laisse en héritage un séjour de 3 semaines à Pembrook Park, un manoir Anglais où des clientes fortunées vivent dans la peau de Jane Austen, les fantasmes de Jane deviennent un peu trop réels pour son bien … 

Date de parution : 22 mai 2014

Editions : Pocket 

Nombre de pages : 260


« Une femme insoumise » – Janet MacLeod Trotter

Crédits 

Le résumé : A 14 ans, Clara est une adolescente bien occupée, entre le magasin de ses parents, son petit frère à surveiller et le Beau Frank dont elle est secrètement amoureuse. Mais la vie ne lui laissera pas le temps de rêver. Ruiné par la crise qui Frappe de plein fouet l’Angleterre dans les années 30, son père se suicide, laissant à sa femme la charge d’élever deux enfants. A regret, Elle devra épouser Vinnie Craven, un riche homme d’affaires de la région. Séduite un temps par la vie luxueuse qu’il lui propose, elle découvre la part sombre de son mari, de plus en plus influent au sein du parti fasciste. Dans un monde en plein bouleversement, la jeune femme fera preuve de courage pour écrire son propre destin. 

Editions : Pocket

Nombre de pages : 607

Date de parution : 22 mai 2017


« Le prince des Ténèbres : La mort dans l’Âme » – Jeaniene Frost

Couverture du livre : Le Prince des ténèbres, Tome 1 : La Mort dans l'âme

Crédit

Résumé : Leila dispose d’un pouvoir terrifiant : elle voit les secrets les plus sombres des gens qu’elle touche. Raison pour laquelle des créatures de la nuit l’enlèvent et la force à entrer en contact télépathique avec le plus célèbre vampire du monde. Lorsque Leila rencontre Vlad, la passion menace de les consumer … mais un vieil ennemi de ce dernier rode dans l’ombre, bien déterminé à les voir littéralement brûler. 

Editions : Milady 

Date de parution : 23 août 2013

Nombre de pages : 352


« Les vampires de Chicago T.1 : Certaines mettent les dents » – Chloé Neill

Couverture du livre : Les Vampires de Chicago, Tome 1 : Certaines mettent les dents

Crédit 

Le résumé : Les Vampires de Chicago ont décidé de révéler leur existence et ont fait de moi l’une des leurs. Certes, ma vie d’étudiante n’était pas très excitante, mais elle me convenait. Maintenant, je dois apprendre à maîtriser mes pouvoirs naissants sans pour autant jurer fidélité à Ethan Sullivan, le Maître de mon clan. D’accord, il m’a sauvé la vie, mais c’est quand même à cause de lui si je suis allergique au soleil. S’il croit que je vais fondre sous prétexte qu’il a des siècles d’expérience en matière de séduction … J’ai plus urgent : un tueur a une dent contre moi. 

Editions : milady 

Date de parution : 24 juin 2011

Nombre de pages : 472 


« Les vampires de Chicago T.2 : petites morsures entre amis » – Chloé Neill 

Couverture du livre : Les Vampires de Chicago, Tome 2 : Petites morsures entre amis

Crédits 

Le résumé Des vampires À Chicago ?En apprenant ça, les citoyens auraient dû partir en chasse… eh bien, pas du tout ! Nous sommes devenus des stars et nous devons tenir à distance les paparazzis, presque si redoutables que les pieux et les crucifix. Mais ce fragile équilibre risque d’être rompu à cause d’un journaliste décidé à révéler l’existence des raves, ces orgies où les vampires regroupent les humains comme du bétail avant de s’offrir une petite beuverie.
C’est pourquoi Ethan Sullivan, mon Maître, me demande de renouer avec ma famille afin de faciliter les interactions entre humains et vampires. Mais quelqu’un ne voit pas ça d’un très bon oeil. Quelqu’un qui nourrit une vieille rancune…

Date de parution : 8 Juillet 2011

Editions : Milady

Nombre de pages : 475


« Les yeux couleurs de pluie » – Sophie Tal Men 

Couverture du livre : Les Yeux couleur de pluie

Crédits 

Résumé : Etudiante en médecine, Marie-Lou est, du jour au lendemain affectée à Brest. Autant dire le bout du monde pour celle qui n’a jamais quitté sa Grenoble natale. Une nouvelle existence commence alors, loin des siens, de ses montagnes : il va falloir s’habituer au climat, à la région, à la colocation, aux collègues … Surtout, c’est l’insouciance et la légèreté de ses 25 ans qui vont être confrontées à la dure réalité du monde hospitalier. Une nuit, elle croisera Matthieu, interne en ORL. Ce Loup solitaire, mystérieux et poétique, arrivera-t-il à lui faire une place dans sa vie ?

