Série TV

#Serie : Locke And Key

Hello tout le monde ! 

Comment se passe votre confinement ? Pour ma part, je commence à trouver le temps long et je ne sais plus trop quoi faire. J’alterne entre les puzzles, les coloriages, l’écriture, la lecture et les séries. 

Je tourne en rond dans mon appartement vu que je suis toute seule l’après midi. J’en profite quand même pour avancer dans mes séries et c’est donc l’occasion pour moi de vous parler de la dernière série que j’ai terminé juste hier soir avec mon chéri : Locke and Key. C’est une série Netflix. 

Let’s go ! 


Résultat de recherche d'images pour "Locke and key"

Crédits 

Résumé : Après le meurtre de leur père à Seattle, les 3 enfants Locke (Tyler, Kinsey et Bode) emménage avec leur mère Nina à Matheson, dans la maison de famille de leur père : Keyhouse. Ils s’aperçoivent bientôt que cette maison renferme de nombreux secrets lorsqu’ils découvrent des clés magiques qui détiennent d’incroyables pouvoirs (transformer une personne en fantôme, effacer ses souvenirs …). Toutefois, ils ne sont pas les seuls à connaître l’existence de ces clés : une créature démoniaque nommée « Dodge » est également à leur recherche afin d’ouvrir la porte noire qui donnera aux démons de l’enfer l’accès à notre Monde. 

Distribution 

Acteurs principaux

  • Darby Stanchfield : Nina Locke 
  • Connor Jessup : Tyler Locke 
  • Emilia Jones : Kinsey Locke 
  • Jackson Robert Scott : Bode Locke 

Acteurs secondaires

  • Sherri Saum : Ellie Whedon 
  • Laysla De Oliveira : « Dodge »
  • Griffin Gluck : Gabe 
  • Genevieve Kag : Jackie Veda 
  • Hallea Jones : Eden Hawkins 

Acteurs récurrents

  • Bill Heck : Rendell Locke
  • Aaron Ashmore : Duncan Locke 
  • Coby Bird : Rufus, le fils adoptif d’Ellie 
  • Thomas Mitchell Barnet : Sam Lesser 
  • Felix Mallard : Lucas « Dodge » Caraggio 
  • Steven Williams : Joe Ridgeway 

Nombre d’épisodes : 10 

Liste des épisodes

  1. Bienvenue à Matheson (Welcome to Matheson)
  2. Le Piège (Trapper/Kepper)
  3. Casse-tête(Head Games)
  4. Les Gardiens des clés (The Keepers of the Keys)
  5. L’Arbre de famille (Family Tree)
  6. La Porte noire (the black Door)
  7. La Dissection (Dissection)
  8. Un rayon de soleil (Ray of F*ing Sunshine)
  9. Les Échos (Echoes)
  10. La Couronne des ombres (Crown of Shadows)

Durée : entre 40 et 56 minutes 

Thèmes : fantastique, magie 

Date de diffusion : à partir du 7 février 2020

Note : 7/10

Mon avis : Il faut savoir que la série a été adaptée d’une série de comics « Locke and Key » écrite par Joe Hill (Fils de Stefen King) et Gabriel Rodriguez. Bien, cela expliqué, maintenant passons à mon avis : je vous avouerai que j’étais sceptique au début. Quand mon chéri m’a dit « tiens si on se regardait une série Netflix » j’ai dis ok pourquoi pas, il n’y avait rien à la TV et sincèrement même pour un bruit de fond, j’aurai dit oui à n’importe quoi.

Au début, lorsqu’on a commencé la série je n’étais pas du tout emballée. En toute honnêteté j’ai même demandé à mon copain ce qu’il en pensait et il m’a dit qu’il aimait bien. Donc, déterminée à aller jusqu’au bout, j’ai finalement accroché. 

Pourquoi je n’ai pas accroché ? 

Parce qu’au début j’ai trouvé ça long. Pour résumer : 30% d’action / 70% de plat/plat qui posent l’histoire (l’histoire est quand même posée sur quelques épisodes (environ la moitié des épisodes). 