Date de parution : 10 mai 2017

Editions : Le livre de poche

Nombre de pages : 250


« Les chroniques de Hallow T.1 : Le ballet des ombres » – Marika Gallman 

Couverture du livre : Les Chroniques de Hallow, Tome 1 : Le Ballet des Ombres

Crédit 

Résumé : Abby est capable d’absorber l’énergie des gens qui l’entourent, un pouvoir tombé en désuétude après la disparition des dieux et dont elle ne se sert que pour dévaliser des galeries d’art. Son destin lui échappe lorsqu’elle se rend compte que son dernier casse était un piège et que son maître chanteur n’a rien d’humain. 
Elle fait la connaissance d’un policier qui semble porter en lui la capacité d’annuler son pouvoir… Leur rencontre va tous les deux les propulser dans un univers qui les dépasse et leur dévoiler la face cachée de Hallow, une métropole où même les ombres peuvent vous tuer.

Date de parution : 8 juillet 2016

Editions : Milady 

Nombre de pages : 472


« Les Feller » – Susanna Fogel 

Couverture du livre : Les Feller

Crédit 

Résumé : Vous pensez que votre famille est cinglée ? Bonne nouvelle : vous n’êtes pas seul(e). Une mère juive envahissante, un père narcissique qui adore faire sentir sa supériorité intellectuelle à son prochain, une sœur délurée au langage SMS, une grand-mère hilarante et jamais à courts de ragots, une belle-mère chinoise qui ne se prive pas pour donner des conseils pour attirer les hommes…
Les Fellers forment une famille attachante, braillarde, déjantée et absolument imparfaite. Par le biais de lettres joyeuses, intrusives et toujours drôles, ils ne vont cesser de s’immiscer dans la vie de Julie, jeune femme des temps modernes et aspirante écrivain, exact pendant de Lena Dunham dans Girls.

Date de parution : 9 mai 2018

Editions : HarperCollins

Nombre de pages : 280


 « Adopted Love T.1″ – Gaïa Alexia

Couverture du livre : Adopted Love, Tome 1

Crédit

Le résumé : Orphelin, Teagan erre depuis son plus jeune âge de foyers en familles d’accueil. Bad boy écorché par la vie, la justice le rattrape à l’aube de ses 18 ans. La sentence ? Un an de conditionnelle durant lequel il devra se tenir à carreau s’il ne veut pas finir en prison.Il ne lui reste qu’une chance de se remettre dans le droit chemin et c’est dans une ultime famille d’accueil qu’elle va se jouer. Mais la rencontre avec Elena, la fille aînée de la famille risque de compliquer les choses.

Date de parution : 12 octobre 2017

Editions : Hugo Poche

Nombre de pages : 651


Voilà les amis, cela est tout pour ma PAL du mois ! Comme vous pouvez le constater, il y a plein de livres qui étaient déjà présents dans la précédente. Vu que je n’ai pas pu les prendre avec moi sur Marseille, elle était donc restée en suspens ! mais ça y est, j’ai enfin repris mes lectures ! Donc, normalement, celle du mois d’octobre devrait être considérablement diminuée … To be continued …  

Je vous fais des bisous :p 

See you ❤

 

Un peu, Beaucoup, à la folie ! – Romane Rose

Hello tout le monde ! 

Comment ça va ? Je ne suis pas très présente sur les réseaux sociaux parce que je vous prépare de nombreux articles qui prennent pas mal de temps ! J’avouerai aussi que je n’ai pas anticipé ^^

Aujourd’hui, je vous parle d’une de mes lecture récente : « Un Peu, beaucoup, à la folie! » de Romane Rose

Crédit

Le résumé : « En s’installant à Harrington pour remplacer l’institutrice de la petite ville, Béa ne s’attendait pas à un accueil en grande pompe; mais entre le tapis rouge et la franche hostilité, il y a un juste milieu, tout de même. Certes, elle est la fille du richissime homme d’affaire Sean Newel qui menace de racheter la chocolaterie qui fait vivre la ville, mais sa venue n’à rien à voir avec ces histoires d’acquisition. Elle a bien essayé de l’expliquer à Tomas Harper, le jeune maire, mais ce dernier s’obstine à la traiter avec mépris et froideur. Tomas Harper, un homme aussi séduisant qu’odieux et désagréable. Encore un qui la prend pour une petite héritière stupide et insouciante. Mais peu importe : à lui aussi, elle va prouver qu’elle n’est pas celle qui pense ! »

Éditions : Harlequin 

Nombre de pages : 251 pages. 

Note : 7/10

Avis : J’avais eu ce livre dans un box lecture. Je l’ai lu d’une traite et j’ai bien aimé. Sincèrement, c’est une histoire qui se laisse lire, idéal pour la plage  ou les transports en commun (le livre est petit, du coup, il se glisse facilement dans un sac). 

Béa ne ressemble pas aux autres héroïnes de Harlequin : oui, elle est peut-être forte, mais elle est aussi très très puérile. Je n’ai commencé à l’apprécier qu’à la moitié du livre à peu près. Elle veut montrer à cette petite ville qu’elle n’est pas la riche héritière qu’elle croit mais bien quelqu’un avec un diplôme. 

Dans le livre, on nous explique comment elle a eu son diplôme et franchement, c’est d’un navrant : parce que le professeur était mignon … Pas convaincue que ça fasse l’affaire. Elle est incapable de faire quelque chose par elle-même. Ça en deviendrait presque lassant. 

J’ai bien aimé l’histoire autour de la chocolaterie et le fait que ce soit grâce à elle que la Petite ville peut sauver sa chocolaterie avec un accord entre elle et Son père. 

L’histoire est belle, elle se laisse lire sans problème ! Je vous la recommande. 

Des bisous :p 

See you ❤

Les vraies histoires d’amour commencent à Paris – Cathy Kelly

« Un bon moment lecture »

Hello Tout le monde

Comment ça va aujourd’hui ? Moi bien, je suis en repos, donc j’en profite pour écrire quelques articles ! Vous avez commencé les soldes ? Moi pas encore, mais j’ai déjà fait du repérage ^^

Alors aujourd’hui, je vais vous parler de ma dernière lecture : « Les vraies histoires d’amour commencent à Paris » de Cathy Kelly. J’avais eu ce livre dans une des deux box lecture que je recevais. Ça faisait un moment maintenant qu’il était sur ma PAL, tout en haut, et du coup, j’ai eu enfin le temps de lire ! 

Let’s Go ! 

D9D6D383-6B1A-4B4B-A672-50754B984D60

Alors Concrètement ça parle de quoi ? « En haut de la Tour Eiffel, Michael demande sa main à Katy, son premier amour. À leur retour en Irlande, les préparatifs du mariage commencent et ont des répercussions sur tout leur entourage. 
Meilleures amies de la mariée, Leila et Susie sont aussitôt désignée demoiselles d’honneur, mais, brouillées depuis quelques temps, elles refusent de se parler. Le mariage leur permettra t-il de retrouver leur complicité d’antan ? De son côté, Birdie, la mère de Katy, vit dans l’ombre de son mari Howard. Grâce à une révélation inattendue, les noces seront pour elles l’occasion de commencer une nouvelle vie.
Entre une demande romantique en diable et une noce féérique à souhait, la route n’est pas toute tracée ». 

Nombre de pages : 600 pages. 

Éditions : Pocket 

Date de parution : 2016. 

Note : 8/10 

Mon avis : J’étais hyper contente de recevoir un tel livre ! Quand j’ai lu la 4ème de Couverture, je me suis dit que j’allais tomber dans le cliché pur et dur de l’amour à Paris. En réalité, pas du tout : j’ai franchement bien aimé cette petite histoire. Elle est sympathique. 

Petit SPOILER : On commence notre lecture par la demande La plus merveilleuse qui soit ! C’est juste magnifique cette demande sur les hauteurs de Paris.

Après, la lecture se poursuit sur l’introduction des différents personnages. Chacun a son moment dans ce livre ! Des paragraphes leur sont consacrés et donc, on suit un petit fil conducteur jusqu’au grand Jour, le jour du Mariage de Katy Et Michael. 

On comprend aussi que ce mariage entre les deux tourtereaux va tout changer dans la vie de leurs amis et de leur famille puisqu’il y aura des remises en question ainsi que des interrogations. Certains comprendront que les choix qu’ils ont fait n’étais peut être pas les bons et d’autres, auront la certitude qu’ils sont bons. 

Ce livre traite aussi de phénomènes de sociétés comme les troubles alimentaires par exemple et de familles recomposées. Ce que j’ai apprécié dans le livre, c’est que malgré la multitude de personnages, on ne se pert pas dans les  histoires compliqué et on comprend que toutes ces histoires ont un certain lien entre elles et que, à un moment donné, ils vont tous être amenés à se croiser. 

Comme je l’ai dit dans un précédent article, on connaît pratiquement tout de la vie des personnages : leurs pensées, leur passé, leur présent.

Je n’avais jamais lu un livre de Cathy Kelly et je n’ai pas été déçue. Je pense que je vais aller jeter un coup d’œil en librairie pour voir un peu de quoi parlent ses autres livres. 

Si vous souhaitez passer un bon moment lecture, je vous invite à lire ce livre 🙂 

Je vous fais des bisous :p 

See you ❤