Au début, je trouvais que le jeu des acteurs n’étais pas là. Je ne les ai pas trouvé convainquant du tout. Notamment les acteurs principaux 

Pourquoi j’ai accroché ?

Parce que finalement le jeu des acteurs s’est amélioré. Je les ai trouvé plus convaincant sur la fin qu’au début. C’était beaucoup plus cohérent sur la fin des épisodes. En effet, on comprend mieux l’histoire et pourquoi le père a été tué et quel « rôle » joue le meurtre de ce dernier dans l’histoire. 

Ensuite, l’histoire s’est accélérée et il y a eu quand même un peu plus d’action. Ce qui m’a plu aussi et ce qui m’a donné envie d’en voir plus : les cliffhangers de malade à la fin ! J’avais envie d’en voir plus et du coup, j’ai continué et j’ai arrêté uniquement parce que mon chéri allait travailler. 

Hier soir quand on a repris, j’avais hâte de connaître la fin. Et au final, on ne voit pas passer le temps et les épisodes.

J’ai hâte de voir la saison 2 parce qu’elle promet d’être épique vu la fin du dernier épisode. 


Dites moi en commentaire si vous avez vu la série et ce que vous en avez pensé; et dites moi aussi si vous ne l’avez pas vu, est-ce que c’est sur votre liste de visionnage ou non ^^

Je vous fais des bisous 

See You ❤ 

Elodie 

Adoré <3·Ces livres à lire·Lectures de la Semaine·Point Lecture·Série TV

#Lecture : How to get away with … le droit pénal – Mikaël Benillouche

Hello les amis ! 

Comment allez vous en ce début de semaine ? La reprise n’a pas été trop dure ça va ? Pour ma part, j’ai eu un week-end chargé entre la prépa ( les examens blancs), le travail et l’organisation. 

Alors aujourd’hui je vais vous parler d’un livre que je voulais lire depuis longtemps « How to Get away with le droit pénal » de Mikaël Benillouche

Let’s go ! 

Couverture du livre : How to get away with le droit penal

Crédits 

Résumé : Comment ne pas être condamné pour meurtre ? Voici la traduction du nom de la célèbre série How to get away with murder créée par Peter Nowalk et qui met en scène les tribulations juridico-judiciaires d’une brillante avocate-enseignante (Annalise Keating) divulguant à cinq étudiants triés sur le volet les ficelles du droit pénal.

L’objectif est simple, unique et, surtout, impératif : éviter la condamnation dans chacun de ses dossiers. Les moyens sont variés et, pour y arriver, la maîtrise du droit pénal est la clef, quitte à basculer dans l’illégalité.

Analysant les principales problématiques abordées par la saison 1 de la série, cet ouvrage propose de les recenser et de les traiter sous le prisme du droit pénal français, permettant leur revue dynamique et critique. Il offre aussi une mise en exergue des limites juridiques et morales successivement franchies par les héros de la série, avocats de la défense : jusqu’où peut-on aller pour défendre un accusé ? La défense d’un accusé justifie-t-elle de passer dans l’illégalité ? L’illégalité est-elle le seul moyen d’obtenir justice ? Le droit pénal est-il fait pour être respecté ? La violation du droit pénal n’engendre-t-elle pas la spirale de la perte de sens moral ? L’art de la défense peut-il s’exercer et prospérer sans violence ?

A la manière d’Annalise Keating, Mikaël Benillouche se prête à un exercice de haute voltige : mettre son expertise au service d’un exercice pédagogique innovant pour accompagner les lecteurs dans l’apprentissage du droit pénal et leur permettre de passer de la fiction à la réalité.

Editions : Enrick Editions 

Date de Parution : Octobre 2018 

Nombre de pages : 117 pages

Note : 9/10 

Mon avis : Pour ceux qui me suivent depuis un bout de temps, vous savez que je fais des études de droit et que je prépare actuellement le concours avocat. Il faut que je vous fasse une présentation rapide de qui est Mikaël Benillouche avant de continuer : Il est Maître de Conférence en droit pénal et Directeur des études de SupBarreau (une prépa privée). 

Voilà, maintenant que la présentation est faite, laissez moi vous dire ce que j’ai pensé du livre. J’avais hâte de le lire pour quelques raisons : 

  • Le livre parle d’une série que j’adore « How to Get away With Murder » en anglais et « Murder » En France. 
  • Il parle également d’une matière à laquelle je me destine : le droit pénal (matière complexe et complète que j’étudie depuis ma 2e année de droit). 
  • Curieuse de nature, je voulais voir quelle analyse serait faite d’une série américaine versus le droit pénal français, surtout parce qu’il me semble inédit qu’un auteur face ainsi un comparatif entre deux droits pénaux. 
  • Autre avantage, ce livre est à la portée de tout le monde : juristes et non juristes ! Ça n’est pas négligeable, quand on connaît l’indigestion que provoque la lecture d’un bouquin de droit. 

Le livre est divisé en 4 parties et en petites chapitres (1 ou 2 chapitre par parties). C’est donc un livre qui se lit relativement facilement et relativement vite. Mikaël Benillouche commence par faire une rapide présentation de la Série, avec les personnages principaux. Pour écrire son ouvrage, il « part du postulat de base que la série Murder est le reflet d’une réalité sociale ». 

Il prend les Principes Généraux du Droit pénal et de la procédure pénale et va venir les appliquer au Droit américain de la série Murder. Le livre est un essai sur le droit pénal français et le droit pénal américain.

Si vous ne vous en doutiez pas, le droit pénal américain est bien différent du droit pénal français « Le droit pénal (américain est) assez différent du droit (pénal) français, malgré de réelles similitudes ». 

J’ai vraiment apprécier lire ce livre : 

  • Il m’a confirmé que je voulais être pénaliste 
  • Il m’a également confirmé ma vocation 
  • Il montre bien que finalement, ce qui est décrit dans la série « Murder » est l’idéalisation de la société américaine vue par le Monde entier (la série est diffusée sur M6 / Netflix il me semble)
  • Pour les juristes, ce livre permet de montrer quelques différences et quelques similitudes entre deux systèmes de droits différents (le système Français (un système Romano-germarnique – c’est-à-dire beaucoup de droit écrit) et le système Américain basé sur le Système de la Common Law c’est-à-dire, un droit plus oral). 
  • Pour ceux qui souhaitent passer le concours avocat, ce livre peut faire office de livre « culture juridique ». Il est toujours intéressant de savoir comment ça se passe ailleurs. 
  • Pour les non juristes, ce livre est facile à comprendre. Vous ne serez pas abrutis par des termes trop techniques 

« Les personnes qu’il pourrait intéresser sont les juristes, les fans de la série, tous ceux que les faits divers fascinent, les sociologues, les psys, les curieux, les malins, les menteurs, les amateurs de polar, les futurs criminels … tous ceux qui pensent qu’il n’existe pas de frontière étanche entre la culture au sens noble du terme et la culture pop ». 

Ce livre permet aussi de comprendre comment sont vus les avocats pénalisées dans notre société. Si en droit Français, chaque avocat pénaliste est différent de l’autre, en revanche, dans la Série, il semblerait que ces derniers dévoilent qui ils sont vraiment au travers du droit pénal – Je ne vous en dit pas plus, car je ne veux vous spoiler ni le livre, ni la série si vous ne l’avez pas vue ! 

En Bref, si vous êtes attirés par tout ce qui attrait à la justice dans notre pays, je vous conseille de lire ce livre. Qu’est-ce que vous risquez ? Vous allez adorer lire ce livre et vous en parlerez autour de vous j’en suis certaine ! L’ouvrage et assez pédagogique !! Je vous le recommande ! 

Je vous fais des bisous :p 

See You ❤ 

Elodie